×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Desert to Power : Bakkoury assiste au huis clos des Chefs d’Etat du G5 Sahel

Mercredi 18 Septembre 2019 - PAR bourse news

Le 13 septembre 2019, s’est tenue, à Ouagadougou, une réunion préparatoire au sommet des chefs d’Etat du G5 Sahel sur l’Energie. Cette rencontre, qui regroupait les ministres de l’énergie de la Mauritanie, du Tchad, du Mali, du Burkina Faso, du Niger, en présence d’autres partenaires technico-financiers dont la BAD, Masen et l’ancien premier ministre britannique Tony Blair, avait pour objectif d'exposer les ambitions et actions de l’initiative Desert to power, lancée par la Banque Africaine de développement, en partenariat avec Masen.

Lors d’un huis clos des Chefs d’Etat du G5 Sahel auquel Mustapha Bakkoury a pris part, il a été convenu de lancer la première phase du programme Desert to power. Ainsi, la BAD, avec l'appui technique de Masen, lancent –ils dans un premier temps une démarche dite de « scoping » pour les 5 pays du G5 Sahel notamment afin de :
 Evaluer la ressource solaire et les conditions techniques de déploiement de projets ;
 Définir un portefeuille de projet, incluant une estimation des coûts de développement et de financement ;
 Etablir une feuille de route pour l’implémentation des projets, avec évaluation des risques et des mesures de mitigation ;
 Etablir un budget détaillé et un échéancier des différentes activités nécessaires préalablement aux investissements ;
 Proposer un schéma institutionnel pour réaliser les investissements ;
 Sensibiliser les institutions compétentes aux éléments essentiels du modèle de développement du Maroc.

Ces actions seront pilotées par une « Task Force » à laquelle Masen "participera activement". « En novembre 2018, Masen et la BAD scellaient un partenariat stratégique pour déployer « Desert to Power ». Nous voilà, moins d’un an plus tard, avec une première action notable. La mise en œuvre de l’initiative auprès du G5 Sahel est une étape importante car nos objectifs sont ambitieux et les défis pour le déploiement des énergies renouvelables et l’électrification des zones désertiques sont grands. »  déclare Bakkoury cité dans un communiqué.

Partage RéSEAUX SOCIAUX
Autres articles en relation