×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Revue de presse du 12 février 2018

Lundi 12 Fevrier 2018 - PAR

 

(MAP), Voici les principaux titres développés par la presse nationale: *Le Matin.:

- Quelque 1.100 familles de douars relevant de la province d'Ifrane ont bénéficié, jeudi et vendredi derniers, d’une opération de distribution de denrées alimentaires et de couvertures pour faire face aux effets de la vague de froid. Cette initiative, qui intervient en application des Hautes Instructions Royales pour aider la population des zones montagneuses et éloignées, a bénéficié à une cinquantaine de familles de la commune territoriale de Tazguit, 70 familles de la zone Habri, relevant de la commune de Ben Smim, et à 972 familles de Bakrit et Tasmakt Tifwatine, dans la commune de Sidi Lmakhfi.

- Le HCP a secoué le cocotier et ça a marché. Ses déclarations sur l'insertion des lauréats de la formation professionnelle, si elles n'en sont pas à l'origine, ont en tout cas accéléré le lancement du projet d'enquête nationale sur l’intégration de ces diplômés dans le marché du travail. En mars prochain, le gouvernement doit confier cette investigation à un prestataire pour plus de 3,8 millions de DH. Celle-ci porte sur une population cible de 182.093 lauréats issus des différentes filières. La date de référence de l’enquête est 9 mois après la sortie de l’établissement de formation.

*Aujourd'hui le Maroc.

- L’Office national des chemins de fer (ONCF) vient d’annoncer avoir attribué à la société française Alstom un contrat pour la fabrication et la fourniture de 30 locomotives électriques "nouvelle génération" pour renforcer le parc du matériel voyageur. Le montant global est estimé à 1,4 milliard de dirhams, couvrant le matériel, les pièces de rechange et les pièces parc et financé en totalité par l’Etat français, grâce à un prêt d’une maturité de 40 ans, avec une période de grâce de 10 ans et un taux d’intérêt de 0,0016%, précise l’ONCF.

- Le dialogue social avec l’association marocaine des pilotes de ligne (AMPL) est toujours ouvert. C’est ce qu’a tenu à préciser la RAM après la médiatisation de la récente action de revendication menée par ses pilotes. Une mise au point a été dans ce sens diffusée par la compagnie aérienne indiquant que le principe de revalorisation salariale revendiquée par l’association a reçu un accord de principe depuis plusieurs mois.

*L’Economiste.:

- Votés et publiés au bulletin officiel l’année dernière, les textes de loi sur la couverture médicale et la retraite des indépendants pourraient mettre du temps avant d’être effectivement appliqués. En cause, certains textes d'application liés au fonctionnement du régime. Ces textes nécessitent des concertations avec les professionnels. Sauf qu’aucune réunion n’a été programmée. Les professions réglementées doivent par ailleurs se mettre d’accord sur l’instance qui les représentera. Au vu des guéguerres intestines, pas sûr qu‘elles y arrivent.

- Après les médecins, ce sont les dentistes qui se mobilisent en faveur des habitants des zones rurales avec une action sociale médico-dentaire. 90 médecins dentistes, auxiliaires médicaux et administratifs mèneront à partir du 13 jusqu’au 18 février une grande opération de soins axée sur les maladies parodontales dans la région de Marrakech-Safi.

*L’Opinion.:

- La CGEM signera ce mardi un protocole d’accord en vue de la création d’un Fonds de médiatisation sociale au Maroc. L’objectif est de promouvoir et de renforcer des dispositifs de résolution de conflits collectifs au travail à travers la médiation sociale. L’année 2016 a enregistré une baisse des conflits collectifs de 17,7%, à 218 grèves déclenchées contre 265 en 2015, d’après les chiffres disponibles du ministère de tutelle. Dans le même temps, 1.574 grèves ont pu être évités au lieu de 1.510 un an auparavant.

- L'Administration de la douane et impôts indirects (ADII) a annoncé vendredi que la loi de finances de 2018 vient d'instituer une exonération des pénalités pécuniaires, amendes, majorations, intérêts de retard et frais de recouvrement afférents aux droits et taxes demeurés impayés avant le 1er janvier 2016. Pour que cette exonération soit accordée, il faut que ces pénalités pécuniaires, amendes, majorations, intérêts de retard et frais de recouvrement soient liés à des droits et taxes douaniers. L'administration douanière exige également l'obligation que les droits et taxes impayés soient amiablement et spontanément réglés pendant la période allant du 1er janvier jusqu’au 31 décembre 2018, que les droits et taxes soient exigibles avant le 1er janvier 2016.

*Libération.:

- Le chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, a annoncé, samedi à Oujda, la prise d’une série de mesures "importantes et urgentes" au profit des habitants de la province de Jerada. Parmi les mesures prises, le chef du gouvernement a révélé la suspension immédiate de tous les permis d’exploitation minière non conformes aux lois en vigueur, soulignant que cette décision qui a été prise suite aux résultats d’une enquête menée à cet effet, rentrera en vigueur le plus rapidement possible. Il a fait savoir qu’une étude relative au secteur minier, déjà lancée, a révélé l’existence d’autres minerais inexploités dans la province, comme le zinc, le plomb et le cuivre.

- La CGEM a tenu son conseil d’administration à Errachidia sous la présidence de Miriem Bensalah Chaqroun. Dans ses résolutions, le Conseil a notamment approuvé la date du 22 mai 2018 pour la tenue de l’Assemblée générale ordinaire et élective qui aura à statuer sur l’élection de la présidence et la vice-présidence générale de la CGEM. Conformément aux Statuts et au règlement intérieur de la CGEM, la date du lancement de l’appel à candidature a été fixée au 12 mars 2018. 

* Al Bayane.:

- Le chef du ministère public, Mohamed Abdennabaoui s'est entretenu vendredi avec la procureure générale de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda, autour des moyens de renforcer la coopération bilatérale en matière judiciaire. Abdennabaoui a donné un aperçu sur le processus mené par le Maroc en matière de consécration des droits et libertés et les différentes étapes parcourues par le chantier de l'indépendance du pouvoir judiciaire, depuis le vote de la Constitution de 2011. De son côté, Mme Bensouda s’est informée sur les dispositions du projet du Code pénal marocain, qui comprend plusieurs dispositions relatives aux crimes s'inscrivant dans le champ d'intérêt de la CPI.

- L’année 2017 constitue une année charnière dans le développement des relations sino-marocaines, marquée par un partenariat stratégique en progrès constant, a indiqué l'ambassadeur de la Chine au Maroc, Li Li. En novembre dernier, le Maroc et la Chine ont conclu un accord sur la construction conjointe de la "Ceinture et la Route", faisant du Maroc le premier pays de la région à avoir participé à cette grande initiative, a souligné Li lors d'une soirée artistique organisée au Théâtre Mohammed V à Rabat à l'occasion du Nouvel An Chinois. L'année 2017 a été aussi marquée par l'arrivée au Maroc de quelques 100.000 touristes et hommes d'affaires chinois, ce qui a permis de resserrer les liens entre les deux peuples, a-t-il ajouté.
*Al Massae. :

- Sollicité par les chefs de la majorité de choisir la réponse appropriée aux derniers propos tenus par Abdelilah Benkiran, ancien secrétaire général du PJD, le Chef du gouvernement Saâd Eddine El Othmani semble ne pas avoir les coudées franches à cause des pressions exercées sur lui au sein de son parti. Selon des sources partisanes, des parties au sein du PJD ont mis en garde El Othmani contre les conséquences de la publication d’un communiqué contre Benkiran, car, expliquent-elles, cela ouvrirait un nouvel affrontement et envenimerait davantage le clivage au sein du parti.

*Rissalat Al Oumma. :

- Le Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, a affirmé, samedi à Oujda, que le gouvernement, conscient des revendications de la population de la région de l'Oriental, est animé d'une forte volonté de dynamiser le processus de développement dans la région. Le gouvernement est déterminé à relever les défis imposés au niveau de la région, selon "des programmes qui seront mis en place à court et moyen termes", a souligné El Othmani qui s'exprimait lors d'une rencontre avec les élus, les opérateurs économiques, les composantes de la société civile de la région et les chefs des services extérieurs, dans le cadre d'un programme gouvernemental de communication avec les régions du Royaume.

*Akhbar Alyaoum. :

- Après le dépôt d’une proposition de loi par le PJD visant à apurer la Caisse des retraites des parlementaires et d’une autre par le PAM pour mettre fin à cette caisse, d’autres groupes sont sortis de leur silence et ont déposé vendredi une autre proposition de loi visant à maintenir cette Caisse, mais avec une modification des conditions permettant d’en bénéficier. La nouvelle proposition prévoit trois mesures pour bénéficier des retraites : le relèvement de l’âge de retraite à 65 ans, l’augmentation des cotisations de 2900 au 3400 DH par mois et une réduction de la pension de 1000 à 700 DH pour chaque année.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.

- Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a reçu le président du groupe d'amitié parlementaire Chili-Maroc à la Chambre des députés chilienne, Gonzalo Fuenzalida Figueroa. A cette occasion, El Maki a salué la position des deux Chambres du Parlement chilien qui ont adopté des résolutions de soutien à l'initiative marocaine d'autonomie, en tant que solution réaliste au conflit artificiel autour du Sahara marocain, dans le cadre de la légalité internationale, notant que cette initiative historique renforce les liens et le rapprochement entre les deux peuples et les deux pays.
*Al Ahdath Al Maghribia. :

- La majorité gouvernementale voterait jeudi sa Charte, ajournée depuis des mois à cause des divergences. Un dirigeant à la coalition gouvernementale a déclaré au journal que la nouvelle charte ne diffère en rien de l'ancienne charte du gouvernement Benkiran, et qu’elle ne constituerait qu’un document de "déontologie".

*Assabah. :

- Après les protestations des guides touristiques, les professionnels des agences de voyage se sont rejoints au front des opposants aux décisions de Mohamed Sajid, ministre du Tourisme, du transport aérien, de l’artisanat et de l’économie sociale. Ils ont manifesté devant le siège du ministère pour protester contre ce qu’ils ont qualifié de "dommages" que va subir le secteur, après l’adoption du projet de loi n° 11-16 réglementant la profession d'agent de voyages à la Chambre des représentants.

*Bayane Alyaoum. :

- L'Administration de la douane et impôts indirects (ADII) a annoncé les conditions à remplir pour bénéficier de l’exonération des pénalités pécuniaires, amendes, majorations, intérêts de retard et frais de recouvrement afférents aux droits et taxes demeurés impayés avant le 1er janvier 2016. L’ADII exige l'obligation que les droits et taxes impayés soient amiablement et spontanément réglés pendant la période allant du 1er janvier jusqu’au 31 décembre 2018, que les droits et taxes soient exigibles avant le 1er janvier 2016. En outre, il est nécessaire que les droits et taxes soient encore impayés jusqu’au 31/12/2017, alors que les droits et taxes dus soient réglés au cours de l’année 2018.

*Al Alam. :

- Le Conseil régional de la société civile de Casablanca-Settat a écrit au ministre délégué chargé du transport Mohamed, Najib Boulif, au sujet des informations relayées sur les infractions enregistrées par les radars fixes. Le Conseil a dénoncé la méthode utilisée pour recouvrer ces amendes, se demandant si les procédures juridiques ont été respectées.

 

Partage RéSEAUX SOCIAUX
Autres articles en relation