×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Revue de presse du 12 juin 2018

Mardi 12 Juin 2018 - PAR

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mardi: 

*Le Matin. :

- Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, que Dieu L'assiste, accompagné de S.A.R. le Prince Héritier Moulay El Hassan et de S.A.R. le Prince Moulay Rachid, a présidé, lundi soir à la Mosquée Hassan à Rabat, une veillée religieuse en commémoration de Laylat Al-Qadr bénie.

- Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, accompagné de S.A.R. le Prince Héritier Moulay El Hassan et de S.A.R. le Prince Moulay Rachid, a présidé, lundi au Palais Royal de Rabat, la huitième causerie du cycle des causeries religieuses organisées à l'occasion du mois sacré de Ramadan. Cette causerie a été animée par le professeur Hassan Azzouzi, président du Conseil local des oulémas de la province de Moulay Yacoub.

- La subvention du gaz butane a atteint 57,20 DH la bonbonne de 12 kg au terme des quatre premiers mois de l'année, en hausse de près de 4,5 DH en glissement annuel. Pour la bouteille de 3 kg, la moyenne s’est élevée à 14,49 DH, soit 0,71 DH de plus. La subvention forfaitaire du sucre, elle, est restée stable à 2,8 DH par kilo, selon les derniers chiffres de la Caisse de compensation.

*Aujourd’hui le Maroc.:

- Une nouvelle victoire diplomatique pointe à horizon. En effet, un pas important dans le futur des relations entre le Maroc et l’Union européenne a été franchi, suite à l’adoption à l’unanimité au collège des commissaires de la décision du conseil relative à la signature de l’accord agricole sous forme d’échange de lettres entre les deux parties. Cette décision qui vient d’être rendu publique sera partagée avec les Etats membres et le parlement européen, avant l’échéance de vote en vue de l’adoption de l’accord. La nouvelle décision confirme que l’ensemble des produits originaires du Maroc, y compris ceux originaires du Sahara, bénéficie des préférences tarifaires convenues dans le cadre de l’accord d’association conclu entre le Maroc et l’Union européenne.

- La grève des pharmaciens qui était initialement prévue le 27 juin n’aura finalement pas lieu. Dans un communiqué daté du 8 juin 2018, la Fédération nationale des syndicats des pharmaciens du Maroc (FNSPM) a annoncé la suspension de la grève nationale. Cette décision a été prise suite à une réunion tenue le 7 juin entre les membres de la Fédération nationale et le secrétaire général du ministère de la santé, Hicham Nejmi.
*L’Economiste. :

- La Chambre des représentants vient d’adopter un pack de projets de loi qui auront un impact direct sur le classement Doing business du Maroc. Les deux premiers portent sur la mise en place d’une plateforme pour la création et l’immatriculation en ligne au registre de commerce. Le troisième concerne la domiciliation des entreprises. Sauf que pour les opérateurs, il s’agit plus de la dématérialisation de la procédure et non d’une réforme relative à la création des entreprises.

- Le Maroc n’a plus le droit de négliger ses déchets. Les volumes produits devraient atteindre 12 millions de tonnes en 2020. Ils totalisent actuellement près de 8 millions de tonnes dont 6,5 millions produits par les ménages (85,2% des volumes collectés). Le reste est ventilé entre les déchets industriels (dont une partie est dangereuse) et ceux médicaux. A ce jour, 90% de ces déchets ne sont pas valorisés ni traités, ce qui aggrave la dégradation de l’environnement et la prolifération des maladies.

*L’Opinion. :

- Le Maroc et le Nigeria ont enclenché durant les dernières années une nouvelle dynamique visant à rehausser leurs relations de coopération au niveau d’un partenariat privilégié au service de leurs intérêts stratégiques et ceux de l’intégration régionale et continentale. Loin d’être le fruit du hasard, cette dynamique, rendue possible grâce à la diplomatie novatrice et agissante conduite par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en direction des pays africains, a eu pour effet de cimenter les liens entre deux géants du continent dont l’action concertée ne manquera pas de positionner résolument l’Afrique sur la voie qu’elle a choisie pour répondre au mieux aux aspirations de ses enfants.

- Le service électronique "Minhaty" sera ouvert, du 11 juin au 31 juillet, pour le dépôt des demandes de bourses de l’enseignement supérieur et des études aux cycles "technique" et "technique spécialisé" relevant des établissements de formation professionnelle, au titre de l'année 2018-2019, a annoncé le ministère de l'Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Les candidats au baccalauréat 2017-2018 désireux de bénéficier de bourses sont appelés à s'inscrire en ligne.
*Al Massae. :

- Bien qu'il ait présenté sa demande de démission, le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Lahcen Daoudi, s’oriente vers le plafonnement des marges de bénéfice des sociétés des hydrocarbures avant de quitter le ministère. Des sources affirment au journal que le projet présenté par Daoudi devrait être adopté prochainement, après sa présentation aux membres du gouvernement il y a quelques jours, sachant que le ministre continue d’exercer ses fonctions en tant que membre du gouvernement. - Des sources syndicales dans le Centre hospitalier universitaire Ibn Sina de Rabat ont mis en garde contre « la dégradation des services présentés dans le Centre », qui vit une situation de « tension » à cause des protestations quasi-quotidiennes de certains fonctionnaires, patients et leurs familles eu égard aux services qui ne répondent pas aux attentes des citoyens, et qui nécessitent une intervention urgente du ministère pour enquêter à son sujet. Les mêmes sources ont demandé d’examiner les transferts et les recrutements non contrôlés pour «arrêter l’hémorragie des dysfonctionnements existants », et enquêter également sur « les dysfonctionnements financiers et de gestion », qui nécessitent l’intervention de la Cour des comptes.

*Al Ittihad Al Ichtiraki. :

- La Banque Africaine de Développement (BAD) vient d'accorder au Maroc un prêt d'un montant de 200 millions d’Euros (environ 2,2 milliards de dirhams) pour le financement du Programme d’Appui au Développement Inclusif et Durable des Filières Agricoles (PADIDFA), a annoncé vendredi le ministère de l'Economie et des Finances. L'accord relatif à ce prêt a été signé, vendredi à Rabat, lors d'une cérémonie présidée par M. Mohamed Boussaid, ministre de l'Economie et des Finances, en présence de Mme Leila Mokadem Farah, représentante résidente du Bureau National de la BAD au Maroc et de Mme Nezha El Ouafi, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Energie, des Mines et du Développement Durable, chargée du Développement Durable, a précisé le ministère dans un communiqué. - Le dirham s'est apprécié de 0,68% vis-à-vis du dollar et s'est déprécié de 0,41% par rapport à l'euro au cours de la période allant du 31 mai au 06 juin 2018, selon les indicateurs hebdomadaires de Bank Al-Maghrib (BAM). Les réserves internationales nettes sont restées, d'une semaine à l’autre, quasiment inchangées à 229 milliards de dirhams (MMDH), indique BAM, précisant qu'au cours de la même période, aucune opération d’adjudication n’a été réalisée sur le marché de change.*Rissalat Al Oumma. :

- Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan et de SAR le Prince Moulay Rachid, et le président de la République Fédérale du Nigeria, SEM. Muhammadu Buhari ont présidé, dimanche au Palais Royal à Rabat, la cérémonie de signature de trois accords de coopération bilatérale, dont un relatif au projet stratégique du Gazoduc Nigeria-Maroc. Ces accords qui visent à renforcer le cadre juridique régissant la coopération entre les deux pays, s’inscrivent en droite ligne de la vision royale pour un partenariat Sud-Sud agissant et solidaire.

- Le réseau marocain pour la défense du droit à la santé et à la vie a appelé le chef du gouvernement à mettre en application les recommandations de l’OMS concernant la production d’antidotes contre le poison de scorpions et de serpents. Le Réseau a indiqué que deux citoyens ont trouvé la mort à cause de scorpions et de serpents : un nouveau-né de 40 jours à l’hôpital provincial d’El Kelaâ des Sraghna et un étudiant à l’hôpital Hassan II à Agadir.

*Bayane Alyaoum. :



- Un total de 472 migrants clandestins ont été sauvés, la nuit de vendredi à samedi en Méditerranée et en Atlantique, par la Marine Royale, indique samedi un communiqué de l'Etat-major général des Forces armées royales (FAR). "La Marine Royale a porté assistance en Méditerranée et en Atlantique, la nuit du 08 juin 2018, à plusieurs embarcations en difficulté, sauvant ainsi quatre cent soixante douze (472) candidats à l'émigration clandestine, dont vingt-huit (28) femmes, vingt-sept (27) mineurs et trois (03) nourrissons", précise le communiqué. "L'ensemble des migrants et moyens nautiques utilisés ont été ramenés, à bon port", ajoute la même source.

- Le paiement de la subvention relative aux produits gaziers et sucriers, arrêté au 31 mai 2018, a été de 4,145 milliards de DH, indique un bulletin d’information de la Caisse de compensation. Ce montant se décompose en subvention de gaz butane de 3,006 milliards de DH et un soutien au sucre de 1,139 millions de DH.*Akhbar Alyaoum. :

- La Bourse de Casablanca qui, en 2017, a déployé un plan d'actions pour être une véritable force de frappe au service de l’économie marocaine, du développement régional et de la société, a réalisé un chiffre d’affaire encourageant de 120 millions de dirhams, contre 93 millions en 2016, soit une hausse de 29%. Toujours en 2017, la capitalisation boursière, quant à elle, a poursuivi son trend haussier, en enregistrant 627 milliards de dirhams, a indiqué la Bourse des Valeurs de Casablanca (BVC) dans son rapport d'activité au titre de l’exercice 2017.

- Le Maroc a drainé en 2017 des flux d'investissements directs étrangers (IDE) de 2,7 milliards de dollars, soit une nette progression de 23% par rapport à l'année précédente, selon la Conférence de l'ONU sur le commerce et le développement (Cnuced). "La forte diversification des investissements au Maroc contraste avec la baisse des IDE dans le reste de l'Afrique du Nord où les flux ont diminué de 4% pour atteindre 13 milliards de dollars", relève le rapport sur "l'investissement dans le monde".

*Al Ahdath Al Maghribia. :

- Anas Doukkali, ministre de la Santé, a décidé de relever six responsables de leurs fonctions et d’ouvrir la porte des candidatures pour les remplacer. Il s’agit des directeurs de l’Institut Pasteur, de la Population, du Médicament et de pharmacie, de l'Epidémiologie et de lutte contre les maladies, d’Hôpitaux et soins ambulatoires, des Ressources humaines et du CHU Mohammed VI de Marrakech. Ces destitutions ont été décidées sur fond de polémique déclenchée au sujet de la conclusion de marchés « fictifs », relevés par l’Inspection générale du ministère de la santé.

- Le groupe PAM à la Chambre des représentants a proposé dans un projet d’unifier les groupes de l’opposition, pour les intégrer dans un cadre structuré, tout en sélectionnant un seul porte-parole officiel pour cette composante. La proposition de loi relative aux droits de l’opposition et aux modalités de les exercer dans le travail parlementaire et la vie politique, déposée récemment par le parti du tracteur, suggère de créer, à chaque début de législature, un groupe comportant tous les partis de l’opposition.

*Al Alam. :

- Noureddine Moudian, président du groupe istiqlalien à la Chambre des représentants, a affirmé que le positionnement naturel du parti de la balance en ce moment serait du côté du peuple marocain, qui a ras-le-bol du fiasco et des mesures irréfléchies du gouvernement El Othmani, notamment concernant les secteurs fondamentaux. Moudian, qui s’exprimait lors d’une rencontre tenue par le parti à Salé, a souligné que pour le parti, l’opposition doit faire une critique constructive et offrir des alternatives.

- La coordination régionale des professeurs contractuels dans la région de l’Oriental a observé un sit-in de protestation devant le siège de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation. Ces protestataires réclamaient l’annulation des contrats et l’intégration immédiate dans la fonction publique en tant que fonctionnaires.*Al Bayane. : - Le ministre de la Justice, Mohamed Aujjar, a mis en exergue, récemment à Tunis, le rôle d'avant-garde de l'Institution Royale au Maroc, en tant qu'institution forte et garante des droits et libertés. Dans une déclaration en marge d’une série de rencontres tenues avec des responsables tunisiens, Aujjar a souligné l’importance exceptionnelle qu’accorde Sa Majesté le Roi Mohammed VI aux questions des droits de l'homme, comme en témoigne l'Instance Équité et Réconciliation (IER) en tant qu’expérience unique au monde. Il a indiqué avoir passé en revue, à cette occasion, l'expérience marocaine dans le domaine des droits de l'Homme et des libertés, en particulier depuis l’accession du Souverain au Trône de Ses glorieux ancêtres.

*Libération. :

- La filiale Afrique de l'Office chérifien des phosphates (OCP Africa) a déployé, récemment au Ghana, son programme "Agribooster", un package de produits et services visant à améliorer le rendement des agriculteurs. Ce programme a pour objectif de développer les rendements des agriculteurs, de la fourniture d’intrants jusqu’à la mise en relation avec le marché, à savoir les industriels et les consommateurs, indique, samedi, OCP Ghana. Il a également pour but de renforcer les liens commerciaux et de faire bénéficier les agriculteurs ghanéens de formations sur les bonnes pratiques agricoles, fait savoir la même source.

- Le Maroc, représenté par le HCP, a participé du 21 au 25 mai dernier à Port Louis, à l'évaluation du Système statistique national de l'Ile Maurice, a indiqué le HCP dans un communiqué. La participation du Maroc s'inscrit dans le cadre des activités du Programme statistique panafricain, composante du Partenariat Union Européenne-Afrique, initié et financé par l'UE au niveau du continent africain, précise le HCP. Cette revue par les pairs du Système statistique national de l'Ile Maurice est la première d'une série d'examens par les pairs au niveau du continent africain. Programmées pour la période 2018-2019 dans le cadre du Programme statistique panafricain, ces revues par les pairs sont préparées par la Division statistique de l’Union Africaine et supervisées par l’Office Statistique de l’UE (EUROSTAT). 

Partage RéSEAUX SOCIAUX
Autre articles en relation