×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Revue de presse du 20 avril 2017

Jeudi 20 Avril 2017 - PAR

Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus jeudi.:

*Le Matin.:

- Les pharmacies de Casablanca sont en grève depuis lundi dernier. La grève, qui se poursuit jusqu'à lundi prochain, prive les Casablancais des pharmacies de garde à partir de minuit. Organisée par le Syndicat des pharmaciens d’officine de la wilaya du Grand Casablanca, cette nouvelle grève veut mettre la pression sur les responsables afin de les pousser à mettre de l’ordre dans le secteur.

- Malgré les avancées enregistrées en matière de promotion des valeurs au sein de l’école, des difficultés et des dysfonctionnements subsistent encore en matière d’éducation aux valeurs dans le système éducatif. Pour renforcer l’ancrage d’un système de valeurs compatible avec les choix fondamentaux de la nation, tels qu'ils sont exprimés dans la Constitution, le Conseil supérieur de l’éducation formule un certain nombre de recommandations dans un rapport rendu public mercredi.

*L’Economiste.:

- Le nouveau gouvernement semble vouloir imprégner son rythme sur l’une des réformes les plus attendues de l’assainissement budgétaire: la décompensation. Pour le gaz butane, les premières mesures pourraient être déployées selon un calendrier progressif à partir de 2018. Une augmentation de 10 DH pour la bonbonne de 12 kg interviendra la première année. L’année suivante, la hausse sera de 15 DH, l’idée étant de porter le prix de la bonbonne de 12 kg à 120 DH en 2021. D’autres produits comme la farine et le sucre sont également dans la liste.

- Des droits antidumping provisoires seraient appliqués sur les réfrigérateurs importés de Turquie, de Thaïlande et de Chine. Les taux recommandés par le secrétariat d’Etat chargé du Commerce extérieur varient de 16,94% pour les produits en provenance de Turquie à 27,56% pour ceux originaires de Chine. Ces taux sont le résultat d’une enquête lancée le 21 mars 2016 suite à une requête déposée par l’unique fabricant de réfrigérateur au Maroc, dont l’usine se trouve à Tit Mellil à Casablanca. Sa requête a été retenue puisque ses achats à l’étranger ne constituent pas un élément structurel de son activité.

*L’Opinion.:

- Le Maroc et le Fonds saoudien pour le développement (FSD) ont signé mardi à Rabat, un mémorandum d'entente portant sur l'octroi par le fonds saoudien d'un don de 100 millions de dollars américains, en appui au financement des PME au Maroc, et ce en marge des réunions annuelles conjointes des instances financières arabes. Signé par le ministre de l'Economie et des Finances Mohamed Boussaid, le wali de Bank Al Maghrib, Abdellatif El Jouahri et le vice-président et membre délégué du FSD Yousef Bin Ibrahim Al-Bassam, cet accord vise à financer les petits et moyens projets au Maroc. 

- Les perspectives de l’économie marocaine devraient s’améliorer à moyen terme, "à condition que le prochain gouvernement soit disposé à mener des politiques macroéconomiques prudentes et appliquer des réformes structurelles de façon à renforcer le cadre des affaires, moderniser l’administration publique et améliorer l’accès à des services publics de qualité, entre autres", indique la Banque mondiale qui vient de publier un rapport de suivi de la situation économique dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA).

*Libération.:

- Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a appelé mardi à la révision de la politique de voisinage lancée depuis plus de 10 ans, dans le but de mettre en place un partenariat solidaire maroco-européen. Lors d'une réunion avec les membres de la Commission parlementaire mixte Maroc-Union européenne (UE), dont la 8ème réunion s’est tenue les 18 et 19 avril à Rabat, il a indiqué que "le Maroc d’aujourd’hui n’est pas le Maroc d’hier" et que "l’environnement régional et international a connu des mutations accélérées", mettant l’accent sur les acquis démocratiques et le développement importants réalisés dans le Royaume, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI. 

- Les produits exposés ainsi que les différentes filières présentées lors de la 12ème édition du Salon international de l'agriculture du Maroc (SIAM 2017) reflètent le développement continu et serein de l'agriculture marocaine qui se projette à pas sûrs dans l'avenir, s'est félicité le ministre de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rurale et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch. Le ministre a assuré que cette édition est celle de tous les records avec pas moins de 1.230 exposants représentant 66 pays, ce qui devrait favoriser la conclusion d’affaires et de partenariats entre les différents participants. 

- L’ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès des Nations unies, Omar Hilale, a remis sèchement l’ambassadeur du Venezuela à sa place lors d’une discussion mardi au siège de l’ONU sur le financement des Objectifs de Développement Durable (ODD). Récidivant dans sa croisade idéologico-politique contre le Maroc, le représentant du Venezuela a demandé que la réalisation des ODD s’accomplisse en prenant en considération les territoires occupés, tels la Palestine et le Sahara marocain. Dans sa réponse, l’Ambassadeur Hilale a ironisé en s’interrogeant si le représentant du Venezuela ne s’est pas trompé de réunion ou d’agenda en faisant allusion au Sahara marocain. 

- L’action du gouvernement obéira à plusieurs principes, en particulier ceux ayant trait à la mise en œuvre de la démocratie participative, a assuré mercredi le chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani. Dans une allocution prononcée au début du premier conseil du gouvernement, El Othmani a rappelé les principes devant gouverner l’action gouvernementale, notamment ce qui concerne la mise en œuvre des fondements de la démocratie participative, a indiqué le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, dans une déclaration à la presse à l'issue du Conseil.

*Akhbar Al Yaoum.:

- Le directeur général de l'Office national des chemins de fer (ONCF), Mohamed Rabie Khlie, a souligné, mercredi à Tanger lors de la cérémonie d'ouverture du 6ème séminaire international sur la sécurité et la sûreté de l'exploitation ferroviaire que le projet d'envergure de la ligne à grande vitesse (LGV) a été conçu d’une façon intégrée, avec l’ambition d’asseoir un modèle viable dont la réussite permettra de catalyser et d’accélérer le développement de lignes sur les autres axes, notant que, grâce à une forte mobilisation, soutenue par les différentes parties prenantes, et à un système de gouvernance approprié, ce projet est aujourd’hui en phase de préparation de l’exploitation, enregistrant un taux d’avancement global de 86% pour une mise en service durant l'été 2018.

*Al Alam. :

- Le dirham marocain sera libéralisé en juin. La mesure principale du nouveau programme de réforme économique du royaume a été annoncée par le gouverneur de Bank Al Maghrib, Abdellatif Jouahri. "Nous lancerons la première phase de libéralisation du dirham au deuxième trimestre. Je ne peux néanmoins pas vous dire quelle sera la durée de chaque phase, cela dépendra du marché" a annoncé le gouverneur. Selon Jouahri, 15 ans seront nécessaires pour que le dirham regagne sa totale flexibilité.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- La Suède est désormais convaincue que l'aide qu'elle dispensait au polisario n'atteignait pas les séquestrés des camps de Tindouf. Stockholm a décidé de réduire drastiquement son soutien estimé à 15 millions d'euros après que des rapports ont mis en évidence que le soutien humanitaire profitait aux dirigeants du polisario grâce à la contrebande et le marché noir.

- Le président de l'Union parlementaire arabe, Habib El Malki a adressé une lettre aux présidents des parlements arabes sur la question des détenus palestiniens qui mènent une grève de la faim au sein des prisons israéliennes, exprimant son soutien à cette initiative.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Le président de la commission permanente des curricula, programmes, formation et outils didactiques, au sein du Conseil supérieur de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique, Abdeljalil Lahjomri a noté que l’école œuvre à compléter sa mission dans des conditions optimales en vue de réaliser les objectifs de la promotion individuelle et sociétale, soulignant mercredi à Rabat à l’ouverture d’une rencontre d’information consacrée au rapport du Conseil sur l’éducation aux valeurs dans le système national d’éducation, l’impact de ces actions, non seulement sur l’éducation, la formation, la qualification et la recherche, mais aussi au niveau du développement humain et environnemental.

- Les éléments de la Gendarmerie Royale de Khouribga ont mis hors d'état de nuire, neuf malfaiteurs, originaires d’Oued Zem et Khouribga, spécialisés dans l’arnaque et le chantage par Internet ciblant des citoyens marocains et des ressortissants étrangers. Les auteurs, qui filmaient leurs victimes dans des positions indécentes via le réseau social Facebook, les faisaient chanter pour les obliger à payer des sommes d’argent contre la suppression des vidéos, a indiqué mardi un communiqué de la Gendarmerie Royale.

*Rissalate Al Oumma.:

- La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé mardi avoir décidé de suspendre provisoirement un inspecteur de police de ses fonctions, pour abus et dysfonctionnements professionnels commis lors de la procédure de constatation d'un accident de la circulation survenu lundi sur une avenue de Rabat, en attendant les conclusions d'une enquête judiciaire à ce sujet. Le service préfectoral de la police judiciaire de Rabat a diligenté une enquête judiciaire, sous la supervision du parquet compétent, pour déterminer les tenants et aboutissants de cet accident causé par un chauffeur d'une voiture qui a heurté trois véhicules arrêtés à un feu rouge sur une avenue de la ville, a ajouté la DGSN dans un communiqué.

- Des avocats belges ont adressé, en leur qualité d’observateurs internationaux, une correspondance au Président et à tous les membres du Parlement européen les sensibilisant sur les conditions optimales de déroulement du procès de Gdim Izik. Dans cette lettre, le bâtonnier Pierre Legros et les avocats Emmanuel Carlier, André Martin Karongozi et Sophie Michez précisent que contrairement à ce que semble présumer certains eurodéputés, "le fait de rejuger les coupables ne résulte pas de protestations internationales contre une supposée illégalité des condamnations prononcées mais est consécutive à un changement de législation qui donne la chance aux accusés d’être jugés, une nouvelle fois, devant une juridiction civile".

*Akhir Saâ.:

- Le ministère de l'éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique a annoncé la prolongation du temps réservé à l'examen national unifié du baccalauréat de l'année 2017 pour les sessions ordinaire et de rattrapage, pour les parcours professionnels, organisé pour la première fois cette année. Ce changement porte sur la prolongation les horaires réservés aux épreuves de l'examen national unifié du baccalauréat professionnel pour la filière de gestion des exploitations agricoles, dans les matières "science de la vie et de la terre" pour la matinée du quatrième jour des épreuves (9 juin 2017 pour la session ordinaire et 14 juillet 2017 pour la session de rattrapage), a indiqué un communiqué du ministère.

- Le groupe hôtelier international Hilton a annoncé lundi la création d'un bureau dédié au développement à Casablanca, dans le cadre de sa stratégie d'expansion en Afrique du Nord. Ce bureau est installé à Casablanca, où l'entreprise a annoncé, il y a quelques mois, la construction d'un premier hôtel: le "Hilton Garden Inn Casablanca Sidi Maarouf ", a indiqué le groupe dans un communiqué.
*Assabah. :

- La situation actuelle des abattoirs des viandes est caractérisée par la présence d'unités non agréées par l’Office national de la sécurité des produits alimentaires (ONSSA). Elles sont au nombre de 182 abattoirs municipaux et 540 tueries non surveillées. Le volume des viandes contrôlées dans ces unités s’élève à 270.000 tonnes par an, soit la moitié de la production. Le reste est fourni par l’abattage clandestin.

*Al Massae. :

- Un tribunal de Marrakech a condamné à 21 ans de prison les membres d’une association de malfaiteurs, arrêtés récemment en possession d’armes, de cartouches, de bombes lacrymogènes et de téléphones satellites. Ainsi le frère du chef du gang a été condamné à 6 ans de prison ferme, le deuxième impliqué à 5 ans, le troisième à 4 ans, alors que le quatrième et le cinquième se sont vus infliger 3 ans chacun.

- L’activité dans les établissements hospitaliers publics a été presque paralysée mercredi par la grève des médecins et infirmiers. La participation a été estimée à 90%, selon des sources des journaux. Aucune intervention chirurgicale n’a été effectuée. Les médecins et les infirmiers ont observé cette grève nationale en protestation contre la violence qu’ont subie les médecins lors d’un sit-in à Rabat.

*Al Akhbar. :

- La Commission parlementaire mixte Maroc-Union européenne (UE) a indiqué que le retour du Maroc au sein de l’Union africaine (UA) traduit parfaitement la vision stratégique du Royaume concernant l’appartenance africaine. Dans un communiqué conjoint sanctionnant les travaux de sa 8è réunion annuelle, tenue mardi au siège de la chambre des représentants à Rabat, la commission a affirmé que ce retour s’inscrit dans une perspective de hisser la coopération avec les pays africains au niveau d’un partenariat agissant et solidaire.

- Les services de police de Tanger ont réussi à arrêter deux personnes présumées faisant partie d’une association de malfaiteurs spécialisée dans le vol des coffres-forts des grandes sociétés. Ces individus auraient été impliqués dans des opérations criminelles dans les villes de Salé, Meknès et Tanger.

*Bayane Al yaoum.:

- Ismail Alaoui, président du conseil de la présidence du PPS, et président de la Fondation Ali Yata, a appelé à s’asseoir autour d’une seule table et faire des critiques constructives pour aller de l’avant. Alaoui, qui s’exprimait lors d’une émission télévisée sur la chaine Aloula, a indiqué que le poids du PPS ne doit pas être jugé à l’aune de ses sièges au parlement, mais par ses positions.
 

Partage RéSEAUX SOCIAUX
Autre articles en relation