×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Revue de presse économique 19 novembre 2019

Mardi 19 Novembre 2019 - PAR

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mardi:

Le Matin :

• SAR le Prince Moulay Rachid a présidé, lundi au Complexe sportif d'honneur d'Oujda, la finale de la Coupe du Trône de football (2018-2019) qui a opposé le Tihad Athletic Sportif (TAS) au Hassania d'Agadir (HUSA). La rencontre s'est soldée par la victoire du TAS qui s'adjuge le titre pour la première fois de son histoire, après avoir pris le dessus sur le HUSA avec un score de 2 buts à 1. A son arrivée au Complexe sportif d'Honneur, SAR le Prince Moulay Rachid a passé en revue un détachement des Forces Armées Royales qui rendait les honneurs, avant d’être salué par le ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, porte-parole du Gouvernement, le président du Comité national olympique marocain et le Wali de la région de l’Oriental, gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad.

• Le peuple marocain et la Famille Royale célèbrent mardi l'anniversaire de SAR la Princesse Lalla Hasnaa, qui ne cesse de s'illustrer par ses actions et son engagement ferme et déterminé en faveur de la promotion d'un développement durable. Le 19 novembre de chaque année représente, en effet, l'occasion de s'arrêter sur les multiples initiatives de SAR la Princesse Lalla Hasnaa, présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement, en faveur du développement et la diffusion de la culture environnementale.

Aujourd'hui le Maroc :

• Le douzième forum MEDays a tenu ses promesses en faisant la part belle aux sujets prioritaires et grands problèmes qui préoccupent les pays du Sud. La crise de confiance, le terrorisme, l'immigration, le retour des réfugiés, les guerres commerciales et les guerres énergétiques, le Brexit ou encore le renforcement de la compétitivité africaine ont été au cœur des débats programmés au cours de ce rendez-vous et auquel ont pris part, selon les organisateurs, plus de 200 intervenants venus des quatre coins du monde. "Nous avons réussi à faire rencontrer pendant quatre jours des chefs d'Etat, des chefs de gouvernement, des ministres, de très hauts responsables ainsi que les opérateurs économiques venus de plus de 80 pays" a indiqué le président de l'Institut Amadeus, Brahim Fassi Fihri.

• "Le collège des sanctions, relevant de l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC), a émis des avis sur 20 sanctions". Le nombre est précisé par la présidente de cette grande structure, Nezha Hayat, lors de la présentation du bilan d'étape du plan stratégique 2017-2020. Mieux encore, ce collège est, selon ses dires, "une nouveauté". Pour elle, ce mécanisme de sanction est rapide et efficace. "Nous comptons continuer à le faire", enchaîne-t-elle à propos des sanctions qui font l'objet d'un nouveau mode de détermination. Le tout en menant des actions de sensibilisation auprès des opérateurs. Ce mécanisme de sanction fait partie du plan stratégique qui comprend trois autres axes.
L’Economiste :

• L’appel d’offres lancé en août dernier par le ministère de la Santé pour l’acquisition d’un lot de médicaments destinés au traitement de l’hépatite C pour patients couverts par le Ramed vient d’être mystérieusement annulé. Or, le marché a bien été attribué il y a quelques jours à peine à Pharma 5 et Mylan. Les deux laboratoires avaient même été notifiés. Officiellement, l’appel d’offres a été annulé en raison de "la modification fondamentale de ses conditions techniques". Une formule consacrée par le décret sur les marchés publics, mais qui ne renseigne pas sur les vraies raisons de cette décision qui alimente les conversations dans les milieux de l’industrie pharmaceutique et le doute sur d’éventuelles irrégularités qui auraient entaché ce marché.

• Moderniser le fonctionnement de l'administration publique et améliorer son rendement. Ce sont les principaux objectifs de la réforme de ce secteur, à travers deux projets de loi stratégiques. Les textes sur la charte du service public et sur la simplification des procédures administratives ont été adoptés par le gouvernement et déposés au Parlement le 30 août dernier. Ils ont été transférés à la Commission de la justice et de la législation le 5 septembre dernier. Depuis, ces deux projets de loi, élaborés sous le mandat de Mohamed Benabdelkader, sont restés dans les tiroirs. Ils risquent de traîner encore quelques mois. Même si une source proche du dossier assure qu'ils seront programmés juste après l'adoption du projet de loi de finances.

L’Opinion :

• Les Istiqlaliens ont réussi à convaincre le gouvernement à approuver 11 de leurs 65 propositions d’amendement relatives au PLF 2020. On note comme chef de file l’amendement appelant à ramener les postes budgétaires octroyés aux personnes en situation de handicap à 200 au lieu de 50. L’autre amendement réside dans l'exonération des droits d’enregistrement des familles bénéficiant de projet de recasement dans le cadre de la lutte contre l’habitat insalubre. De même, le groupe istiqlalien a demandé l’allocation de 50% de la contribution libératoire au titre des avoirs et liquidités à l’étranger au Fonds d’appui à la cohésion sociale.

• Le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a arrêté deux éléments partisans de l'organisation dite "Etat islamique" âgés de 30 et 34 ans et qui s'activent dans la ville de Rabat. Les investigations sécuritaires ont révélé qu'outre leur adhésion totale à l'agenda destructeur de ''daech'', à l'apologie et à la propagande en faveur de ce groupe terroriste, les deux éléments arrêtés planifiaient et préparaient l'exécution de projets terroristes au Royaume, indique un communiqué du BCIJ. Cette opération a permis la saisie de différents appareils électroniques, en plus d'armes blanches, précise la même source.

Libération :

• L'ambassadeur du Maroc en Belgique et au Grand Duché de Luxembourg, Mohamed Ameur, a rendu un vibrant hommage, samedi à Bruxelles, à plusieurs membres de la première génération d'immigrés marocains, lors d'une cérémonie organisée à l'occasion du 64ème anniversaire de la Fête de l'indépendance. M. Ameur a ainsi remis des prix de reconnaissance et de gratitude à ces pionniers de l'immigration marocaine pour leur précieuse contribution au développement et au rayonnement du pays d'accueil et leur indéfectible attachement à la mère patrie et leurs efforts pour la défense de ses valeurs sacrées. A l'issue de cette cérémonie et dans un élan patriotique inégalé, l'assistance a hissé haut le drapeau en entonnant l'hymne national et les chansons puisées dans le répertoire marocain.

• Quelque 9.589 candidats ont passé, samedi, le concours de recrutement des enseignants-cadres de l’Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) de l’Oriental (session de novembre 2019). Il s’agit de 6.341 candidats pour l’enseignement primaire, dont 81 dans la spécialité Amazigh, et 3.329 pour l’enseignement secondaire avec un total de 11 spécialités, indique un communiqué de l’AREF. Notant que le concours s’est déroulé dans de "bonnes conditions" avec un engagement responsable des différents intervenants, le communiqué fait savoir que le taux d’absence des candidats est évalué à 3,75 pour le primaire et 5,20 pour le secondaire, et que cinq cas de fraude ont été détectés.

Akhbar Al Yaoum :

• Le groupe OCP prévoit de démarrer la production dans son usine d'ammoniac au Nigéria en 2023, indique Mohammed Hettiti, directeur général d'OCP Africa. "D'une capacité de production annuelle de 750.000 tonnes d'ammoniac et d'un million de tonnes d'engrais, l'usine exportera de l'ammoniac vers une usine marocaine à Jorf Lasfar, tandis que le Maroc fournira l'acide phosphorique pour fabriquer des engrais. A noter que l'OCP a signé en 2018 un protocole d'accord pour la création d’une plate-forme chimique pour développer une usine de production d’ammoniac et de produits dérivés au Nigeria. L'Office prévoit également la construction d'autres unités industrielles en Ethiopie et au Ghana.

Al Alam :

• Un nouveau centre de hémodialyse a ouvert ses portes, récemment à Imzouren dans la province d'Al Hoceima, au profit des malades souffrant d'insuffisance rénale. Les services du centre bénéficieront à plus de 50 habitants de la ville d'Imzouren souffrant d'insuffisance rénale nécessitant une hémodialyse deux fois par semaines. Le centre vise à garantir un accès facile et permanent aux services d'hémodialyse tout en améliorant les conditions de prise en charge et d'appui aux personnes atteintes d'insuffisance rénale chronique, a indiqué le délégué provincial de la Santé à Al Hoceima, Aki Moha. L'établissement médical renforcera les structures de santé publique dans les zones rurales et apportera un appui aux patients souffrant d'insuffisance rénale dans la ville d'Imzouren et ses environs, a-t-il expliqué.
Almassae :

• Le nouvel hôpital régional de Rabat, ce n'est pas pour bientôt! A la surprise générale, le ministère de la Santé a annoncé l'annulation de tous les appels d'offres relatifs à l'équipement de cet hôpital, sachant que l'ouverture des plis était prévue pour le 5 décembre. Des sources du journal ont indiqué que les échéances du projet ont été dépassées alors que les raisons de cette annulation restent ambiguës. Les fermes instructions du ministre de la Santé pour l'accélération de l'exécution de tous les projets, ne sont pas respectées, ajoute les mêmes sources.

Al Ahdath Almaghribia :

• Le ministre de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch a effectué une visite à un entrepôt de stockage de poisson, d’une capacité de 6.000 T, mobilisant un investissement total de 100 MDH. Érigée sur une superficie de 5.401 m2 au niveau de la zone industrielle de Dakhla, cette unité emploie environ 200 personnes. En outre, le ministre s’est arrêté sur l’état d’avancement des travaux de cinq usines de valorisation des petits pélagiques, dont l’investissement global est de 891 MDH. De même, il a procédé à l’inauguration d’une fabrique de glace relevant de l’office national des pêches, d’une capacité de production de 125 T/jour.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

Le ministre des Affaires étrangères des Maldives, Abdullah Shahid a salué, vendredi à Rabat, les efforts déployés par SM le Roi Mohammed VI pour ancrer l'image réelle de l'Islam en tant que religion modérée et tolérante qui rejette la violence et l'extrémisme. "SM le Roi a réussi à prouver que l’Islam est une religion d’amour et de tolérance. Nous avons besoin de grands dirigeants pour montrer le vrai visage de l'Islam", a affirmé M. Shahid lors des entretiens qu'il a eus avec le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki. Selon un communiqué de la Chambre des représentants, M. Shahid, qui est actuellement en visite officielle au Maroc à la tête d'une importante délégation, a jeté la lumière sur la qualité des relations historiques entre les deux pays, indiquant que "l'Islam est entré aux Maldives au XIIe siècle grâce à un prédicateur marocain".

Rissalat Al Oumma :

Le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine s'est félicité des efforts du Royaume du Maroc qui abritera en 2020 le prochain Forum Global des Nations unies sur l'Alliance des civilisations. "Le Conseil s'est félicité des efforts du Royaume du Maroc qui abritera le prochain Forum Global des Nations unies sur l'Alliance des civilisations en 2020" et a souligné "attendre avec intérêt les conclusions de la réunion ministérielle du CPS et du Forum Global des Nations Unies qui devraient contribuer de manière significative à la promotion de la culture du Vivre Ensemble en paix en Afrique", souligne un communiqué publié vendredi par le CPS de l'UA. Le Conseil a également reconnu le rôle important que les femmes et les jeunes peuvent jouer dans la promotion de la culture du Vivre ensemble en paix et a souligné à cet égard la nécessité pour les Etats membres d'élaborer des politiques visant à autonomiser les femmes et les jeunes, ainsi que d’assurer leur participation active aux processus de prise de décision et de paix.

 

Revue de presse
Partage RéSEAUX SOCIAUX