×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Revue de presse économique du 12 avril 2019

Vendredi 12 Avril 2019 - PAR

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi : 

L'Economiste :

• Les deux décrets relatifs à la commande publique ont été approuvés, ce jeudi, lors de la réunion du Conseil du gouvernement. Le premier texte concerne l'adaptation de certaines dispositions avec les orientations des lois organiques, notamment celles portant sur les collectivités territoriales et les textes sur la déconcentration. Par exemple, le ministre de l'Intérieur sera habilité à hausser le plafond des bons de commandes à 200.000 DH pour les collectivités locales. Le 2ème décret porte sur la Commission nationale de la commande publique. Il vise à mettre en place, un interlocuteur unique vis-à-vis des collectivités locales et autres personnes morales de droit public, en matière des processus de passation des marchés publics, leur exécution et leur contrôle. Il s'agit d'une sous-commission qui sera chargée de l'examen des doléances des collectivités locales et habilitée à émettre des avis sur l'interprétation de certains textes juridiques.

• Le directeur général de la CDG, Abdellatif Zaghnoun, a affirmé que le Groupe est en train de déployer un plan de transformation ambitieux permettant de remettre à niveau la machine opérationnelle et commerciale de la CGI. D'où la décision de sortir complètement du segment logement social et se focaliser sur le moyen et haut standing. S’agissant du secteur du tourisme, le choix stratégique de se concentrer sur les deux stations de Saïdia et Taghazout s’explique par la volonté du Groupe de les hisser à des niveaux de taux d'occupation et de prix de vente tels qu'il devient rentable pour le secteur privé d'y investir, a expliqué Zaghnoun dans un entretien accordé au journal. 

Le Matin :

• Si entre les deux dernières décennies, le taux d'incendies par an a augmenté de 17%, le taux de la superficie moyenne brûlée a diminué de 13% (3.372 à 2.928 ha/an) et le taux de superficie moyenne brulée par incendie a, à son tour, baissé de 31% (8 à 5,5 ha/incendie), a souligné le président du Centre national de gestion des risques climatiques forestiers, Fouad El Assali, lors d'une réunion du comité directeur chargé de la prévention et de la lutte contre les incendies de forêts. En termes de superficie moyenne touchée par incendie, le Maroc se trouve en bonne position par rapport aux pays du bassin méditerranéen qui enregistrent une moyenne dépassant les 16ha/incendie a indiqué le haut-commissaire aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, Abdeladim Lhafi. Un budget total de 200 millions de dirhams est alloué par le Haut-commissariat au programme 2019 de prévention et de lutte contre les incendies de forêts qui se décline en plusieurs actions préventives et opérationnelles.

• La feuille de route relative au développement de la formation professionnelle et à la création des «Cités des Métiers et des Compétences» dans chaque région, qui a été présentée devant S.M. le Roi Mohammed VI la semaine dernière, constitue un projet ambitieux et stratégique, a affirmé le chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani. S’exprimant à l’ouverture des travaux du Conseil de gouvernement, El Otmani a souligné que cet important projet, qui a été élaboré sous la supervision directe du Souverain, aura un fort impact en termes d’insertion des jeunes dans le marché du travail, de même qu’il permettra de doter les entreprises des compétences nécessaires à leur évolution.

Aujourd’hui le Maroc :

• L’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN) et l'université canadienne de Sherbrooke au Maroc ont conclu une entente de partenariat pour développer des activités de coopération dans le domaine des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique. Cette entente sera animée par un appui à la mobilité des étudiants-chercheurs et des professeurs travaillant sur les projets collaboratifs contribuant ainsi au rayonnement de la recherche appliquée en énergies renouvelables avec une implication active des acteurs marocains et canadiens, précise l’IRESEN dans un communiqué. La convention touche le domaine de l’énergie solaire et concerne plus spécifiquement le développement d’une plateforme collaborative sur la production d’énergie via des solutions photovoltaïques et thermiques ainsi que leur intégration à différentes formes de réseaux ou solutions de stockage.

• 44,6% des Marocaines ont une complication au cours de leur grossesse. Ce pourcentage est plus élevé en milieu urbain que dans le rural (48,1% contre 40,3%), selon les résultats finaux de l'Enquête nationale sur la population et la santé familiale (ENPSF) 2018, publiés sur le site du ministère de la santé. Pour ce qui est de la proportion des accouchements par un personnel qualifié, elle est de 86,6% (95,5% en milieu urbain contre 74,2% dans le rural). L'enquête révèle également que le pourcentage des accouchements ayant eu lieu en dehors d'un établissement de santé pour des raisons d'accessibilité est de 25,4%. 

L’Opinion :

• Les ménages marocains sont "pessimistes" quant à leur capacité future à épargner au cours des 12 prochains mois, souligne une enquête du HCP. En effet, seuls 18,5% contre 81,5% des ménages s'attendent à épargner au cours des 12 prochains mois, indique le HCP dans une note d'information sur les résultats de l'enquête de conjoncture auprès des ménages pour le 1er trimestre 2019. Le solde d’opinion a ainsi gardé son niveau du 4ème trimestre de 2018 (moins 63 points) et s’est dégradé par rapport au même trimestre de l’année précédente (moins 54,5 points). Concernant la perception des ménages à l’évolution des prix des produits alimentaires, quelque 88,3% des ménages déclarent que les prix des produits alimentaires ont augmenté au cours des 12 derniers mois au moment où seuls 0,2% ressentent leur diminution, montrent les résultats de l’enquête.

• Rabat, « Ville lumière et Capitale culturelle du Maroc », les bus ne bougent plus et les citoyens avec. Cela fait en effet plusieurs jours que les bus de la Staréo sont à l'arrêt suite à la grève lancée par les salariés de cette société délégataire. Si les effets de cette grève sont actuellement tempérés par sa survenue en période de bas trafic en raison des vacances scolaires, les choses risquent vite de se corser avec la réouverture des écoles. Dans un communiqué, le syndicat des salariés de la société réclame l’ouverture d’un dialogue avec la direction pour avoir de la visibilité et des garanties sur l’avenir du personnel suite à l’arrivée d’une nouvelle société qui devrait remplacer Staréo dans quelques mois.

Al Bayane : 

• Le ministère de la Santé et l'Ordre national des médecins ont convenu de créer une commission conjointe chargée de se pencher sur les dossiers des textes d'application des lois relatives à l'exercice de la profession et de la carte sanitaire. Dans un communiqué, Anas Doukkali, ministre de la Santé, a souligné l'engagement de son département à apporter son soutien total à l'Ordre afin de mener à bien ses fonctions dans divers domaines, notamment l'encadrement du travail médical, le renforcement de l'éthique de la profession médicale et la lutte contre tout ce qui affecte l'image et le statut du médecin, tant dans le secteur public que dans le secteur privé.

• Le renforcement du partenariat sino-marocain a été au centre d'un entretien entre Saâd Dine El Otmani, chef du gouvernement, et Cao Jianming, vice-président de l'Assemblée populaire nationale de la République populaire de Chine. Les deux responsables ont salué la dynamique que connaissent les relations entre les deux pays dans tous les domaines. Ils ont fait part de la détermination des deux pays, dont les relations diplomatiques remontent à plus de 60 ans, à renforcer la bonne coordination politique et à mettre en œuvre les différentes conventions de coopération sino-marocaines en vue de contribuer au partage des expériences.

Libération :

• Une délégation parlementaire marocaine a pris part, à Washington, à une conférence internationale organisée par le Réseau parlementaire sur la Banque mondiale (BM) et le Fonds Monétaire International (FMI), en marge des sessions de printemps de ces deux institutions. Cette réunion annuelle était l'occasion de débattre de différents sujets relatifs au dialogue sur les stratégies économiques de développement, les réformes et la création de croissance et leur traduction en texte législatifs. La délégation marocaine comprenait aussi bien des représentants que des conseillers parlementaires.

• L’Office national des chemins de fer (ONCF) table sur un chiffre d’affaires de 4 MMDH au titre de l’exercice 2019, contre 3,4 MMDH réalisés en 2018. Selon le directeur général de l'Office, Mohamed Rabie Khlie, le budget 2019 prévoit des investissements de plus de 3,3 MMDH. Les registres qui marqueront l’année 2019 concernent, notamment, la finalisation du nouveau cycle de développement 2019-2025, le lancement de nouveaux projets d’infrastructure, l’acquisition de nouveau matériel roulant et la poursuite du déploiement de la stratégie ambitieuse fret et logistique.
Al Ittihad Al Ichtiraki : :

• La Chambre des représentants tiendra, vendredi, une séance plénière consacrée à l'ouverture de la deuxième session de la 3ème année législative ainsi qu'à l'élection du président de la Chambre pour la période restant à courir de la législature 2016-2021. Cette nouvelle session parlementaire revêt une importance particulière, car Saâd Dine El Otmani, chef du gouvernement, exposerait le bilan de l’action gouvernementale, et ce, conformément au premier paragraphe de l’article 101 de la Constitution. Le déroulement de cette session s’inscrit dans un contexte marqué par des incertitudes, et ce, après le report du vote du projet de loi-cadre relatif au système d’éducation, de formation, durant la session extraordinaire du Parlement. La langue d’enseignement constitue toujours un sujet de discorde entre les membres de la commission parlementaire de l’éducation, de la culture et de la communication.

• Le Maroc a organisé, au siège de l’ONU à New York, une conférence sur "le rôle du secteur privé pour l’émancipation et l’emploi des jeunes au Maroc et en Afrique", en marge du Forum de la jeunesse des Nations-Unies. Présidé par Omar Hilale, Ambassadeur représentant permanent du Royaume auprès des Nations-Unies, cette rencontre a connu la participation d’une pléiade d’ambassadeurs, de responsables onusiens, de membres des délégations prenant part au Forum de la jeunesse, ainsi que de représentants du secteur privé, notamment du Groupe OCP. Hilale a souligné que les jeunes représentent le principal atout pour le développement en Afrique, où la population de la jeunesse africaine croît rapidement et devrait doubler pour atteindre plus de 830 millions d’ici 2050. « Si elle est adéquatement mise à profit, cette croissance de la population en âge de travailler pourrait favoriser une hausse de la productivité et une croissance économique plus inclusive et plus forte à travers le continent », a-t-il relevé.

Akhbar Al Yaoum : • Le Maroc aspire à devenir une plaque tournante régionale de production et d'exportation d'énergie, a indiqué Aziz Rabbah, ministre de l'énergie, des mines et du développement durable. Face à la révolution énergétique actuelle, les pays en développement ne peuvent se contenter de la consommation des technologies, a souligné Rabbah lors de sa participation à une table ronde sur l'avenir des centrales énergétiques organisée mardi dans le cadre du forum international "Dialogue de Berlin sur la transition énergétique". Le ministre a noté que l'un des défis majeurs consiste à opérer la transition de la production de l'énergie à l’économie de l'énergie et de l'industrie de l'énergie, notant que le Maroc souhaite également devenir une véritable plateforme pour le secteur de l'énergie en attirant davantage d'investissements dans ce secteur.

• Selon des informations relayées par des médias, Saâd Dine El Otmani, chef du gouvernement, a annoncé un imminent remaniement ministériel lors de la réunion du secrétariat général du PJD. Ces informations sont « dénuées de tout fondement », affirme une source du Secrétariat général du PJD, qui dément que le chef du gouvernement ait informé la direction du parti d'un quelconque remaniement ministériel. Depuis la fin de l’année 2018, des informations circulaient sur un éventuel remaniement en avril, qui évincerait des secrétaires d’Etat et quelques ministres. Pour l’heure, aucune source officielle n’a confirmé ou infirmé la véracité de ces informations.
Alam :

• La réunion tenue entre le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit, le président de la CGEM et les secrétaires généraux des centrales syndicales les plus représentatives (UGTM, CDT, UMT et UNTM) a débouché sur un accord sur la valeur de la hausse des salaires. L’offre du gouvernement prévoit une hausse générale des salaires à toutes les échelles. Les fonctionnaires classés à l’échelle 10, (échelon 5 au maximum) bénéficieront d’une augmentation de 500 DH, alors que ceux classés au dessus de cette catégorie auront une hausse de 400 DH. De même, concernant les allocations familiales, l’offre du gouvernement comporte une augmentation de 100 DH par enfant, pour les trois premiers gosses.

• La loi 47.14 relative à la PMA entre en vigueur. Mais les avis divergent sur les enjeux de cette loi. Chafik Chraibi, spécialiste en gynécologie-obstétrique, a affirmé que le problème de cette loi réside dans les charges excessives exigées par les interventions, d’une part, et les nombreux actes incriminés, d’autre part, jugeant inadmissible de prévoir des peines de prison à l’encontre des médecins pour des erreurs médicales ou de simples actes d’oubli ou d’omission.

Al Ahdat Al Maghribia :

• Les éléments de la sûreté nationale ont saisi, en coordination avec les éléments de la douane à Guergarate (sud de la ville de Dakhla), 11 tonnes et 940 kilogrammes de Haschich à bord d'un camion de TIR à destination d'un pays africain, sur la base d'informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire. Les opérations de fouilles et de contrôle aux frontières ont permis de saisir mercredi les quantités de drogues dissimulées dans des meubles de cuisine à bord d'une remorque d'un camion immatriculé au Maroc, a indiqué la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, ajoutant que l'enquête s'est également soldée par l'arrestation du chauffeur du camion âgé de 37 ans et du transitaire au poste frontière. • Plus de 83.000 détenus séjournent dans les prisons marocaines, dont 51.000 sont définitivement condamnés, alors que 32.000 sont en détention préventive. La population carcérale se répartit entre 81.000 hommes et 1900 femmes. Quelque 82.000 d’entre eux sont majeurs, alors que 1200 sont mineurs. 

Al Massae :

• Les activités de transport de marchandises et de la logistique contribuent à hauteur de 5,1% au PIB marocain et emploient plus de 425.000 personnes au Royaume, a indiqué le ministre de l'Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara. Le secteur de la logistique a pu créer 26.000 emplois nets directs durant la période 2010-2017, soit une part de 9% de l’ensemble des créations d’emplois sur la même période au niveau national, a-t-il relevé à l'ouverture de la 8è édition du Salon international du transport et de la logistique pour l'Afrique et la méditerranée (Logismed), mettant en avant l’importance du secteur de la logistique comme levier de développement économique et social.

• La session parlementaire extraordinaire a été clôturée avec une impression d’échec, après l’ajournement du vote du projet de loi-cadre relatif à la réforme du système éducatif, qui était un point principal à l’ordre du jour de cette session. Ce vote n’a pas pu avoir lieu à cause du revirement des députés PJD, qui auraient transgressé le consensus sur l’enseignement des matières scientifiques en langue étrangère. La présidence de la majorité n’a tenu aucune autre réunion pour concerter un moyen de sortir de la crise de la langue d’enseignement. Alors que le groupe PJD refuse de voter en faveur de l’enseignement des disciplines scientifiques en français, les autres groupes parlementaires plaident pour le vote du projet qui a déjà fait l’objet d’accord.

Bayane Alyaoum :

• L'Emir de l’Etat du Qatar, SA Cheikh Tamim Bin Hamad Al-Thani a reçu, jeudi au Diwan Emiri à Doha, le ministre des Affaires Etrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, qui lui a transmis un message de SM le Roi Mohammed VI, portant sur les relations bilatérales et la situation régionale. Lors de cette audience, Bourita a transmis à l’émir du Qatar les salutations et la considération de SM le Roi Mohammed VI et Ses vœux de santé et de bonheur à l'émir du Qatar et de davantage de progrès et de prospérité au peuple qatari.

• Le projet de loi-cadre sur l’enseignement fait débat au sujet de la langue d’enseignement. Fouad Bouali, linguiste, a estimé que les langues étrangères doivent être des langues enseignées et non des langues d’enseignement. Abdelkader Fassi Fihri, enseignant chercheur en linguistique arabe, a indiqué que ce projet de loi n’est pas conforme à la Vision stratégique, notamment en ce qui concerne l’enseignement des contenus en français. Ahmed Assid, penseur, a estimé que la langue des sciences n’existe pas en dehors du processus de production des connaissances scientifiques. Noureddine Ayouch, fondateur et membre du conseil d’administration de la Fondation Zagoura Education, a affirmé que la question des langues ne doit pas être un jeu politique et que ce projet de loi n’est point contre la langue arabe, mais vient permettre aux Marocains de maitriser les langues étrangères afin qu’ils puissent trouver de l’emploi.

Rissalat Al Oumma :

• La vente par adjudication des lièges au niveau national, organisée le 14 mars à Rabat, a rapporté une recette de 115 millions de dirhams, dont 92 millions au profit des communes, a indiqué le Haut-commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification. Cette vente qui a porté au total sur 118.000 stères, unité de mesure des volumes de stockage de bois de chauffage, dont 103.325 stères de liège de reproduction et 14.283 de liège mâle.

• Saïd Amzazi, ministre en charge de l’Education nationale, a décidé de consulter le Chef du gouvernement avant de répondre à la demande des représentants des professeurs cadres des académies, qui ont exigé la tenue d’une réunion avant de reprendre les cours, selon des sources ayant pris part à la réunion entre Amzazi et les syndicats d’enseignement les plus représentatifs. Les syndicats se sont évertués à convaincre le ministre pour négocier avec les représentants de la coordination durant les derniers jours des vacances, selon Mohamed Khafifi, vice-secrétaire général de la Fédération nationale de l’enseignement.

 

Revue de presse
Partage RéSEAUX SOCIAUX