×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Revue de presse économique du 14 janvier 2020

Mardi 14 Janvier 2020 - PAR

 

Le Matin :

• Sa Majesté le Roi Mohammed VI, accompagné de S.A.R. le Prince Héritier Moulay El Hassan, a présidé, lundi au Palais Royal à Rabat, la cérémonie de signature de la convention cadre pour la réalisation du Programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027, qui mobilise des investissements de l’ordre de 115,4 milliards de dirhams (MMDH). Cette convention définit les conditions et modalités d’exécution et de financement de ce programme qui vise la consolidation et la diversification des sources d’approvisionnement en eau potable, l’accompagnement de la demande pour cette source inestimable, la garantie de la sécurité hydrique et la lutte contre les effets des changements climatiques.

• L’organisation des Nations-Unies s’est déclarée satisfaite que l’étape du rallye "Africa Eco Race" reliant le Maroc et la Mauritanie ait traversé "paisiblement" la zone tampon de Guergarat lundi. "Nous sommes heureux de constater que l'Africa Eco Race a traversé Guergarat paisiblement aujourd'hui", a indiqué Stéphane Dujarric, porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, lors de son point de presse à New York. Dujarric a rappelé, à cet égard, que le chef de l’ONU avait appelé samedi à "la plus grande retenue et à désamorcer les tensions" suite aux menaces et aux gesticulations du polisario et de ses relais visant à entraver le passage de l’Africa Eco Race à Guergarat.

L’Economiste :

• Les dépôts dans les comptes sur carnet rapporteront 1.80% brut au premier semestre 2020. Au cours des dernières années, l’argent qui y est logé a épisodiquement perdu de la valeur puisque en termes réels, le taux d’intérêt est négatif. Cependant, les ménages vouent un attachement inconditionnel à ce produit. L’encours s’élevait à 166 milliards de DH à fin novembre. Des placements liquides à zéro risque comme lui, il n’y en a pas pléthore sur le marché. C’est un bas de laine qui sert généralement à régler des urgences.

• "Les 400 bus d’occasion seront mis en service début février”, assure Alberto Perez, DG d’Alsa, nouveau délégataire du transport public par bus à Casablanca. Les usagers s’impatientent depuis le départ de M’dina Bus et le démarrage du nouveau contrat de gestion déléguée avec l’espagnol Alsa en novembre 2019. L’ancien parc complètement dégradé, composé de 280 bus, continue de circuler au grand dam des usagers. Aujourd’hui, une quarantaine de bus d’occasion importés en renfort sont en phase de rodage à Casablanca. Beaucoup ont certainement remarqué ces dernières semaines des bus sans passagers qui circulent sur les principales artères pour permettre aux chauffeurs de s’adapter au nouveau matériel.
Aujourd’hui le Maroc :

• En attendant une chaîne de télévision parlementaire, la première Chambre vient de lancer un nouveau portail. Il s’agit d’un projet qui rentre dans le cadre de la nouvelle stratégie de communication de la Chambre des représentants. L’une des nouveautés phares de cette initiative concerne les fake news. Dans ce sens, une rubrique spéciale a été créée sur le portail électronique afin d’éclairer l’opinion publique et de promouvoir les actualités véridiques tout en luttant contre les fake news et les rumeurs au sujet de la Chambre des représentants et ses membres.

• Dans la lutte contre le terrorisme au Sahel, « le Maroc demeure le seul partenaire stratégique fiable de la France », affirme Jean-Sylvestre Mongrenier, chercheur-associé à l'Institut Thomas More. « Le Maroc demeure le seul partenaire stratégique fiable de la France. Forte de sa légitimité religieuse, la dynastie alaouite (…) conduit une politique intelligente dans la région et sur les confins de l’arc sahélo-saharien », souligne le chercheur qui analyse les enjeux du Sommet du G5 Sahel qui se tient dans la ville française de Pau à l’initiative du Président Emmanuel Macron.

Al Bayane :

• La Haute Autorité de la Communication audiovisuelle -HACA- organise le mardi 14 janvier 2020, une rencontre avec la presse pour présenter le mandat, les procédures et les groupes de travail du Conseil Supérieur de la Communication audiovisuelle (CSCA). S'inscrivant dans le cadre du renforcement de la communication institutionnelle de la HACA relevant de son approche stratégique, cette rencontre se tient un an après la nomination de nouveaux membres du Conseil Supérieur, indique la HACA dans un communiqué dimanche. Elevée au rang d’instance constitutionnelle indépendante de régulation et de bonne gouvernance par la Constitution de juillet 2011, la HACA a vu également son mandat élargi par la loi n° 11.15 de 2016 portant sa réorganisation, à plusieurs nouvelles attributions en faveur notamment du respect dans les contenus médiatiques de la diversité linguistique et culturelle, du pluralisme d’opinion et des principes des Droits de l’Homme.

• La Commission Spéciale sur le Modèle de Développement (CSMD) a poursuivi ses séances d'écoute des partis politiques et des syndicats par une réunion avec les représentants de sept partis politiques sans représentation parlementaire qui ont livré leurs visions du nouveau modèle de développement. Il s'agit du Parti de centre social, représenté par son secrétaire général Hassan Madih, le Parti Union marocaine pour la démocratie, représenté par son SG Jamal Mandri, le Parti de la Liberté et de la Justice sociale, représenté par son SG Miloud Moussaoui, le Parti Al Amal représenté par son SG Mohamed Bani, le Parti des Néo-démocrates, représenté par son président Mohamed Darif, le Parti de l'Action, représenté par son SG Mohamed Drissi, et le Parti Annahda, représenté par son SG Said El Ghnioui.
L’Opinion :

• L’année 2020 s’annonce difficile tant que le taux de croissance de l’économie demeure suspendu aux précipitations pluviométriques qui, non seulement, doivent être abondantes, mais aussi bien reparties, dans le temps et dans l’espace. Au 31 décembre, la campagne agricole accuse un déficit pluviométrique compromettant et la retenue des barrages à usage agricole est en chute libre. Le Maroc ne peut se permettre, deux années de suite, une campagne céréalière compromise d’autant plus que les autres indicateurs, jusqu’ici relevés, que ce soit en termes de croissance de PIB, de balance commerciale, d’évolution du taux de chômage, d’endettement du Trésor ou de moyens de financement renseignent sur un certain nombre de tendances lourdes qui ne sont, guère, au vert.

• Le site leader dans l'immobilier digital, Mubawab, a annoncé une nouvelle levée de fonds de 7 millions de dollars, opérée auprès de Emerging Markets Property Group (EMPG), groupe immobilier pakistanais basé aux Émirats arabes unis. "Mubawab, à travers le Groupe EMPG, vient de réaliser une nouvelle levée de fonds d’un montant de 7 millions de dollars. Cette levée de fonds va permettre à l’entreprise d’accélérer son développement en étoffant ses équipes et de continuer à révolutionner le secteur de l’immobilier dans la région du Maghreb", a annoncé Kevin Gormand, Co-Fondateur et Directeur Général de Mubawab, à l'occasion de son 10ème anniversaire.

Libération :

• Les services du district de sûreté d’Aïn Chock à Casablanca qui avaient ouvert samedi une enquête judiciaire, sous la supervision du parquet compétent, ont annoncé avoir arrêté le chauffard qui partageait sa conduite suicidaire sur les réseaux sociaux. L’individu dont la voiture a également été saisie, “a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête judiciaire pour élucider tous les tenants et aboutissants de cette affaire”. Ce n’est pas la première fois que les réseaux sociaux permettent à la DGSN d’appréhender un fauteur de troubles. Il y a quelques semaines de cela, une vidéo postée sur Internet fut décisive dans l’arrestation d’un jeune homme qui menaçait une femme réfugiée dans sa voiture.

• Un colloque national sur ''la régionalisation avancée et le nouveau modèle de développement'' a été organisé à Dakhla, dans le cadre de la commémoration du 76-ème anniversaire de la présentation du Manifeste de l'indépendance. Cette rencontre, initiée par l'Association de la régionalisation avancée et de l’autonomie dans la région de Dakhla-Oued Eddahab, le Centre Sahara et Afrique pour les études stratégiques et la délégation régionale du Haut-commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l'armée de libération, reflète l’engagement du tissu associatif local à relever les divers défis actuels et à soutenir le processus de développement en cours dans la région.
Akhbar Al Yaoum :

• Le ministre de l'énergie, des Mines et de l'Environnement, Aziz Rabbah a souligné, à Abou Dhabi, que le Maroc ambitionne de porter à 42pc la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique national à l'horizon 2021. Dans des déclarations à la presse en marge des travaux de la 10è assemblée générale de l'Agence Internationale des Energies Renouvelables (IRENA), le ministre a souligné que le Royaume a amorcé des investissements colossaux dans le secteur de l'énergie en vue de porter à 42 pc la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique national d'ici 2021.

Al Massae :

• Dans le sillage des amendements sur le projet du code pénal, les groupes de la majorité à la Chambre des représentants ont appelé à élargir le champ des peines non privatives de liberté. Ils ont, en l'occurrence, cité le retrait du passeport et du permis de conduire. Des acteurs dans le domaine des droits humains estiment que les peines non privatives de liberté permettent de lutter contre les cas de récidive et de réduire les nombres de détenus. Selon les mêmes acteurs, les politiques pénales adoptées dans nombre de pays démocratiques œuvrent à intégrer différentes mesures alternatives à la réclusion. Le code pénal prévoit des peines alternatives pour lutter contre le surpeuplement dans les établissements pénitentiaires au Maroc.

Al Ahdath Al Maghribia :

• Le ministre de l'Energie, des Mines et de l'Environnement, Aziz Rebbah, a souligné, à Abu Dhabi, que le Maroc a adopté une politique ambitieuse en matière de lutte contre les changements climatiques. Le Royaume a adopté une politique ambitieuse en matière de lutte contre les changements climatiques, en totale harmonie avec les ambitions mondiales visant à endiguer ce phénomène, a-t-il dit, lors de son discours à l'occasion d'une table ronde ministérielle organisée dans le cadre de la 10ème session de l'assemblée générale de l’Agence Internationale de l'Energie Renouvelable (IRENA). Le Maroc s'est fixé pour objectif de limiter ses émissions des gaz à effet de serre à 42% à l’horizon 2030, ce qui repose, dans une large mesure, sur des actions concrètes d’atténuation dans les différents secteurs d’économie, a-t-il dit.

Al Alam :

• Le Dahir portant promulgation de la loi relative à la production et l'importation des sacs en plastique vient d'être publié au Bulletin officiel. En vertu de ce texte, les contrôleurs seront amenés à rédiger des rapports qu'ils soumettront directement au parquet général. Il prévoit également des sanctions sévères pouvant aller jusqu'à 1 million de dirhams d'amende, en plus de la fermeture des établissements en infractions. Aussi, selon cette nouvelle loi, les walis et gouverneurs auront l'habilité de fermer l'unité industrielle contrevenante, dans l'attente d'une décision judiciaire à son encontre.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• SAR le Prince Moulay Rachid a représenté, lundi à Mascate, SM le Roi Mohammed VI à la présentation des condoléances, suite au décès du Sultan Qabous ben Saïd Ben Taimur. Son Altesse Royale a présenté, lors de l'audience que lui a accordée le Sultan d'Oman Haïtham Ben Tarek Ben Taimur, au Palais Al Alam à Mascate, les condoléances de SM le Roi suite au décès du Sultan Qabous ben Saïd Ben Taimur. Étaient présents à cette audience, Leurs Altesses Royales les membres de la famille royale et l'ambassadeur du Royaume du Maroc à Oman. A l'issue de cette audience, SAR le Prince Moulay Rachid a quitté Mascate.

Bayane Al Yaoum :

• L'Agence nationale de l'assurance maladie (ANAM) a présenté son projet de plan stratégique 2020-2024, axé, entre autres, sur l'amélioration de la gestion du Régime d'assistance médicale (RAMED) et l'accompagnement de sa réforme. Ce projet de plan d'action, qui a été au cœur d'une rencontre organisée avec l'ensemble des acteurs de la couverture médicale de base au Maroc et présidée par le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, s'articule également autour de l'accompagnement de l'Etat dans l’extension de la couverture médicale de base, la précision et le renforcement de la mission de régulateur confiée par la loi à l’ANAM et la réalisation des études stratégiques pour aider à la décision en matière de régulation.

Rissalat Al Oumma :

• L'ouverture par la République de Gambie d'un consulat général dans la ville de Dakhla constitue certainement une percée pour la diplomatie régionale, a affirmé l'analyste politique azérie Anastasia Lavrina. Dans un article publié par le site d'informations ''Eurasia Diary'', l'experte et conférencière internationale a souligné que l'ouverture par la République de Gambie d'un consulat général à Dakhla, le 7 janvier, lors d'une cérémonie présidée par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, et son homologue gambien, Mamadou Tangara, constitue une percée pour la diplomatie régionale. Lavrina a souligné que cette démarche intervient également après la décision similaire des Iles Comores, qui ont inauguré en décembre dernier, un consulat général dans la ville de Laâyoune.

 

Revue de presse
Partage RéSEAUX SOCIAUX