×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Revue de presse économique du 27 novembre 2019

Mercredi 27 Novembre 2019 - PAR bourse news

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi :

Le Matin :

• Le président du Parlement de la CEDEAO, M. Cisse Lo, a rendu un vibrant hommage à Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour Son action en faveur du développement de l'Afrique. Au cours d'un entretien qu'il a eu avec l'ambassadeur du Maroc au Nigeria, M. Cisse Lo a souligné que sous le leadership et la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi, le Maroc est devenu le modèle de référence pour tous les autres pays africains. Cité dans un communiqué de l'ambassade du Maroc au Nigeria, le président du Parlement de la CEDEAO a relevé que le Royaume est le partenaire stratégique naturel pour l'ensemble des pays africains qui peuvent s'inspirer de son expérience réussie dans de nombreux domaines. M. Cisse Lo a, en outre, ajouté que le Maroc a réalisé, en l'espace de deux décennies, des progrès "époustouflants" dans tous les domaines qui en font aujourd'hui la fierté de l'Afrique.

• La mission permanente du Maroc a co-organisé à Genève, au siège de l'organisation mondiale du Commerce (OMC) avec les délégations de la Chine et du Sri Lanka un atelier sur la pollution plastique. Cet atelier a connu la participation des ambassadeurs de l’UE et du Canada en tant que panélistes, ainsi que de représentants de plusieurs organisations intergouvernementales et internationales, notamment le Programme des Nations unies pour l'environnement, l'Organisation mondiale de douane, la Convention de Bâle, la Banque mondiale, le Forum économique mondial ainsi que des acteurs du secteur privé.Les intervenants lors de ce débat ont relevé que la demande pour le plastique tend vers la hausse, notamment dans les pays en développement, en Afrique et en Asie.

L’Economiste :

• C’est l'une des recommandations des dernières assises de la fiscalité. Les contribuables bénéficient de la possibilité de donner des explications et de fournir des justificatifs lorsqu'un inspecteur constate des anomalies dans sa comptabilité au terme d'une opération de contrôle fiscal. Des éléments qui peuvent, le cas échéant, influer sur le montant du redressement. Ainsi, l'administration aura désormais l'obligation d'inviter le contribuable dans un délai de 30 jours suivant la date de clôture de la vérification à un débat oral et contradictoire sur les rectifications que l'inspecteur compte apporter à la déclaration fiscale. Les réponses du contribuable devront être prises considération lorsque le vérificateur estimera qu’elles sont fondées.

• Le départ de M'dina bus fait beaucoup de mécontents à Casablanca. L'ancien délégataire du service de transport public par bus a laissé non seulement des bus déglingués, des usagers en colère, mais aussi des fournisseurs sur la paille. Plusieurs dizaines d'entreprises et de fournisseurs, tous secteurs confondus (pièces de rechange, carburant, assurance...), seraient lésés par la débâcle de m'dina bus. « Du jour au lendemain, l'on se retrouve sans interlocuteur, abandonnés à notre sort », déplore Mohamed El Housni, président du Groupement interprofessionnel de l'automobile au Maroc (Gipam). Ce dernier s'exprime au nom de 8 entreprises, membres du Gipam, dont les créances en souffrance s'élèvent à plus de 25 millions de DH.

Aujourd’hui Le Maroc :

• La ville de Kénitra sera dotée d'un nouveau port. Appelée le Nouveau Port de Kénitra Atlantique (NPKA), cette infrastructure fait partie d'un complexe portuaire qui abritera également une zone industrialo-logistique (ZIL). Ce complexe est en cours d'étude de conception par le ministère de l'équipement, du transport, de la logistique et de l'eau. En détail, NPKA et sa ZIL seront, selon les initiateurs, implantés à une vingtaine de km au nord de la ville de Kénitra, à environ 14 km de l'Atlantic Free Zone, avec une réserve foncière d'environ 3.000 ha destinés à l'accueil d'unités industrielles et logistiques. Les deux zones seront, selon la même source, desservies directement par l'autoroute Rabat-Tanger via la création d'un échangeur dédié et une ligne ferroviaire dédiée pour les besoins de transport import/export des marchandises.

• Le Groupe OCP réussit son 3ème trimestre avec des résultats aussi solides que ceux de l'année dernière. Une dynamique financière qui se maintient et ce en dépit du contexte de baisse générale des prix. «Cette performance reflète les avantages compétitifs du Groupe, à savoir sa forte présence à l'international et sa flexibilité industrielle et son leadership en termes de coûts». C’est ce qu'annonce le Groupe qui vient de livrer ses résultats à fin septembre 2019. L’OCP a réussi à maintenir ses indicateurs au vert. En témoigne la hausse de 3% du chiffre d'affaires et un chiffre d'affaires de l'ordre de 42,45 milliards de dirhams à fin septembre 2019 contre 41,1 milliards de dirhams à la même période de l'année passée.

L’Opinion :

• Alors que l’objectif initial était de créer un substitut à la cigarette traditionnelle et d'inciter les fumeurs à arrêter de fumer, l'usage de la cigarette électronique a été détourné au fil des années. Elle est devenue un objet de mode. Suite à une proposition de taxe formulée par la majorité parlementaire et votée au sein du parlement, l’e-liquide importé sera soumis à une taxe de 3 Dhs par millilitre sur les produits sans nicotine, ainsi qu'une taxe de 5 Dhs sur les liquides qui en contiennent. Cette décision divise le grand public, entre opposants qui considèrent la cigarette électronique un moyen de sevrage et ceux qui appellent à plus de mesures contre ce produit « aussi nocif que la cigarette ».

• La brigade de la police judiciaire de la ville de Larache a ouvert une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent à l'encontre d'un couple pour implication présumée dans une affaire d'homicide volontaire à l'arme blanche et de mutilation du cadavre d'un enfant de 7 ans. Les spécialistes de la scène du crime relevant de la brigade de la police judiciaire de Larache ont examiné des parties coupées du corps sans vie d'un enfant de sexe masculin, retrouvées dans une décharge et ce, avant que les recherches et investigations n'aient abouti à l'identification de la victime, indique la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, ajoutant que les opérations de fouille ont permis de trouver le reste des parties du cadavre dans un frigo du domicile familial.

Al Bayane :

• Le groupe chinois Citic Dicastal, leader mondial spécialisé dans le moulage d'aluminium et dans la production de pièces automobiles en aluminium, a inauguré à Kénitra, la deuxième phase du projet Dicastal Morocco Africa, pour un investissement global de 350 millions d'euros. Étalée sur une superficie de 30.000 m2, cette nouvelle usine, qui permettra la création de quelque 1200 emplois, sera dotée d'une technologie avancée notamment au niveau de la section peinture, ce qui permettra de proposer des produits Premiums, ainsi qu'une gamme de jantes plus grandes. S'exprimant à cette occasion, le ministre de l'Industrie, du commerce et de l'économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy, a souligné que ce projet, qui découle du partenariat stratégique conclu par SM le Roi Mohammed VI et le président chinois Xi Jinping, positionne le Maroc dans une industrie de haute technologie.

• Depuis début septembre, le tramway connaît une fréquentation fortement accrue par les Casablancais. En effet, le Terminale 2 a doublé sa fréquentation en moins de six mois et atteint désormais 80.000 voyageurs en moyenne par jour, avec un taux de fréquentation à bord des rames supérieur à celui que la première ligne avait enregistré six mois après son lancement. Aussi, le Terminale 1 connaît une très forte hausse de sa fréquentation, avec désormais en moyenne 140 000 voyageurs par jour. Selon un communiqué du Service Client Casa Tramway, 220 000 Casablancais en moyenne se déplacent chaque jour avec le tramway.

Libération :

• Royal Air Maroc a remporté deux prix en tant que meilleure compagnie dans les catégories "Global Operations" et "Best improved financial results" attribués par l'Association des compagnies aériennes africaines (AFRAA), en marge de sa 51ème assemblée générale annuelle tenue récemment à l'Ile Maurice. Ces prix traduisent la dynamique enclenchée par la compagnie nationale tant sur le plan opérationnel que financier en 2018, fait savoir RAM dans un communiqué. "Nous sommes extrêmement fiers de cette reconnaissance internationale, d'autant plus que le jury est composé des professionnels du secteur de transport aérien à même de mesurer l'ampleur de nos efforts et de nos performances en matière de services en faveur de notre clientèle, ainsi que dans le domaine financier", a indiqué Hamid Addou, président directeur général de RAM, cité par le communiqué.

• Le ministère de la Solidarité, du Développement social, de l'Égalité et de la Famille a lancé la 17-ème campagne nationale de sensibilisation sur les violences faites aux femmes, sous le thème "L'implication des jeunes dans la lutte contre les violences à l’égard des femmes et des jeunes filles". D’après un communiqué du ministère, cette campagne, qui se poursuit jusqu'au 20 décembre, vise à faire des jeunes marocains des partisans et des défenseurs de la "non-violence" à l’égard des femmes, en mettant en avant la créativité des jeunes dans divers domaines, les efforts menés pour faire face à ce phénomène et les perspectives de développement dans le cadre de l’application de la loi et du décret y afférent, en plus de l’ouverture d’un débat social sur cette question.

Akhbar Al Yaoum :

• La CGEM a annoncé avoir octroyé son label RSE (responsabilité sociétale des entreprises) à la société royale d'encouragement du cheval (SOREC) et l'a renouvelé à Taqa Morocco, Tragem et EMS Chronopost International Maroc et ce, à la suite de la réunion, mardi dernier, du Comité d'Attribution de ce Label. Ce Label est décerné à la suite d'une évaluation des comportements et des pratiques des entreprises sur les neufs domaines d'actions constituant la charte de responsabilité sociétale de la CGEM, en conformité avec les objectifs universels RSE, indique la CGEM dans un communiqué.

• Le groupe OCP a annoncé, lundi à Casablanca, le lancement de @tmar, une application mobile de conseil agricole qui ambitionne de rendre l'information scientifique disponible pour tous les agriculteurs et de faciliter la prise de décision relative à l'activité agricole, notamment sur les volets technique, agronomique et économique. Créée avec et pour les agriculteurs dans le cadre du programme Al Moutmir du groupe OCP, cette application 100% marocaine a été conçue et développée dans sa globalité par une expertise technique nationale (agronomes, ingénieurs informaticiens et télécoms, architectes de solutions, designers d’applications...).

Al Massae :

• En l'absence d'une véritable action pour assurer l'approvisionnement en Levothyrox, la pénurie de ce médicament se poursuit. Et ce, au grand malheur des patients, qui n'ont trouvé que les réseaux sociaux pour lancer des appels à ceux qui peuvent se le procurer. Mohamed Lahbabi, président de la Confédération des pharmaciens du Maroc, a regretté que le réapprovisionnement promis par le ministère de la Santé soit fait en quantités insuffisantes, ce qui ne répond pas aux besoins des patients, soulignant que, chaque mois, près de 400 personnes ont besoin de ce médicament, alors que les pharmacies n'en reçoivent que 10 paquets, ce qui en prive une grande partie des patients.

• Les PME pourront bénéficier de crédits sans intérêt durant les prochains mois. Ces prêts seront octroyés dans le cadre d'un partenariat entre les banques et l'Etat via la Caisse Centrale de Garantie. Cette mesure, qui offrira à de nombreux entrepreneurs le financement de leurs projets tout en leur épargnant les taux d'intérêts élevés, a été annoncée, par le chef du gouvernement, en fin de semaine.
Al Ahdath Al Maghribia :

• Le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani a réaffirmé l'engagement de l'exécutif à aller de l'avant et à apporter son appui au chantier de la régionalisation avancée en tant que pilier du développement territorial dans ses divers aspects. En réponse à une question centrale à la Chambre des conseillers lors de la séance mensuelle relative à la politique publique autour du "développement des zones reculées dans le cadre de la régionalisation avancée", El Otmani a souligné que la réalisation d'un développement global et intégré se trouve au cœur du chantier de la régionalisation avancée, en tant que levier essentiel permettant à chaque région de construire son propre modèle s'appuyant sur ses potentialités naturelles et géographiques et ses spécificités socio-économiques, tout en mettant en place des mécanismes de solidarité inter-régionaux.

• Les agents de la Protection civile ont opéré quelque 270.851 interventions durant les 8 premiers mois de 2019, soit 1129 opérations par jour. Un rapport du ministère de l’Intérieur sur les interventions de la Protection civile, montre que la région Casablanca-Settat occupe la première place en termes d'interventions avec 45.727 interventions, suivie de la région de Fès-Meknès avec 38.1158 interventions et Rabat-Salé-Kénitra, qui a enregistré 36.792 opérations.

Al Alam :

• Le Procureur général du Roi près la Cour de Cassation, président du Ministère public, Mohamed Abdennabaoui, a adressé une note aux procureurs généraux près des cours d'appel et près des tribunaux de première instance pour lutter contre les opérations d'escroquerie commises dans les environs des tribunaux (cafés et restaurants). Abdennabaoui indique que certaines personnes, qui s'activent dans l'escroquerie au sein des tribunaux ou dans les espaces publics les avoisinant, profitent de la faiblesse de certains justiciables et de leurs conditions pour prétendre qu'ils sont capables de trouver des issues à leurs procès ou intervenir, en leur faveur, auprès de certains responsables en échange de différentes sommes d'argent.

• Le secteur de la Santé connaît un déficit accru en termes de cadres médicaux qui atteint 32.387 médecins. Même constat du côté des infirmiers et des techniciens de santé chez lesquels le déficit dépasse les 64.774 postes. Ainsi, le manque global dans le secteur est de 97.161 postes. Selon des données du ministère de la Santé, il y a seulement 1,65 personnel médical pour 1.000 habitants, alors que le minimum requis est de 4,45. Certes, le PLF 2020 prévoit 4000 nouveaux postes pour le secteur de la santé mais ce chiffre reste insuffisant.
Rissalat Al Oumma :

• Le président de la Rabita Mohammadia des Oulémas, Ahmed Abbadi, a mis en avant la sage politique de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, et l'engagement du Souverain dans la défense des causes de la Oumma islamique suivant une vision claire et globale. Dans une déclaration en marge de la cérémonie d'hommage organisée en son honneur à Djeddah, à l'occasion du 50e anniversaire de la création de l'Organisation de la Coopération Islamique (OCI), Abbadi a souligné que SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, n'a eu de cesse d'appeler à la promotion de la modération et de l'Islam du juste milieu. Abbadi a, par ailleurs, qualifié de "responsabilité" l'hommage organisé en son honneur par l'OCI, exprimant la volonté de la Rabita à représenter dignement le Maroc et son engagement à la mise en œuvre de la sage politique de SM le Roi.

• Le succès de l'expérience sécuritaire pionnière du Maroc témoigne d'une vision profonde de la stratégie mise en œuvre en la matière, aussi bien sur le plan local que dans le cadre de la coopération et de l'échange d'expertises, a souligné le Directeur central de la Police Judiciaire, Mohamed Dkhissi. Cette stratégie sécuritaire a fait de la formation aux Droits de l'Homme l'un de ses piliers majeurs, aux côtés de la mise en œuvre de la bonne gouvernance, de la reddition des comptes, de l'activation d'un plan sécuritaire basé sur l'unification des efforts de la DGSN et de la DGST, et de l'encadrement de l'action policière, à travers un code de bonne conduite très avancé, a ajouté Dkhissi, également Chef du Bureau d'Interpol à Rabat, à l'ouverture de la 4è réunion des Chefs de police de la région MENA, ainsi que ceux des Iles Comores, de Djibouti, du Soudan, de la Somalie et de la Mauritanie.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Le Maroc est devenu, ces dernières années, l'une des économies les plus dynamiques d'Afrique du Nord, en grande partie grâce à sa capacité d'améliorer sa position dans les chaînes de valeur mondiales dans des secteurs comme l'habillement et l'automobile, souligne un rapport de la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique. Cette croissance a été soutenue par une stratégie économique axée sur l'amélioration des conditions d'accès au marché pour les exportateurs basés au Maroc, peut-on lire dans ce rapport rendu public en marge de la 34ème réunion du Comité intergouvernemental des hauts fonctionnaires et experts de l'Afrique du Nord (24-28 novembre), qui se tient à Assouan, en Egypte. Selon la même source, le Maroc a réussi à s'intégrer dans les chaînes de valeur mondiales, en particulier celles axées sur le marché de l'Union européenne, notant que les questions de facilitation du commerce sont très importantes car de nombreux secteurs d'exportation clés du Maroc sont dépendants des intrants importés.

• Le secteur maritime et portuaire constitue un pilier important du développement économique et social au Maroc, a indiqué à Londres, le ministre de l'Equipement, du Transport, de la Logistique et de l'Eau, Abdelkader Amara. Dans un discours devant les représentants des Etats membres de l'Organisation maritime internationale (OMI) lors de la 31ème session de son Assemblée, qui se tient du 25 novembre au 05 décembre, Amara a mis en avant les multiples atouts maritimes du Maroc. Rappelant que les 43 ports marocains, dont 14 sont ouverts au commerce international, voient transiter plus de 137 millions de tonnes de marchandises et 5 millions de passagers chaque année, il a souligné que ces atouts permettent au Royaume "d'établir des relations maritimes avec plus de 186 ports internationaux et 77 pays" qui font de lui "un des axes importants du commerce mondial ainsi qu'une plateforme logistique dans la région méditerranéenne".

Bayane Al Yaoum :

• Le Maroc a réitéré au Caire son soutien indéfectible à la cause palestinienne et au droit du peuple palestinien d'établir un "État indépendant et viable". "Le Royaume du Maroc réaffirme sa position ferme en faveur de toutes les questions liées à la juste cause palestinienne", a déclaré Ahmed Tazi, ambassadeur du Maroc au Caire et représentant permanent auprès de la Ligue arabe, lors de la réunion extraordinaire du Conseil des ministres des Affaires étrangères des pays arabes, tenue pour examiner la récente position américaine concernant les colonies israéliennes illégales sur le territoire palestinien occupé en 1967.Toutes les colonies israéliennes installées sur des terres palestiniennes, y compris à Al Qods Est, sont illégales et compromettent le processus de paix souhaité, en l'occurrence la solution à deux États, a-t-il dit.

• Les images stéréotypées, la chosification, l’incitation à la violence à l’égard des femmes et l’atteinte à leur dignité sont des pratiques encore répandues dans le paysage médiatique, a indiqué la présidente de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA), Latifa Akharbach. Le traitement médiatique du phénomène de la violence à l’égard des femmes est souvent marqué par son caractère superficiel et s'inscrit fréquemment dans la catégorie des faits divers, pourtant, l’on est devant une question sociale et un véritable problème qui interpelle les droits de l’Homme, a souligné Akharbach. L’émotion et l’excitation sont devenus les moyen privilégiés et récurrents pour capter l’attention des consommateurs des médias au détriment de l’analyse et l’investigation, a-t-elle considéré, mettant l’accent sur la présence timide dans les médias du phénomène de la violence à l’égard des femmes.

Revue de presse
Partage RéSEAUX SOCIAUX