×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Revue de presse économique du 7 novembre 2019

Jeudi 07 Novembre 2019 - PAR

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce jeudi :

Le Matin :

• Sa Majesté le Roi Mohammed VI a affirmé que l'Initiative d'autonomie constitue la traduction concrète de la solution recherchée et "la seule voie possible pour parvenir à un règlement du conflit" autour du Sahara marocain dans le respect total de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale du Royaume. "Sérieuse, crédible, judicieuse dans ses orientations, l’Initiative d’autonomie constitue la traduction concrète de la solution recherchée. En effet, elle est la seule voie possible pour parvenir à un règlement du conflit, dans le respect total de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale du Royaume", a insisté Sa Majesté le Roi dans un discours adressé mercredi soir à la Nation à l’occasion du 44è anniversaire de la Marche verte.

• Mme Ivanka Trump, conseillère du président américain, Donald Trump, est arrivée mercredi à l'aéroport de Rabat-Salé pour une visite au Maroc. A son arrivée à l'aéroport, Mme Ivanka Trump a été accueillie par Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem. La visite de Mme Trump porte notamment sur la promotion de son Initiative de développement économique des femmes (Women’s Global Development and Prosperity(W-GDP). L’Initiative mondiale de développement et de prospérité des femmes (W-GDP) est un programme porté par Mme Ivanka Trump avec pour ambition d'aider à l'émancipation économique de 50 millions de femmes d'ici 2025.

L’Economiste :

• La plateforme Atlantic Free Zone (AFZ) de Kénitra est devenue la destination préférée des grands industriels étrangers qui cherchent à s'installer dans la région de Rabat. Cette attractivité s'est renforcée davantage avec le projet de construction de l'usine PSA Maroc. Cet engouement se confirme par le taux élevé de commercialisation des lots d'une superficie totale de 345 ha dont plus de la moitié est réservée à la zone franche. « Actuellement, plus d'une trentaine d'entreprises sont installées au niveau de la plateforme industrielle intégrée de Kénitra (P21) dont près d'une dizaine d'équipementiers dans l'écosystème de PSA », précise une source proche du dossier. « Tout cela a permis la création de plus de 25.000 emplois, notamment pour les jeunes diplômés et lauréats des centres de formation professionnelle », ajoute-t-elle.

• Casablanca/Bus. Quelques jours après l'entrée en vigueur du nouveau contrat de gestion déléguée du transport collectif par bus, les usagers n'ont constaté aucune amélioration du service. La situation est donc critique pour ceux qui sont obligés d'emprunter chaque jour ce moyen de transport. Ils devront se contenter du parc de matériel roulant vétuste, hérité du précédent délégataire ne comptant à ce jour que quelque 200 bus dans un état fortement détérioré. Un parc provisoire de 400 bus d'occasion est commandé par l'exploitant pour assurer le service de transition dès sa réception en janvier 2020. La deuxième phase contractualisée concerne la période 2021-2025 moyennant une flotte de 700 nouveaux bus écologiques. 350 bus seront ainsi financés principalement par le fonds d'appui aux réformes de transport (FART) et 350 par Alsa Al Baida selon ses engagements contractuels. 

Aujourd'hui le Maroc :

• La Caisse marocaine de retraite (CMR) va acquérir 5 Centres universitaires hospitaliers (CHU) auprès du gouvernement. La CMR va ainsi se diversifier dans le domaine de la santé après la signature d'un mémorandum d'entente, il y a quelques jours avec l'Exécutif. Ce dernier continue dans sa politique de privatisation ou d'instauration du nouveau mécanisme de financement. Selon les premiers chiffres, l'opération va permettre au gouvernement d'empocher 4,5 milliards de dirhams. Pour les responsables, il s'agit d'une opération win-win puisque la CMR pourra ainsi expérimenter une nouvelle forme d'investissement par des rémunérations de placements potentiellement plus importants. Le gouvernement continuera, quant à lui, d’assurer la gestion des CHU contre des loyers mensuels versés à la CMR.

• Exit les zones franches, place désormais aux zones d'accélération industrielle. Le ministre de l'économie, des finances et de la réforme de l'administration a souligné que le régime d'imposition en vigueur demeure applicable aux industries déjà installées dans ces zones, tandis que les futures entreprises qui s'y implanteront en 2020 bénéficieront de l'exonération durant cinq années en matière d'IS. « Nous avons tenu des réunions avec les présidents des banques à l’issue desquelles il a été décidé de mettre en place un nouveau Fonds de soutien spécifique d'un montant de 6 milliards de dirhams (MMDH) sur une période de trois ans, à raison de 2 MMDH par an », a fait savoir le ministre.

L’Opinion :

• Le texte de loi régissant les Conseils de l’Ordre des pharmaciens ne répond plus aux besoins du secteur ! Chose qui relève de l’évidence, vu que lors de sa promulgation, il y avait uniquement 500 pharmaciens alors qu’il existe actuellement plus de 13.000 officines au Maroc. La mise en place d'une nouvelle loi n’est donc plus un luxe mais plutôt une obligation. Le président du Conseil national de l’Ordre des Pharmaciens (CNOP), Hamza Guedira, a affirmé que ce projet de loi a vu le jour suite à une proposition du CNOP au ministère de la Santé et au secrétaire général du gouvernement, il y a 4 ans, pour travailler dans le cadre d'une commission tripartite et mettre fin aux différents dysfonctionnements. Un projet dont l’objectif serait d'instaurer douze Conseils pour douze régions, afin de favoriser l’encadrement de proximité et la mise à niveau du secteur.

• L’ambassade du Maroc en Afrique du Sud vient de lancer son site-web officiel (www.moroccoembassy.co.za), un espace convivial qui offre une fenêtre sur un Maroc ouvert qui marche à grand pas vers davantage de développement et de progrès. Le site propose des contenus interactifs sur un large éventail de sujets notamment l’histoire du Royaume, les opportunités d’investissements et les atouts du touristiques qui font la fierté du pays. Confectionné entièrement en langue anglaise, le site propose une rubrique dédiée à l’historique des relations entre le Maroc et l’Afrique du Sud ainsi que les relations du Royaume avec les autres pays d’Afrique australe couverts par l’ambassade.

Libération :

• La Banque Africaine de Développement (BAD) salue les importants efforts déployés par le Royaume du Maroc pour l'opérationnalisation de l'Initiative AAA, a souligné à Benguérir, la responsable-pays de la BAD pour le Maroc, Leila Farah Mokaddem. "La BAD est engagée à appuyer cette Initiative, en mobilisant des ressources conséquentes pour faire face aux besoins du renforcement de la résilience des populations les plus vulnérables, en particulier les populations rurales", a relevé Mokaddem à l'ouverture de la 2ème Conférence ministérielle annuelle de l'Initiative africaine d'adaptation aux changements climatiques (Initiative AAA). Elle a renouvelé l'engagement résolu de la Banque Africaine de Développement dans la lutte contre la pauvreté et le changement climatique en Afrique, tout en appelant à travailler de concert pour faire face aux défis des changements climatiques.

• La Chambre des représentants et l'Assemblée nationale de Sao Tomé-et-Principe ont signé un mémorandum d'entente visant à consolider les relations politiques, économiques, culturelles et scientifiques entre les deux pays. A travers ce mémorandum, les deux parties s'engagent à consolider les relations bilatérales en organisant de nombreuses sessions de formations et des conférences. L'ambition est également de favoriser l'échange entre les deux institutions par plusieurs visites tendant à faciliter l'interaction entre les deux parties dans divers domaines. La signature de ce mémorandum entre les deux institutions législatives reflète la qualité des relations excellentes entre le Royaume du Maroc et la République Sao Tomé-et-Principe, a souligné le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a reçu une délégation islandaise de haut niveau, composée de personnalités diplomatiques, judiciaires et des droits de l'Homme. Après avoir souligné les grandes opportunités et le potentiel de coopération entre les deux pays dans des domaines vitaux tels que l'agriculture, la pêche, le tourisme, les énergies renouvelables et la culture, El Malki a passé en revue les différentes étapes du processus de développement démocratique, notant que l’adoption de la Constitution de 2011 a marqué une étape importante dans l'histoire de la consolidation des institutions au Maroc. Il a également mis en lumière l'indépendance des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire, ainsi que le rôle de Sa Majesté le Roi en tant que garant du respect de la Constitution et du bon fonctionnement des institutions constitutionnelles.

• La présidente du Conseil National des Droits de l'Homme (CNDH), Amina Bouayach a affirmé au Caire, que la gestion de la migration au Maroc repose sur une approche fondée sur les droits de l'homme, qui prend en considération la situation des migrants. "Le Maroc a adopté gère la question migratoire en prenant en compte l'approche des droits de l'homme, mise en œuvre en réponse aux recommandations formulées par le CNDH", a indiqué Bouayach, dans son discours prononcé à l'ouverture de la 12ème Conférence Biennale du Réseau des institutions nationales africaines des droits de l'Homme (RINADH). Le Maroc a lancé deux opérations de régulation de la situation administrative des migrants en 2014 et en 2017 qui se sont soldées par la régulation d'environ 50.000 personnes, a-t-elle souligné.

Akhbar Al Yaoum :

• Dans le cadre de la polémique suscitée par l'article 9 du PLF 2020, Mustapha Ramid a présenté, devant le Conseil de gouvernement, les résultats du travail d'un comité ministériel formé depuis 2017 pour résoudre la problématique de l’interdiction de la saisie des biens de l’État telle que stipulée par l'article 9 du PLF-2020. Ledit comité a, entre autres, élaboré un avant-projet de loi relative à l'exécution des décisions de justice prononcées à l'encontre des personnes morales de droit public, qui fera partie de la procédure civile. La commission a élaboré un autre avant-projet de loi interpellant le Chef du gouvernement pour améliorer la procédure d'exécution des décisions de justice. Ramid a relevé que la grande partie des lourdes décisions de justice sont liées à des affaires d'expropriation, expliquant qu'à cet effet, un avant-projet de loi a été élaboré pour résoudre les problématiques liées à l'application de la loi actuelle.

• L'expérience du Maroc en matière de développement durable a été présentée au Caire, dans le cadre de la troisième semaine arabe du développement durable. Lors d'une séance-débat autour du thème "les pays arabes et la mise en oeuvre des objectifs du développement durable", El Hou Bouaouane, cadre à la division des Etudes et de la planification au ministère de l'Energie, des Mines et de l'Environnement, a mis en exergue les efforts consentis par le Royaume dans le sillage de la stratégie nationale de développement durable. Dans ce sens, il s'est appesanti sur les étapes d'élaboration et de mise en oeuvre de cette stratégie, ses objectifs et axes, outre ses défis, notant que ce plan aspire à une transition vers une économie verte et globale.

Al Alam :

• La consolidation progressive des mécanismes de développement et de solidarité en lien avec la régionalisation avancée nécessite de passer à la vitesse maximale en matière d'institutionnalisation de ce processus et la mise en œuvre de ses mécanismes réglementaires, financiers et fiscaux, a affirmé le ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit. Présentant le budget 2020 du ministère de l'Intérieur devant la Commission de l'intérieur, des collectivités territoriales, de l'habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants, le ministre a souligné qu'une telle œuvre de consolidation graduelle requiert aussi des mécanismes appropriés de gestion et de gouvernance régionale ainsi que la mobilisation d'un capital humain en mesure d'assurer l'efficience de l'action régionale.

• La commission des transports a tenu une réunion dans le cadre de la mise en œuvre des conclusions du processus de dialogue engagé entre le ministère de l'Équipement, du Transport, de la Logistique et de l'Eau et les professionnels du transport routier de personnes. Concernant le transport touristique, le nombre global d’autorisations supplémentaires a atteint 83, dont 4 autorisations ont été attribuées à la 1ère catégorie, 34 à la 2ème catégorie, 15 à la 3ème catégorie relative au Transport léger spécial (TLS) et 30 autorisations ont été attribuées à la 3ème catégorie relative aux véhicules de location pour le transport touristique de type TGR, Selon un communiqué du ministère. En outre, 6 sociétés ont bénéficié de demandes diverses, tel que le transfert de siège et le changement de gérant.

Rissalat Al Oumma :



• Le classement par l'UNESCO de la ville d'Essaouira dans le réseau des 246 villes les plus créatives au monde est une "consécration suprême" pour la cité des Alizés, a souligné André Azoulay, Conseiller de Sa Majesté le Roi et Président-fondateur de l'Association Essaouira-Mogador. "En effet, quelques heures avant l'ouverture du Festival des Andalousies Atlantiques qui a soufflé cette année sa 16è bougie, l'UNESCO révélait les noms des 66 villes qui venaient d'être inscrites dans la liste du classement des villes les plus créatives de la Communauté des Nations et parmi elles Essaouira, classée au titre de la Musique", s'est félicité M. Azoulay dans une déclaration de presse. Et de poursuivre qu'il s'agit "d'une consécration suprême pour les enfants de la Cité des Alizés qui, dès 1991, avaient fait le choix singulier de faire de toutes nos musiques le pilier central de la renaissance, alors en devenir, de notre cité.

• Le Procureur général du Roi près la Cour de Cassation, Président du Ministère Public, Mohammed Abdennabaoui, s'est entretenu à Bruxelles, avec le ministre belge de la Justice, Koen Geens, des moyens de renforcer la coopération judiciaire entre le Maroc et la Belgique. Lors de cette rencontre, qui s'inscrit dans le cadre d'une visite de travail qu'effectue cette semaine en Belgique, Abdennabaoui à la tête d'une délégation judiciaire, les deux parties ont souligné l'excellence des relations entre les systèmes de justice marocain et belge, et l'importance de consolider davantage cette coopération, bénéfique de part et d'autre, à la lumière des évolutions en la matière dans les deux pays, citant en exemple l'expérience marocaine consacrant l'indépendance du pouvoir judiciaire.

Al Ahdath Almaghribia :

• Dans le cadre d'un leaseback, la Caisse marocaine des retraites (CMR) a finalisé le rachat de 5 CHU pour un montant de 4,5 MMDH. Dans une conférence de presse, le ministre de l'Economie et des finances a annoncé qu'un contrat a été signé dans ce sens entre son département et la CMR, sans pour autant donner plus de détails sur l'opération. Il a en effet souligné que cette transaction peut s'avérer fructueuse pour la CMR. Cette opération s'inscrit dans le cadre de la diversification des revenus de l'Etat conformément aux dispositions du PLF 2020.

• 2020 est l'année du changement et de la transformation pour le ministère des Affaires étrangères. Selon Nasser Bourita, le ministère s'apprête à effectuer une "révolution administrative". Le ministre a fait part de son intention d'effectuer un changement au niveau du statut du personnel de son département pour améliorer le rendement et la rentabilité des fonctionnaires. Présentant le budget sectoriel de son ministère devant les membres de la commission des affaires étrangères, de la défense nationale, des Affaires islamiques et des MRE au parlement, Bourita a relevé qu'un changement sera opéré au niveau de la structure du ministère avec de nouvelles directions qui seront créées et d'autres qui seront supprimées. Ces changements s'inscrivent dans le cadre de l'amélioration du rendement de la diplomatie marocaine et en réponse aux développements de la politique étrangère du pays.

 

Revue de presse
Partage RéSEAUX SOCIAUX