×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Cacao : La Côte d'Ivoire et le Ghana pour un "prix plancher" favorable aux planteurs

Vendredi 11 Octobre 2019 - PAR

 

Le comité conjoint d’experts Ghanéens et Ivoiriens a privilégié, jeudi à Abidjan, la mise en place d’un mécanisme de "Prix plancher basé sur le différentiel du revenu décent" aux producteurs de cacao fixant à 400 Dollars la tonne avant les programmes de durabilité et de certification des industriels et chocolatiers.*

"Une ferme décision sur la poursuite de tous les programmes de durabilité et de certification dès la campagne 2019-2020 sera communiquée aux parties prenantes par les instances dirigeantes du Conseil café-Cacao et du Ghana cocoa board lors de la réunion de partenariat de la Fondation mondiale du cacao à Berlin en Allemagne", ont décidé les experts à l’issue d’une réunion de deux jours.

Selon la porte-parole du secrétariat de séance, Poé Carine-Laure, "le Prix planché basé sur le différentiel du revenu décent vise l’amélioration des revenus de tous les producteurs de cacao sans exception (…) tandis que les programmes de durabilité et de certification, qui englobent les questions environnementales et sociétales, mis en œuvre par les industriels et les chocolatiers, ne touchent qu’une minorité de producteurs".

Le directeur exécutif de l’Organisation internationale du cacao (ICCO), Michel Arrion, avait apporté, en août, son soutien aux initiatives prises par la Côte d’Ivoire et le Ghana pour un meilleur prix aux producteurs de cacao.

La Côte d’Ivoire et le Ghana sont les deux plus gros producteurs mondiaux de cacao, pesant les deux tiers de la production mondiale. En travaillant de concert, les deux Etats entendent influencer le prix d’achat pour améliorer les revenus des producteurs.

La Côte d’Ivoire a fixé le prix garanti bord champs à 825 FCA le kilogramme de cacao pour la campagne 2019-2020.


 

Côte d’Ivoire Ghana
Partage RéSEAUX SOCIAUX