×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Rwanda : le FMI revoit à la hausse la croissance économique pour 2019, à 8,5%

Lundi 20 Janvier 2020 - PAR

 

La croissance annuelle de l'économie rwandaise en 2019 a été révisée à la hausse, à 8,5% au lieu de 7,8% estimé précédemment, a annoncé le Fonds monétaire international (FMI) dans un communiqué.

La croissance économique du Rwanda continue de dépasser les attentes grâce à la relance du secteur de la construction, aux performances robustes des services et à l’amélioration de la production agricole, explique lundi le FMI qui vient d’achever la première revue du programme au titre de l’Instrument de soutien à la politique économique (ISPE) du Rwanda.

Le verdict de la mission du Fonds est plutôt favorable : "Les performances macroéconomiques du Rwanda restent solides et la croissance a dépassé les prévisions" dans le cadre du programme appuyé par l’ISPE qui vise à accompagner la mise en œuvre de la Stratégie nationale de transformation (NST) du pays est-africain.

Selon les prévisions du FMI, la croissance de l’économie rwandaise devrait rester forte, autour de 8%, au cours des 2 à 3 prochaines années.

D’autre part, le Fonds indique que le déficit budgétaire en 2019 a enregistré un léger creusement en raison de l’augmentation des dépenses d'investissement et de la hausse des importations de biens d'équipement nécessaires à la construction, notant toutefois qu’il reste dans les limites du programme.

Le FMI estime que la Banque centrale du Rwanda a correctement défini la position monétaire en réduisant les taux d'intérêt en mai dernier pour maintenir le taux de l'inflation, précisant que l'inflation globale devrait culminer au début de 2020 et devrait par la suite ralentir vers le milieu de la fourchette cible des autorités.

L’instrument de soutien à la politique économique (ISPE) offre aux pays à faible revenu ne souhaitant pas bénéficier - ou n’ayant pas besoin - d’un concours financier du FMI un outil adaptable leur permettant de faire appel aux conseils et à l’appui du FMI sans avoir à conclure un accord d’emprunt.

Cet instrument non financier complète très utilement les facilités de prêt du FMI qui relèvent du fonds fiduciaire pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance (RPC). L’ISPE aide ces pays à élaborer des programmes économiques efficaces et il informe clairement les donateurs, les banques multilatérales de développement et les marchés que le FMI avalise les mesures vigoureuses figurant dans ces programmes.

 

FMI Rwanda
Partage RéSEAUX SOCIAUX