×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Visa bat le consensus au 1er trimestre mais voit ses dépenses augmenter

Vendredi 02 Fevrier 2018 - PAR

 

(Reuters) - Visa, le leader mondial des paiements, a publié jeudi un bénéfice trimestriel meilleur que prévu, profitant comme son concurrent Mastercard d‘une hausse des dépenses de consommation durant la période des fêtes de fin d‘année.

Le titre Visa reculait toutefois de 1,52% à 123,81 dollars dans les échanges d‘après-Bourse à Wall Street, le groupe ayant relevé sa prévision de dépenses pour 2018.

Le bénéfice net s‘est établi à 2,52 milliards de dollars (2,01 milliards d‘euros) sur la période octobre-décembre contre 2,07 milliards de dollars il y a un an. Le bénéfice par action de classe A a augmenté à 1,07 dollar contre 86 cents.

Ces résultats tiennent comptent d‘un gain de 1,13 milliard de dollars lié à la réforme fiscale aux Etats-Unis, contrebalancé par une charge de 1,15 milliard liée au rapatriement d‘argent détenu à l’étranger.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ressort à 1,08 dollar, à comparer à un consensus de 99 cents selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d‘affaires du groupe américain a progressé de 9% à 4,86 milliards de dollars, reflétant une croissance des volumes de paiements, tandis que les dépenses opérationnelles ont augmenté de 12,8% à 1,54 milliard.

Visa a dit prévoir une nouvelle hausse de ses dépenses au deuxième trimestre mais a aussi annoncé un programme de rachat d‘actions de 7,5 milliards de dollars.

Les paiements ont augmenté d‘environ 10% en volume à dollars constants sur les trois premiers mois de l‘année, à 1.930 milliards de dollars, les Etats-Unis en représentant 43,3%.

Le montant des transactions transfrontalières - réalisées hors Etats-Unis - a progressé de 9% à dollars constants.

Dans la journée, Mastercard avait lui aussi publié un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes, avec un chiffre d‘affaires en hausse de 20,2% à 3,31 milliards de dollars..

Sur les 12 mois écoulés, l‘action Visa s‘est appréciée de plus de 50%.

 

Partage RéSEAUX SOCIAUX
Autres articles en relation