×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Fiche technique n°4 : Les oscillateurs

Mardi 17 Novembre 2015 - PAR bourse news

Fiche technique n°4 : Les oscillateurs

Le RSI et le Stochastique sont les plus connus et les plus utilisés de la famille d'indicateurs dits « oscillateurs simples bornés ». Ce-sont des indicateurs qui sont privilégiés en tant que loupe afin de détecter les retournements dans un marché sans tendance. Ils permetttent de naviguer à vue dans une mer 

RSI :

Le RSI est le plus populaire des oscillateurs bornés : il permet de contenir les oscillations du marché dans une fourchette comprise entre 0 et 100. La formule est simple et permet de borner les variations du marché. Lorsque le marché est en forte hausse, le RSI tend vers 100 et quand le marché est en forte baisse, l’oscillateur tend vers 0. Quand le marché est plat, le RSI est neutre et oscille autour de 50.

Ceci étant, les avantages reconnus du RSI sont au nombre de trois :

  • Il existe des bornes claires permettant de cerner rapidement les tensions de surachat ou de survente du marché :

Lorsque le RSI du marché dépasse 70, on peut le considérer suracheté ; inversement, quand le RSI est inférieur à 30, le marché est considéré survendu. Lorsqu’un marché entre en zone de surachat, cela ne consitute pas un signal de vente sèche, mais cela représente une situation favorable à la prise de bénéfices : on profite ainsi d’une situation haussière « exagérée » pour sortir du marché. En revanche, un signal d’achat ou de ventre peut être considéré lorsque le marché ressort de sa zone de tension. Quand le marché repasse en dessous du niveau 70 ou au-dessous de 20/30, cela peut signifier que la phase d’exagération est terminée et que le marché va entamer une consolidation de son mouvement. Encore une fois, lorsque le marché est sans tendance. Car il est normal que l'indicateur soit suracheté dans une tendance haussière forte ou inversement dans une tendance baissière forte.

  • Des divergences apparaissent entre la tendance du cours et celle de l’oscillateur :

L’avantage du RSI est qu’il est possible de situer la divergence dans une zone de tension bien précise. Sur les RSI, en effet, on ne considère les divergences comme effectives que lorsque le marché est dans une zone survendue ou surachetée. Ainsi, l’essoufflement du marché, marqué par l’apparition d’une divergence, donne un signal d’autant plus significatif qu’il se situe à un moment où le marché connaît déjà des excès (situation surachetée ou survendue).

  • Certaines tendances claires sont facilement utilisables :

Quand le marché se retrouve sur le fond de son trend de RSI, il est possible de jouer un rebond du marché. Inversement, la rupture d’un trend sur RSI est souvent annonciatrice d’un retournement du marché.

Le stochastique :

Le stochastique est constitué d’un premier oscillateur le %D et de sa moyenne appelée %K. L’oscillateur évolue entre 0 et 100, comme c'est le cas pour le RSI.

Le stochastique donne trois grands types de signaux :

  • Situation de surachat-survente :

Quand l’oscillateur %D se trouve sur des zones extrêmes (près de 0 ou de 100), on peut considérer que le marché est survendu ou suracheté. Cependant, du fait de sa construction, le stochastique n’est pas toujours un bon indicateur de surachat/survente. On s’aperçoit qu’il connaît parfois trop d’oscillations rapides entre les bornes extrêmes pour donner une indication significative des tensions de marché. On peut cela dit le paramétrer pour avoir moins de bruits.

  • Situation d’achat/vente avec le croisement du %D et de sa moyenne mobile :

Quand l’oscillateur se trouve sur des bornes hautes (ou basses) et qu’il croise sa moyenne mobile à la baisse (à la hausse), un signal de vente (d’achat) est donné. Le signal de vente (d’achat) sera beaucoup plus sûr si le %D croise sa moyenne mobile à droite (à gauche) ; c’est-à-dire si le %D a déjà amorcé un retournement baissier (haussier).

  • Indication sur les tendances avec les divergences :

Quand l’oscillateur se trouve sur ses extrêmes, il peut montrer deux formes de divergence :

  • L’oscillateur entame un trend inverse à celui constaté sur les cours

  • Quand d’une journée à l’autre, on constate une divergence entre l’évolution du cours de clôture et l’oscillateur.

Exemple sur stochastique. La même interprétation est possible sur RSI :

 

Les cercles verts montrent des croisements haussiers sur l'indicateur et leur équivalent sur le cours.

Les cercles rouges montrent des croisements baissiers sur l'indicateur et leur équivalent sur le cours.

Entre les points A et B une divergence baissière est constatée. Une baisse va suivre cette divergence.

 

 

 

 

 

 

 

Partage RéSEAUX SOCIAUX
Autre articles en relation