×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Bourse de Casablanca : 3 raisons pour un retour des étrangers

Mercredi 28 Aout 2019 - PAR bourse news

Après avoir réduit leur exposition sur les actions marocaines ces deux dernières années, les investisseurs étrangers ont maintenant de bonnes raisons de revenir.

 

Les investisseurs étrangers sont restés globalement vendeurs sur les actions marocaines depuis le dernier trimestre de 2017, ramenant leur exposition à des niveaux relativement bas avec une exposition nette de -289 MDH au premier trimestre 2019 contre -650 MDH en 2017. Les analystes estiment que le potentiel vendeur de cette catégorie d’investisseurs, qui demeurent les principaux acteurs baissiers sur le marché actions depuis 2 ans, est consommé. «Nous croyons que le mouvement de sortie des étrangers du marché Actions marocain est en grande partie consommé. Cette hypothèse est confortée par l’amélioration de l’AGR indice de confiance relatif à cette catégorie d’investisseurs au T2-19 de 1,5 pts et ce, après avoir accusé un repli significatif de 17,2 pts au T4-18.», relève-t-on dans une note d'Attijari Global Research (AGR) parue cet été. Le marché s'attend maintenant à ce que ces investisseurs passent acheteurs.

 

Meilleure compréhension du marché

Les roadshows finissent par payer à en croire les analystes d'AGR qui pensent que l'évolution positive de l'indice de confiance des étrangers s’expliquerait “par une meilleure compréhension des étrangers des spécificités du marché Actions marocain, notamment en termes de soutenabilité de ses niveaux de valorisation et de risque de change”. Sur ce point, il faut dire que sur les quatre dernières années, le Dirham marocain est parmi les devises les plus résilientes au Monde. Celui-ci accuse une dépréciation limitée face au Dollar de -5,6% contre -60,0% pour la Livre égyptienne, -50,0% pour le Naira Nigérien, -37,0% pour le Dinar tunisien, -20,0% pour le Rand sud africain et enfin -11,0% pour le Shilling kenyan.

 

De meilleurs niveaux de valorisation

Tenant compte d’une croissance bénéficiaire cible de 5,8% par an des sociétés cotées, les multiples de valorisation du marché Actions se situent désormais en dessous de leurs niveaux historiques d’équilibre. Il s’agit d’un P/E moyen de 17,1x en 2020E contre un niveau d’équilibre du MASI autour de 19,5x. Celui-ci est régulièrement observé durant les 10 dernières années. Un bon argument à servir aux internationaux. 

 

MSCI et Momentum

Les ETF exposés sur les marchés Frontiers devront accroître leur exposition au Maroc puisqu'après l'Argentine, le Koweït va à son tour rejoindre les marchés émergents en 2020. Ceci donnera au Maroc un poids de près de 14% dans le MSCI FM, contre moins de 10% actuellement. Enfin, techniquement, si l'apparition d'un "death cross", puissant signal baissier, était de nature à chasser les investisseurs adeptes de stratégies de Momentum en juin 2018, l'apparition d'un Golden Cross cet été pourrait les faire revenir. 

Graphique DirectFN
Masi Bourse de Casablanca
Partage RéSEAUX SOCIAUX