×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Flexibilité du Dirham : "De nouveaux produits de couverture sont envisageables"

Dimanche 21 Janvier 2018 - PAR bourse news

La réforme dite de la flexibilité du Dirham est entrée en vigueur ce 15 janvier. Comment se sont déroulées les premières séances chez les cambistes ? comment considérer les fondamentaux du Dirham ? Débriefing avec Faïçal Leamari, Directeur Exécutif en charge des Marchés de Capitaux du groupe Attijariwafa bank. 

 

 

Boursenews : Comment a évolué le marché de change lors de cette première semaine ? 

Faïçal Leamari : Les premières séances de change qui ont suivi l’annonce de la réforme n’ont pas connu de mouvements de marché particuliers ou atypiques. En effet, la volumétrie des transactions et le spread de change (écart entre le prix d’achat et de vente des devises contre dirham) sont restés dans la norme de ceux constatés par exemple la semaine précédente. Nous constatons, par ailleurs, que les injections de devises sur le marché des changes de la part de Bank-Al-Maghrib sont restées à des niveaux relativement bas ($ 10 millions sur les trois premiers jours). Les cours de change des devises contre dirham ont donc été impactés par les seules évolutions à l'international de la parité de change euro contre dollar, puisque le cours central du dirham est déterminé à hauteur de 60% par de l’euro et à hauteur de 40% par du dollar. 


Boursenews :  Comment a réagi votre clientèle à l'annonce ? 

Faïçal Leamari :Nous avons, bien entendu, reçu un nombre important d’appel en provenance de notre clientèle, principalement les entreprises, afin de s’enquérir de la situation de marché et des impacts de la réforme. Une fois les modalités techniques liées à la réforme expliquées et clarifiées, certains de ces clients ont pu procéder à leurs transactions de change et constater par eux-même que le marché des changes fonctionnait d’une manière habituelle, que cela soit en terme de prix ou de liquidité.   

 

Boursenews :  Pensez-vous que de nouveaux produits de couverture vont se développer après cette mesure ? 


Faïçal Leamari : Nos clients nous consultent régulièrement pour couvrir leurs besoins spécifiques en termes de  risque de marché, comme par exemple, le risque de change, le risque de variation des taux d’intérêt et le risque de fluctuations des cours des matières premières. 
La valeur du dirham est impactée par des facteurs exogènes (l’évolution des cours de change euro contre dollar à l’international) ainsi que par des facteurs endogènes comme la confrontation de l’offre et la demande sur le marché de change marocain. L’impact des facteurs endogènes reste limité et sera plafonné à +/- 2.5%.  Aussi, en fonction des contraintes propres à chaque client, ces derniers pourront, s’ils le souhaitent, effectuer des couvertures de change pour couvrir leur risque. Le développement de nouveaux produits de couverture est envisageable et devra se conformer à la règlementation de change en vigueur. 
En parallèle d’une offre de produit de couverture innovante et standardisée, les équipes des Marchés de Capitaux d’Attijariwafa bank restent mobilisées pour la mise en place de solutions de couverture de change adaptées et sur-mesure pour les besoins spécifiques de la clientèle.   


Lire aussi : L'Office des changes publie sa circulaire relative aux opérations de couverture




Boursenews : Comment évaluez-vous les fondamentaux de la monnaie nationale? 

Faïçal Leamari : Nous considérons, au même titre que de nombreux organismes supranationaux, que les fondamentaux macro-économiques du Royaume du Maroc demeurent globalement solides : 

  • Les réserves de change se situent à un niveau confortable (hausse de +24% depuis juillet dernier) ; 
  • La ligne de précaution de liquidité accordée par le FMI (USD 3.4 milliards expirant en Juillet 2018) représente un moyen de faire face à une pression future sur les finances externes ; 
  • L’inflation reste à des niveaux modérés. 
  • Enfin, la nouvelle bande de fluctuation, de +/- 2.5% par rapport à taux central, permet de limiter l’impact des facteurs endogènes (équilibre offre demande, fondamentaux macro-économiques etc) sur le taux de change.

 


Lire aussi : Bourse : L'épisode "Dirham" soutient la dynamique haussière


 

Partage RéSEAUX SOCIAUX
Autres articles en relation