×

Inscrivez-vous à notre newsletter


HPS : Une bonne année en perspective malgré la prudence du management

Mardi 18 Juillet 2017 - PAR bourse news

  • 2017 sera la première année pleine pour l'activité switching.
  • Avant de tomber dans le giron de HPS, le marché du switching était estimé à 60 MDH. 
  • Les chiffres du premier semestre sont excellents pour la monétique.


HPS a dû batailler dur pour racheter l'activité switching auprès du Centre monétique interbancaire. Des négociations serrées étaient nécessaires. D'ailleurs, en présentant les résultats 2014 à la presse, le management de HPS évoquait des "clauses restrictives administratives" qui doivent être levées pour finaliser le deal. Mohamed Horrani, patron de HPS, paraîssait même gêné lorsque les journalistes se montraient insistants sur cette question. Mais tout cela est désormais derrière, le deal a été finalisé fin 2015, bien que HPS n'ait véritablement repris le flambeau qu'au deuxième semestre de 2016. D'ailleurs, le switching n'a contribué que très peu à la croissance de HPS l'année écoulée avec un chiffre d'affaires entre 25 et 26 MDH pour cette activité. 

Le switching, c'est quoi ? 

Concrètement, lorsque vous opérez sur un guichet bancaire d'une banque qui n'est pas la vôtre, le CMI se chargeait du dénouement de l'opération en back-office en contrepartie d'une redevance (6 DH). Toutes ces opérations de compensation interbancaires dans la monétique sont appelées Switchnig et c'est ce que voulait racheter HPS. On sait que ce marché était estimé à 60 MDH en 2015. 

Une bonne année 2017 en perspective...

L'activité monétique durant le 1er semestre 2017 se caractérise par une forte progression de l’activité Papement, aussi bien pour les cartes bancaires marocaines, qui ont réalisé une progression de 22,4% en volume de paiements, que pour les cartes bancaires étrangères qui ont enregistré une hausse de 20,8% en volume des paiements. Le paiement via Internet maintient une forte accélération durant cette période, avec une hausse fulgurante de 81,7% en nombre et de 52,3% en volume des paiement, en un semestre. Ces chiffres ont été réalisés après une année 2016 qui était déjà exceptionnelle. 


...Mais un management prudent quant au chiffrage des retombées 

Lors de la dernière présentation des résultats, le management de HPS se montrait très optimiste quant à l’avenir de cette activité et sa contribution à la croissance organique à moyen long terme de la société. Cela dit, il ne souhaitait pas trop s'avancer sur l'impact financier de cette activité pour l'année en cours. «Nous ne pouvons pas nous hasarder sur des projections concernant la rentabilité du Switching, c’est une question d’évolution et de changement de culture des utilisateurs des moyens de paiement» soulignait à l'époque Mohamed Horani, PDG de HPS. On sait désormais que l'année démarre bien. 

«L’inclusion financière, avec le lancement des banques participatives et l’augmentation continue du taux de bancarisation, entre autres, soutiendra l’évolution de ce marché au niveau local», disait le PDG. Mais la prudence du management a été accompagnée de plusieurs autres annonces, notamment dans la sécurité où HPS compte initier des projets autour de la sécurisation des plateformes informatiques en 2017, ainsi que la migration vers d’autres marchés plus prometteurs à savoir, l’Europe de l’Est (le taux de progression moyen de la croissance est estimé à 15,7% entre 2014-2015 dans la zone CEMEA), l'Autriche ou encore Chypre, avec des projets portant sur l’activité de gestion des GAB et la modernisation des plateformes de paiement des banques ou encore l’accompagnement dans le cadre du lancement de la banque digitale sur 4 pays en Europe.

Dernièrement, HPS a connu l'arrivée d'un institutionnel dans son tour de table. Il s'agit de l'américain Morgan Stanley. Depuis, l'action a connu une ascension fulgurante en Bourse, gagnant gagne en effet 93% depuis le début de l'année. 

HPS
Partage RéSEAUX SOCIAUX