×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Marsa Maroc : Le management toujours aussi prudent sur les prévisions

Mercredi 26 Septembre 2018 - PAR bourse news

Fidèle à lui-même, le management de Marsa Maroc a été prudent sur les perspectives 2018. Il prévoit une croissance des ventes annuelles moins rapides qu'au premier semestre.  

Marsa Maroc sort d'un premier semestre profitable en réalisant un chiffre d’affaires en progression de 9,2% par rapport au S1 2017. L'opérateur portuaire profite aussi bien d'effets volumes dans le segment conteneurs (+ 37 KEVP) que de l’augmentation de la recette moyenne par conteneurs. La hausse du CA en provenance des vracs solides (+19 Mdh), grâce notamment au charbon et au soufre, a aussi profité au chiffre d'affaires. Mais sur toute l'année, le management s'attend à une croissance moins rapide des revenus, comprise entre +5% et +7%. Mohamed Benabdeljalil dit observer un démarre en retrait du semestre en cours avec des baisses d'activité en juillet et août. L'an dernier, le management de Marsa Maroc avait fait les mêmes annonces à cette période de l'année pour au final terminer 2017 sur un chiffre d'affaires quasi-stable. 

Cela dit, en attendant d'éventuels effets périmètres, la société continue d'améliorer ses marges avec une marge brute d’exploitation de 46% liée à la maîtrise des charges et une marge d'exploitation en hausse de 5 points sur 6 mois. Le  résultat net consolidé s'améliore fortement (+26%) du fait de la hausse du résultat d’exploitation (+26%) malgré la dégradation du résultat non courant suite à a prise en compte "d’éléments d’ordre fiscale". Sur les projets de développement, Marsa Maroc dit tenir les délais pour démarrer ses activités à Tanger Med en 2020. En revanche, sur l'international, Mohamed Benabdeljalil, président du directoire de Marsa Maroc, semble écarter le marché au Ghana où l’opérateur portuaire était présélectionné pour équiper un port local. "Nous n'avons pas de réponse officielle mais tout porte à croire que nous ne serons pas retenus", a-t-il déclaré, faisant référence à des échos sur des négociations avancées avec un autre opérateur. Cela dit, Marsa Maroc a été short listée, avec 4 autres candidats, pour répondre à l’appel d’offres restreint relatif à la désignation du futur concessionnaire d’un terminal polyvalent au port Autonome de Kribi au Cameroun. 

Des signaux sur les dividendes 

Analystes et gérants de portefeuilles cherchent souvent à décrypter la politique de dividendes de Marsa Maroc. Plusieurs questions ont été posées directement ou indirectement en conférence de presse au top management. Mais le discours tenu il y a quelques mois aux opérateurs leur a été "ressorti" ce mercredi. Benabdeljalil et ses équipes cherchent en effet a instauré l'idée que le dividende normatif pour Marsa Maroc est de 8 DH/action (rendement de 4,76% au niveau de cours actuels) et qu'il est possible de le revoir à la hausse si la trésorerie le permet, si beaucoup d'investissements prévus sont reportés et, surtout et avant tout, si l'Etat actionnaire le décide. En 2016, le ministère des Finances avait dévoilé ses intentions de remontées de cash par Marsa Maroc en élaborant le projet de loi de Finances. Depuis, il présente des indicateurs agrégés du dividende attendu de toutes les entreprises publiques rendant l'anticipation de dividende de Marsa Maroc plus compliquée. 

Au final, et tout en brouillant les pistes, Benabdeljalil a laissé entendre qu'il est difficile de voir Marsa Maroc distribuer moins de 8DH/action. Pour le reste, ce sera au gouvernement de décider. 

Marsa Maroc
Partage RéSEAUX SOCIAUX