×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Résultats semestriels : Résilience des sociétés cotées

Jeudi 05 Octobre 2017 - PAR bourse news

 

  • Résilience avérée de la cote  avec un RNPG en bonification de 8% en proforma, +11% en absolu. 
  • L'"Analyses & Recherches" d'Upline fait le point au 30 juin 2017

 

En dépit d’une année 2016 marquée par une activité économique languissante au plan national (taux de croissance 2016 des plus faibles sur les quinze dernières années à seulement 1,2%), suivie d’un S1-2017 sous le signe de l’attentisme (retard dans l’adoption de la Loi de Finances 2017), les sociétés marocaines cotées continuent de faire preuve de bonne résilience d’ensemble, aussi bien sur le plan commercial que financier", ce sont en substance les conclusions des analystes d'Upline concernant l'activité du premier semestre 2017. Ceci dit, les analystes relèvent que le Chiffre d'affaires en agrégé de la cote clôture le S1-2017 sur une appréciation de 3,6% en proforma pour se chiffrer à 118 275,4 Mdhs.

 

Progression des ventes


60%

sur les 72 sociétés ayant publié, près de 60% des sociétés ont affiché des revenus en appréciation.



Par secteur d’activité, la performance a été au rendez-vous. C’est le cas notamment du secteur « Pétrole & Gaz » qui a performé avec un CA en bonification de 26,8% et généré une contribution de 1,3 pt à la croissance du CA global, du secteur « Agro-alimentaire » qui a contribué pour près de 1 pt à la croissance du CA global profitant de l'extension de son activité à l’export, et des « Assurances » dont le chiffre d’affaires s’est accru de 12,4%, sur fond essentiellement d’affermissement de l’activité « Vie ».

A contrario, les secteurs Telecom et immobilier ressortent comme principaux contributeurs à la baisse des revenus de la cote, notent les analystes. Maroc Telecom (unique représentant du secteur Télécom) aura pâti d’un environnement concurrentiel et réglementaire contraignant, au moment où ADDOHA a été impacté par un report volontaire de la production d’un projet au S2-2017. Enfin, les revenus de la cote par secteur ont été réalisés à hauteur de 24,5% par les Banques, suivies par les Télécoms (14,5%) et l’Agro-alimentaire (9,3%), tandis que le secteur Transport continue d’occuper le bas du podium avec une contribution qui ne dépasse pas les 0,3%.


 

Des bénéfices en progression de 8%

Malgré une évolution limitée du résultat d’exploitation (+3,3% à 27 401,8 MDhs), la capacité bénéficiaire de la cote a été au rendez-vous confirmant la poursuite de l’amélioration des indicateurs financiers. Le RNPG ressort ainsi en bonification de 8,0% à 16 754,1 MDhs, correspondant à une rentabilité financière agrégée de 17,5%.

L’analyse de la répartition sectorielle de la masse bénéficiaire laisse apparaître une prédominance des bancaires avec une part de 36,6%, suivies par les Télécoms (16,5%) et les BTP & Matériaux de construction (10,3%).

"Eu égard aux effets conjugués d’une croissance organique et d’une plus-value exceptionnelle réalisée par MANAGEM sur la cession d’une partie de son projet LAMIKAL en République Démocratique du Congo, le secteur des Mines est le premier contributeur à la croissance de la masse bénéficiaire au terme du S1-2017 avec 3,7 points, soit 47% de la croissance globale", relèvent les analystes d'Upline. Et d'ajouter que les minières sont talonnées par les bancaires, avec une contribution de 2,5 pts à la croissance du RNPG global, du fait essentiellement de la baisse du coût du risque. Dans une moindre mesure, le secteur Pétrole & Gaz voit son RNPG se bonifier de 116,7 MDhs à 773,7 MDhs, moyennant une contribution de 0,8 pt à la croissance de la capacité bénéficiaire de la cote. Cette performance a été rendue possible aussi bien par TOTAL MAROC que par AFRIQUIA GAZ.

A contrario, le secteur des Télécoms a plombé la croissance de la cote, avec une contribution négative de l’ordre de -1,0 pt. Outre les contraintes réglementaires, cette contreperformance est liée à la non récurrence d’une plus-value sur cession de terrain réalisée au S1-2016. Exclusion faite de MAROC TELECOM, la capacité bénéficiaire ressort en amélioration de 11,1%.

En définitive, les résultats au terme du S1-2017 font ressortir des secteurs qui continuent à offrir un couple (ROE ; marge opérationnelle) intéressant. Parmi ceux-ci, on peut citer les secteurs des Télécoms (55,0% ; 29,3%), Pétrole & Gaz (54,9% ; 14,3%), ou encore les Mines (30,9% ; 18,1%). En revanche, l'analyse croisée d'Upline laisse apparaître des secteurs peu rémunérateurs, tels particulièrement les Equipements électroniques (0,5% ; 2,7%).

Bourse de Casablanca
Partage RéSEAUX SOCIAUX