Jeudi 02 Decembre 2021

Bruxelles inflige des amendes à cinq banques pour entente sur le change

Bruxelles inflige des amendes à cinq banques pour entente sur le change
  • La Commission européenne a annoncé jeudi avoir infligé une amende de 344 millions d'euros à cinq banques pour leur participation à une entente dans le domaine des opérations de change au comptant ''Forex’’.
     


Les banques ayant opté pour la voie de la transaction, à savoir UBS, Barclays, RBS et HSBC, devront payer une amende totale de 261 millions d'euros, tandis qu’une amende de 83 millions d'euros a été infligée à Crédit Suisse dans le cadre de la procédure ordinaire.

‘’Nos décisions en matière d'ententes, qui mettent à l'amende UBS, Barclays, RBS, HSBC et Crédit Suisse, rappellent clairement que la Commission a la volonté ferme de veiller à ce que le secteur financier soit sain et concurrentiel, ce qui est essentiel pour l'investissement et la croissance’’, a déclaré Margrethe Vestager, commissaire en charge de la politique de la concurrence, estimant que le ‘’comportement collusoire des cinq banques a porté atteinte à l'intégrité du secteur financier au détriment de l'économie et des consommateurs européens’’.

L'enquête de la Commission s'est penchée sur le négoce des devises des pays du G10, les devises les plus liquides et faisant l'objet du plus grand nombre de transactions dans le monde. Lorsque des entreprises échangent des volumes importants de devises différentes, elles le font généralement par l'entremise d'un trader du Forex. Parmi les principaux clients des traders du Forex figurent des gestionnaires d'actifs, des fonds de pension, des fonds spéculatifs, de grandes entreprises et d'autres banques.

L'enquête de la Commission a révélé que certains traders chargés des opérations de change au comptant des devises G10, agissant au nom des banques sanctionnées, avaient échangé des informations sensibles et des plans de négociation et coordonnaient de temps à autre leurs stratégies de négociation sur un forum professionnel de discussion en ligne appelé ‘’Sterling Lads’’.

Selon l’Exécutif européen, ces échanges d'informations ont permis aux traders de prendre des décisions sur le marché en connaissance de cause quant à l'opportunité de vendre ou d'acheter les devises qu'ils détenaient dans leurs portefeuilles et au moment auquel procéder à de telles opérations, ce qui n'est pas le cas lorsqu'ils agissent isolément et prennent alors inévitablement un risque en prenant de telles décisions.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 07 Janvier 2022

M.S.IN : Deux nouvelles recommandations sur les bancaires

Jeudi 06 Janvier 2022

Marché de change : Un début d'année 2022 sous haute vigilance

Mardi 14 Decembre 2021

Les banques marocaines balisent le terrain pour accompagner la reprise des relations commerciales avec Israël

Lundi 13 Decembre 2021

Bank Al-Maghrib rachète pour 670 millions de dollars de devises auprès des banques cette semaine

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required