Vendredi 23 Juin 2017

Revue de presse du 23 juin 2017

Revue de presse du 23 juin 2017

Voici les principaux titres développés par les quotidiens de ce vendredi.:

*Le Matin.:

- L'initiative parlementaire en matière de législation est très faible. Selon les derniers chiffres annoncés par le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, "sur les 1.507 textes adoptés par le Parlement marocain depuis 1963, 108 seulement sont des propositions de loi émanant du Parlement, soit 7,1% de la totalité des textes adoptés en 53 ans de travail parlementaire". Intervenant lors d’une journée d’étude organisée au siège du Parlement, le président de la première Chambre a justifié cette situation par le peu de moyens mis à la disposition du Parlement, comparés à ceux mis à la disposition de l’Exécutif. 

- L’inflation s’est établie à 0,9% à fin mai, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP). C’est pile ce que prévoit Bank AL-Maghrib pour l’ensemble de l’année. L’inflation a été principalement tirée par les produits non alimentaires dont l’indice des prix à la consommation (IPC) s’est apprécié de 1,5% à fin mai. Dans cette rubrique, les prix des hôtels et restaurants ont augmenté de 3,3%, selon le HCP. Ils sont suivis de l’enseignement (+2,9%) et du transport (+2,58). Les produits alimentaires se sont pour leur part renchéris de 0,2% seulement. Casablanca reste sans conteste la ville la plus chère du Royaume.

*L’Economiste.:

- Si le gouvernement prévoit un déficit budgétaire de 3%, la banque centrale table sur un taux de 3,5% du PIB. Mais il faudra attendre quelques mois avant qu’une tendance précise ne se dégage et ce, même si à fin mai, le déficit s’est réduit de 18,2 milliards de DH. Il s’est établi à 7,5 milliards de DH contre 25,7 milliards un an auparavant. Cette amélioration du déficit est importante, mais toute la difficulté est de la maintenir. Tout dépendra des choix politiques entre financement des secteurs prioritaires, investissement et maintien des avantages fiscaux.

- L’activité devrait rester stable au 2ème trimestre chez les opérateurs du secteur des services marchands. Pas moins de 70% anticipaient cette stagnation, malgré le mois de Ramadan qui dope généralement la consommation et partant, la distribution. Seule une frange de 26% s’attendrait à une hausse. Celle-ci profiterait aux activités d’entreposage et aux services auxiliaires des transports. En revanche, les professionnels de la restauration redoutent une régression de l’activité. Selon la dernière note du HCP, le même constat est affiché pour la demande.
*L’Opinion.:

- Les autorités marocaines ont accueilli mercredi treize familles de réfugiés syriens coincés depuis deux mois dans la zone frontalière maroco-algérienne. Selon une source gouvernementale, les demandes de régularisation de ces réfugiés qui vivaient dans des conditions difficiles depuis mi-avril devaient être traitées dès mercredi par une commission indépendante. Ils pourront demander l’asile ou régulariser leur situation.

- Le taux de conformité des eaux de baignade des plages marocaines aux normes de qualité a atteint 97,90% en 2017 contre 72% en 2002 à, selon le rapport national 2017 de surveillance de la qualité des eaux de baignade.Sur les 431 stations de prélèvements, 421 stations (soit 97,90%) ont été déclarées de qualité microbiologique conforme aux exigences réglementaires pour la baignade, précise le rapport présenté, mercredi à Rabat, lors d'une conférence de presse organisée par le secrétariat d’Etat chargé du Développement durable.

*Libération.:

- Les importations alimentaires enregistrent une hausse de 4,5% durant le mois de Ramadan. C’est ce qu’a révélé le Haut-Commissariat au plan (HCP) dont une étude, réalisée sur la période s'étalant de 2000 à 2016, a évalué les effets du mois sacré sur les importations des produits alimentaires. « Le mois sacré est un mois particulier où un changement de comportement de consommation des ménages est observé. Le budget alloué aux dépenses alimentaires augmente de 37,1% pendant le Ramadan en comparaison avec les autres mois de l'année, comme il en est ressorti de l'enquête sur la consommation des ménages réalisée par le HCP en 2014. 

- La place boursière casablancaise a clôturé la période allant du 12 au 16 juin courant sur une note positive, alignant ainsi une troisième semaine consécutive de progression. En dépit de deux séances baissières, la Bourse de Casablanca parvient à maintenir le cap et termine les cinq dernières séances sur une hausse de +0,49% à 11.750,82 points pour le Masi et de +0,46% à 9.595,71 points pour l’indice Madex. Dans ces conditions, les performances "Year-To-Date" (YTD) de ces deux baromètres se trouvent portées à +0,92% et +0,51% respectivement, contre +0,41% et +0,04% une semaine plus tôt. 

*Al Bayane.:

- L’Institut national de formation aux droits de l’Homme (INFDH) sera baptisé du nom de feu Driss Benzekri, en hommage à ce militant qui a marqué de son empreinte l’histoire des droits de l’Homme au Maroc.Selon un communiqué du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), la cérémonie marquant l’attribution du nom de feu Driss Benzekri à l’INFDH sera organisée le 5 juillet à Rabat, en présence de responsables du CNDH, de nombreuses personnalités du monde politique, académique et associatif, des membres du corps diplomatique et des institutions de coopération internationale et la famille, les proches et les amis du défunt.

- Une convention de prise de participation du Maroc au capital de la Banque de Développement des Etats de l'Afrique Centrale (BDEAC) a été signée mercredi par le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid et le vice-président de la BDEAC, Zounguere Sokambi Armand Guy. A cette occasion, Boussaid a affirmé que cette action s’inscrit dans le cadre de la vision stratégique de SM le Roi Mohammed VI visant à participer aux instances financières et économiques africaines.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Les levées brutes du Trésor ont totalisé 56,1 milliards de dirhams (MMDH) à fin mai 2017, en hausse de 8,2% par rapport à fin mai 2016, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), relevant du ministère de l'Économie et des finances. Le volume souscrit des maturités moyennes a plus que doublé pour atteindre 34 MMDH, pour prédominer les levées à hauteur de 60,6% après 32,3% l'année précédente, précise la DEPF dans sa note de conjoncture du mois de juin 2017. - La députée, Mina Talbi, a indiqué dans une intervention au nom du groupement socialiste, que les députés socialistes ont réagi favorablement au projet de loi 98-15 relatif à l'Assurance maladie obligatoire des indépendants. Elle a souligné l'importance de cette loi, qui touche plusieurs catégories sociales, relevant que ce projet constitue un acquis national pour ces catégories.

*Rissalate Al Oumma.:

- Le ministre de la Justice, Mohamed aujjar a indiqué que le gouvernement présenterait bientôt un projet de loi relatif aux prérogatives du ministère public et son organisation. Ce texte intervient dans le cadre de la mise en oeuvre des grands chantiers de la réforme de la justice. Le projet de loi prévoit de doter le ministère public des moyens nécessaires pour jouer pleinement son rôle.

- La stabilité politique et la résilience économique sont les principaux atouts qui encouragent les entreprises wallonnes à s’intéresser au Maroc, a souligné Pascale Delcomminette, administratrice générale de l’Agence wallonne à l’exportation et aux investissements étrangers (AWEX). L’Awex, qui dispose d’une représentation à Casablanca, organise chaque année des missions économiques au Maroc.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Le ministre de l'Énergie, des mines et du développement durable, Aziz Rabbah, a présenté, mercredi, devant la commission des infrastructures, de l'énergie, des mines et de l'environnement à la Chambre des représentants, un projet de loi sur le contrôle de l'importation, la vente, l'achat et le transport de produits explosifs à usage civil et des artifices de divertissement. Selon Rabbah, le projet de loi 22-16 vise également à régulariser l'usage in situ de ces produits, déterminer les emplacements appropriés et ouvrir la voie aux fabricants pour les exporter.

- Le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) a organisé, mercredi soir à Rabat, une réception au profit des 28 réfugiés issus de 13 familles de nationalité syrienne, dont leur situation a été traitée, après avoir passé plusieurs semaines bloqués à la frontière algéro-marocaine.

*Akhbar Al Yaoum.:

- L'Organisation de coopération et du développement économique (OCDE) a fait savoir dans un récent rapport que le Maroc est parmi les 10 premiers pays au niveau mondial qui constituent une destination directe des produits contrefaits en provenance de Chine, d'Inde et de Singapour. - Microsoft Philanthropies, créée en 2015 suite à 30 ans d’efforts citoyens et de donations, vient de faire le bilan de ses initiatives au niveau du Maroc. Des initiatives qui ont principalement touché les domaines de l’employabilité des jeunes, l’autonomisation des femmes et des associations à travers la technologie.

*Akhir Saâ.:

- Le secrétaire général du PAM, Ilyas El Omari a tiré la sonnette d'alarme concernant la décision de Bank Al-Maghrib concernant la flexibilité du dirham. El Omari a mis en garde sur les réseaux sociaux contre les retombées de cette décision sur le pouvoir d'achat des citoyens et la compétitivité des entreprises marocaines.

- Le Réseau marocain pour la défense du droit à la santé a critiqué la stratégie nationale du secteur de la santé 2017-2021, présentée par El Houssaine Louardi devant le dernier conseil de gouvernement. Le Réseau estime que les objectifs annoncés dépassent le budget de 4,7% alloué au secteur en 2017, notant que cette stratégie n'est pas réaliste en l'absence de moyens.

*Al Massae. :

- L'Etat prend des mesures pour protéger les Marocains contre les lobbies de spoliation de biens fonciers. La commission constituée à cet effet a arrêté trois mesures qui permettraient une protection des biens immobiliers des Marocains et des étrangers. Il s’agit de modifier l’article 4 du Code des droits réels, permettre aux propriétaires de biens immobiliers de s’informer de près et de façon permanente de toute modification opérée sur leurs biens dans les différentes Conservations foncières et de décider le plus tôt possible des plaintes portées par les victimes de spoliation foncière.

- Les anticipations de 39% des grossistes affichent une hausse du volume global des ventes pour le deuxième trimestre 2017 et une baisse selon 22%, indique le HCP. L'amélioration est prévue principalement au niveau des activités du "Commerce de gros d'autres équipements industriels», du «Commerce de gros de biens domestique" et du "Commerce de gros de produits agricoles bruts et d'animaux vivants".

*Bayane Al Yaoum.:

- Le ministère de la Santé mobilise ses services en vue d'organiser des campagnes médicales pluridisciplinaires pour alléger les délais d'attente dépassant deux mois, dans l'objectif d'améliorer les services médicaux. Le ministère a étoffé l'application "Mawiidi" pour la gestion des rendez-vous médicaux, par des indicateurs qui permettent de suivre et évaluer ce service à travers un système de notification des rendez-vous dépassant deux mois et des moyennes de durées d'attente aux niveaux national et régional.

*Assabah.:

- Le conseil de la ville de Casablanca s’est délié du contrat qui le liait à la société Pag Parking, le gestionnaire délégué du stationnement à péage dans la zone de Sidi Belyout. Le conseil n’a pas toutefois récupéré les fonds que la société lui devait. La société espagnole n’avait réalisé aucun investissement ni contribué au développement du secteur du parking au Maroc. Elle transférait ses recettes directement à l’étranger. Selon une source du journal, le directeur de la société avait trouvé moyen de transférer de grosses sommes d’argent sous forme de devise sans passer par l’Office des changes.

- Jamal Chichaoui, dirigeant PAM, a indiqué que le gouvernement Benkirane assumait l’entière responsabilité dans les contestations du Rif, appelant à la constitution d’une commission qui chercherait les causes qui avaient empêché que des projets signés devant SM le Roi n’aient pas été réalisés. Il a estimé que toutes les élites, y compris celles du PAM, n’ont pas réussi à répondre aux attentes de la rue, faisant savoir que la défiance n’est pas un sentiment propre à Al Hoceima, mais éprouvé au niveau national.
*Al Akhbar.:

- Les membres du gouvernement pourraient bientôt faire l’objet de poursuites judiciaires, en vertu d’une proposition de loi déposée par le groupe PAM à la Chambre des représentants. Le texte vise à lever l’immunité dont jouissent les membres du gouvernement, concernant les infractions qu’ils commettraient en dehors de l’exercice de leurs missions.

- Une convention de prise de participation du Maroc au capital de la Banque de Développement des Etats de l'Afrique Centrale (BDEAC) a été signée, mercredi à Rabat, par le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid et le Vice-Président de la BDEAC, Zounguere Sokambi Armand Guy. A cette occasion, Boussaid a affirmé que cette action s’inscrit dans le cadre de la vision stratégique de Sa Majesté le Roi Mohammed VI visant à participer aux instances financières et économiques africaines.

*Al Alam.:

- L’indice des prix à la consommation a connu, au cours du mois de mai 2017, une hausse de 0,5% par rapport au mois précédent. Cette variation est le résultat de la hausse de 1,3% de l’indice des produits alimentaires et de la stagnation de l’indice des produits non alimentaires. Les hausses des produits alimentaires observées entre avril et mai 2017 concernent principalement les "légumes" avec 5,6%, les "fruits" et les "poissons et fruits de mer" avec 3,4%, les "viandes" avec 0,9% et le "lait, fromage et œufs" avec 0,7%. 

- Les travaux de recherche minière durant l'année 2016 ont porté sur 40 objectifs situés dans les zones les plus prometteuses du pays, a indiqué l'Office National des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM), dont les propres travaux ont concerné 29 objectifs. Onze sur ces 29 objectifs ont porté sur les métaux précieux, 8 sur les métaux de base et l’uranium, 2 sur les roches et minéraux industriels, 7 pour la reconnaissance minière et 1 projet spécial (géothermie), précise l'ONHYM, soulignant que les travaux en partenariat ont, quant à eux, intéressé 11 objectifs dont 4 pour les métaux de base, 4 pour les métaux précieux et 3 pour les roches et minéraux industriels.

 

MAP.

Articles qui pourraient vous intéresser

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required