Jeudi 25 Mai 2017

Revue de presse du 25 mai 2017

Revue de presse du 25 mai 2017

Voici les principaux titres développés par les quotidiens de ce jeudi.:

*Le Matin.:

- SM le Roi Mohammed VI a reçu ce jour au Palais Royal de Fès, une délégation des présidents de la XXVème Assemblée régionale Afrique de l'Assemblée Parlementaire de la Francophonie. Au cours de cette audience, la délégation a remis au Souverain la Grand-Croix de l’ordre de La Pléiade, décoration décernée à Sa Majesté le Roi par l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie.*

- Les préparatifs pour l’entrée en vigueur du compact II, signé entre le Maroc et les États-Unis, représentés par l’organisme Millennium Challenge Corporation, sont sur la bonne voie. C’est ce qu’a affirmé le chef du gouvernement lors de la deuxième session du Conseil d’orientation stratégique de l’Agence MCA-Morocco, entité qui s’occupe de l’exécution du Compact II. Il a affirmé que l’Agence a finalisé le choix des projets qui devront bénéficier des partenariats programmés dans le secteur de l’enseignement secondaire, précisant que d’ici la fin du mois seront lancés les appels à projets pour bénéficier du financement dans le cadre du Fonds de la formation professionnelle.

*Aujourd'hui le Maroc.:

- La proportion des provinces dont le nombre moyen d’années de scolarité est moins de 6 ans représente 75%. C’est ce qu’a dévoilé le Conseil national de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) lors de la conférence de presse tenue mercredi à Rabat. En effet, dans son "Atlas territorial des disparités en éducation", le Conseil cible les politiques éducatives dans le domaine de l’équité et de l’égalité des chances à l’horizon 2030.

- L’activité portuaire est en constante croissance. Les transits au niveau des ports marocains observent une bonne orientation. Le trafic global a atteint à fin mars 31,63 millions de tonnes contre 28,30 millions de tonnes une année auparavant. L’Agence nationale des ports (ANP) relève dans ce sens une hausse de 11,8%. L’activité des ports gérés par l’ANP a enregistré un trafic de 19,61 millions de tonnes, en progression de 6,7%.

 

*L’Economiste.:

- Les baux professionnels signés à partir de 1er janvier 2018 devraient obligatoirement comporter une TVA de 20%. La mesure figure dans le projet de loi de Finances en discussion à la deuxième Chambre du Parlement. Elle a de fortes chances de passer puisqu’il s’agit d’une mise en cohérence avec la version arabe du Code général des impôts qui prévoyait la taxation des baux professionnels garnis ou meublés car la version française laisse supposer que les locaux professionnels étaient exonérés. Résultat: des milliers de contrats de bail ont échappé à la taxation. Le gouvernement veut réintégrer tout ce monde dans le champ de la TVA.

- La production de la viande bovine est en hausse soutenue. Sans toutefois produire d’impact sur les prix à la consommation. Ces derniers ayant suivi la même tendance. Dans la filière des viandes rouges en général, la loi de l’offre et de la demande s’avère inopérante. Seuls les chevillards, maillon fort de la chaîne de valeur, s’engraissent au grand dam de l’éleveur et du consommateur. Heureusement, la volaille assume, car elle reste de très loin la moins chère. A elle seule, la viande blanche assure en effet la moitié des besoins.

*L’Opinion.:

- Au titre des quatre premiers mois de l’année en cours, "les indicateurs conjoncturels récents, notamment ceux relatifs aux activités sectorielles, attestent de la poursuite du redressement de l’activité économique par rapport à la performance de l’année passée". Cet énoncé émane du département des finances qui précise aussi que cette évolution repose, en partie, sur les performances du secteur agricole qui devraient impacter favorablement le reste de l’économie, particulièrement les branches du commerce et du transport à la demande des ménages.

- Même si le plan d’action 2017 n’est pas encore adopté, le Comité national de l’environnement des affaires (CNEA) planche déjà sur de grands dossiers de réforme et des dizaines de mesures de facilitation des procédures. Selon une note du CNEA sur l’analyse du classement du Maroc dans le rapport Doing Business, "les indicateurs qui nivèlent le classement du Maroc vers le bas concernent principalement le transfert de la propriété, l’obtention de prêts et le règlement de l’insolvabilité". Pour éliminer ces carences, la réforme du Livre V du Code de commerce sur le règlement de l’insolvabilité des entreprises figure en tête des priorités, notant que le texte introduira un changement important dans le traitement des procédures collectives au Maroc. 

 

*Libération.:

- Le gouvernement envisage d'institutionnaliser la Commission nationale anti-corruption (CNAC) en tant que mécanisme de gouvernance visant à renforcer la transparence et la lutte contre la corruption, a indiqué mardi le chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani. Répondant à une question sur la moralisation de la vie publique, présentée par des groupes de la majorité et de l'opposition à la Chambre des représentants, dans le cadre de la séance mensuelle consacrée à la politique générale du gouvernement, il a indiqué que la CNCA, qui s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie nationale de lutte contre la corruption, sera chargée du suivi et de l'exécution des différentes orientations stratégiques, des mesures, des projets et des procédures susceptibles de renforcer la transparence, de lutter contre la corruption et de véhiculer les valeurs de moralisation et de transparence. 

- "La coopération en matière de lutte contre le terrorisme est inconditionnelle". C’est ce qu’a affirmé le directeur du Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire national, Abdelhak Khiame, dans un entretien accordé au journal électronique "El Español". Il a ainsi mis en avant que les services secrets marocains ont avisé à plusieurs reprises les autorités belges de la présence de jihadistes dans leur pays, tout en rappelant qu’à l’époque où le Maroc avait démantelé la cellule Bellirej en 2008, les autorités marocaines avaient mis en garde leurs homologues belges de l’existence d’un quartier à Bruxelles "qui peut constituer un véritable vivier pour les terroristes". 

*Al Bayane.:

- Les offres pour le rachat de la totalité des actifs de la Samir ne semblent pas très captivantes. Le syndic judiciaire et le juge contrôleur préfèrent accorder de nouveaux délais pour les quatre candidats en course pour la reprise de la raffinerie de Mohammedia. Le décalage entre le montant de l’offre et la caution bancaire légale exigée risque de retarder la vente de la Samir au-delà du timing fixé au départ.

- Le ministère de l’Equipement, du transport, de la logistique et de l’eau a décidé d’une manière exceptionnelle de prolonger le délai de retrait des véhicules d’enseignement de la conduite qui ont atteint la limite d’âge maximum autorisée au 31 décembre 2017, pour toutes les catégories. Cette décision a été prise en tenant compte des intérêts des candidats qui ont préparé leurs dossiers pour passer l’examen d’obtention du permis de conduire et en réponse aux requêtes présentées par les professionnels du secteur de l’enseignement de la conduite réclamant un délais supplémentaire pour l’application du dispositif relatif au retrait de ces véhicules, précise le ministère dans un communiqué.

 

MAP.

Articles qui pourraient vous intéresser

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required