×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Revue de presse économique du 13 octobre 2021

Mercredi 13 Octobre 2021 - PAR

 Voici les principaux titres développés par la presse nationale de mercredi :

Le Matin :

• Les industriels de la conserve de poisson appellent à un sauvetage de leur activité. Les membres de l’Union nationale des industriels de la conserve de poisson (Unicop) sollicitent un plan de sauvegarde de la filière. Ainsi, ils appellent les pouvoirs publics à appliquer d’urgence les solutions et les recommandations des scientifiques visant à assurer la sauvegarde du stock halieutique et imposer un droit de regard de l’État sur les monopoles et limiter les hausses de matières premières qui seraient injustifiées. Ils réclament également que l’État supporte financièrement la filière qui ne profite d’aucune subvention malgré son importance économique et son apport historique en investissements et en création d’emplois, fait valoir l’Union. Enfin, cette dernière veut obtenir "un accès prioritaire à la matière première, et cela pour un souci d’une plus-value importante, d’un positionnement stratégique du produit Maroc et une pérennité de l’apport socio-économique", souligne l’Unicop.

• Covid-19 : un nouvel arrivage du vaccin Pfizer-BioNTech attendu cette semaine. Après avoir reçu, dimanche dernier, 5 millions de doses du vaccin Sinopharm, le Maroc s’apprête à recevoir un nouvel arrivage, ce jeudi 14 octobre. Il s’agit d’un lot de 271.440 doses du vaccin Pfizer-BioNTech, affirme une source du journal. Cette nouvelle livraison permettra de renforcer les stocks disponibles du vaccin anti-Covid et d’accélérer ainsi la campagne de vaccination, notamment pour la troisième dose.

L’Economiste:

• Le chef du gouvernement s'est engagé à instituer le parcours de soin. Le principe consiste à désigner un médecin de famille qui prendra en charge les patients et de les orienter vers un spécialiste quand cela est nécessaire. Un dispositif censé améliorer les prestations médicales et d'alléger l'affluence dans les hôpitaux pour pouvoir se concentrer sur les urgences. Le Maroc dispose actuellement de 26 médecins pour 100.000 habitants. Le défi sera de renforcer le réseau de soins pour atteindre un ratio de 1 médecin pour 300 à 400 familles. Le tandem médecin-infirmier sera incontournable dans les centres sanitaires de proximité. Les consultations s'effectueront sur rendez-vous sauf en cas d'urgence. Le cas échéant, les patients pourront être orientés par leur médecin de famille vers des centres spécialisés.

• Les CRI ont désormais leurs indicateurs de performance. Le ministère de l’Intérieur vient de fixer des indicateurs sur la base desquels les centres régionaux d'investissement (CRI) seront évalués. Au nombre de dix, les critères tiendront compte notamment des délais de traitement des dossiers, le nombre de dossiers transférés à la Commission d'investissement régionale unifiée, le délai moyen de traitement des dossiers par cette commission (moins de 30 jours), le pourcentage de projets validés par la commission dans un délai n'excédant pas 30 jours. La performance des CRI sera également évaluée en tenant compte du volume de la commission régionale. Le nombre d'emplois ainsi que le nombre de PME et de TPE accompagnées par le CRI font également partie du barème d'évaluation.

Aujourd'hui Le Maroc:

• L’industrie aéronautique franchit un nouveau cap. Le positionnement de l’aéronautique marocaine dans la chaîne de valeur internationale impose aux acteurs du secteur de s’aligner sur les nouvelles exigences du marché. Produire propre est aujourd’hui un impératif auquel devra répondre l’ensemble des industriels pour gagner en visibilité et surtout en compétitivité. Le Maroc a emprunté cette trajectoire en plaçant la décarbonation au cœur de sa feuille de route de relance industrielle. Pour atteindre cet objectif, le secteur de l’aéronautique annonce le passage à une nouvelle phase de développement. Une profonde transformation sera opérée renforçant ainsi l’ancrage de la base Maroc. Pour ce faire, le secteur mise sur le savoir-faire et la technologie.

• Un programme pour les exclus du marché du travail. Dès 2022, l’Exécutif prendra des mesures d’urgence en faveur de l’emploi, notamment pour accompagner les personnes exclues du marché du travail et le sauvetage rapide des entreprises menacées de faillite à travers notamment l’accompagnement et le financement et la promotion de l’initiative privée et du label "Made in Morocco" pour soutenir la production nationale. Afin d’apporter des réponses immédiates aux personnes sans diplômes et qui ont subi les effets de la crise, le gouvernement propose, à compter de 2022 et pour une durée de deux ans, un programme de petits et grands chantiers publics dans le cadre de contrats d’intérim, au niveau des collectivités territoriales, et ce en partenariat avec les associations et les coopératives locales, sans conditions de qualifications. Ce programme permettra la création d’au moins 250.000 emplois directs dans deux ans.

Maroc Le Jour :

• M. Bourita: Le Maroc fait confiance aux autorités maliennes. Le Maroc fait confiance aux autorités maliennes et aux forces vives du Mali pour trouver "les meilleures solutions adaptées" au contexte du pays, a affirmé, lundi à Rabat, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita. "Comme sur le dossier libyen, le Maroc n'a ni agenda ni solutions", a souligné M. Bourita lors d'une conférence de presse en marge de son entretien avec le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, notant que le Royaume "ne fait pas partie de ceux qui disent avoir la recette magique ou un pourcentage de la solution aux problèmes maliens".

• Tarfaya: Avortement de quatre tentatives d'immigration clandestine en trois jours. Les autorités locales et les services de sécurité de la province de Tarfaya ont mis en échec, de vendredi à dimanche, quatre tentatives d'immigration clandestine vers les Iles Canaries, permettant l’interpellation de 43 individus. Ainsi, six candidats marocains à l'immigration clandestine ont été arrêtés vendredi, en plus de la saisie d’un canot pneumatique bimoteur, apprend-on auprès des autorités locales. Samedi, 12 personnes qui s’apprêtaient à prendre le large vers les îles Canaries ont été appréhendés dans la commune d’Akhfenir.

L’Opinion :

• Le secteur de l’immobilier en quête d’un nouveau souffle. Le secteur de l'immobilier commence à retrouver des couleurs. Le premier semestre 2021 confirme la reprise de l'activité avec une hausse des transactions pour l'ensemble des catégories d'actifs (résidentiel, foncier et professionnel). Mais les professionnels du secteur restent très prudents dans leur optimisme, vu un certain manque de visibilité. Avec l'arrivée du nouveau gouvernement, ces derniers espèrent un véritable bond en avant pour ce secteur qui pèse au moins 6,8% du PIB national. En plus des aspects réglementaires et de la simplification des procédures, l'urgence porte sur la reconduction et l'amélioration du programme de logement social, mais surtout le lancement d'un dispositif similaire pour la classe moyenne.

• Larache: session de sensibilisation sur les programmes d'appui aux entreprises. Une session de sensibilisation sur les programmes d’appui aux entreprises et la promotion de l’investissement a été organisée, lundi au siège de la province de Larache. Des dizaines de jeunes entrepreneurs et porteurs d’idées de projets dans la province de Larache ont bénéficié de cette session organisée à l’initiative du Centre régional d’investissement (CRI) de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, en partenariat avec l'Agence nationale pour la promotion de la petite et moyenne entreprise (Maroc PME). Cette rencontre, qui s’inscrit dans le cadre d’une série de sessions de sensibilisation organisées, du 11 au 15 octobre, par le CRI, vise à présenter aux jeunes entrepreneurs et porteurs de projets les programmes et mécanismes d’appui et de promotion de l’investissement, tout en accompagnant les PME et les auto-entrepreneurs au niveau des préfectures et provinces de la région.

Al Bayane :

• Sahara marocain: le ministre malien des AE réitère la position constante de son pays en faveur d'une solution politique, juste et durable. Le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop a réitéré la position constante de son pays en faveur d’une solution politique, juste et durable, sous l'égide de l'ONU, au différend autour de la question du Sahara marocain. S'exprimant lors d'une conférence de presse au terme de son entretien avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, Diop a réaffirmé la position "constante et sans équivoque" du Mali "qui va dans le sens de l'adhésion pleine et entière au processus mené sous l'égide des Nations Unies en vue de trouver une solution politique, pacifique, juste, durable et acceptable" à ce dossier. Diop a, en outre, soutenu que son pays n'entreprendra rien qui soit contre les intérêts du Maroc au sujet de cette question.

• Le MNA appelé à contribuer à l'instauration d'un nouvel ordre mondial qui renforce la sécurité collective dans toutes ses dimensions. Le Mouvement des non-alignés (MNA) "est appelé à contribuer à l'instauration d'un nouvel ordre mondial qui servira de plate-forme pour une action commune efficace à même de renforcer la sécurité collective dans toutes ses dimensions", a plaidé à Belgrade, l'ambassadeur Représentant permanent du Maroc aux Nations Unies, Omar Hilale. "Partant de l'importance qu'il accorde à l'action multilatérale constructive, le MNA est appelé à contribuer à l'instauration d'un nouvel ordre mondial qui servira de plate-forme pour une action commune et agissante, qui renforcera la sécurité collective dans toutes ses dimensions et répondra aux défis actuels et émergents", a affirmé Hilale qui intervenait dans le cadre d'une conférence commémorant le 60e anniversaire du Mouvement des non-alignés à Belgrade.

Al Massae:

Le nouveau gouvernement promet des allocations pour les familles démunies. Le gouvernement Akhannouch a promis de généraliser le système d'allocations familiales à toutes les familles marocaines, particulièrement démunies, qui vont bénéficier de 300 dirhams par mois pour chaque enfant dans une limite de trois enfants. Dans son programme présenté devant le parlement, le gouvernement a également promis d'accorder, à partir de 2023, une allocation de naissance de 2000 DH à la naissance du premier enfant à ces familles afin qu'elles puissent couvrir les frais médicaux liés à la grossesse et à la période suivant l’accouchement.

Prisons: une note pour contrôler l'accès des employés. La plupart des établissements pénitentiaires au niveau national ont commencé, lundi, à mettre en application les consignes mentionnées dans une note publiée récemment par le délégué général de l'administration pénitentiaire, concernant le contrôle de l'accès aux établissements pénitentiaires. Cette procédure a irrité le personnel carcéral, surpris par un contrôle strict à l’entrée. Selon la note, cette mesure s’inscrit dans le cadre de la lutte contre les comportements susceptibles de porter atteinte à la sécurité de l'établissement pénitentiaire et à celle du personnel, des détenus et des usagers.

Libération :

• Le scrutin du 8 septembre reflète l'adhésion des Sahraouis à l’édification démocratique au Maroc. La participation massive des populations des provinces du Sud au triple scrutin du 8 septembre dernier reflète, en toute transparence, l’adhésion des Sahraouis au processus de l’édification démocratique engagé dans le Royaume, a affirmé, lundi à New York, M. Mohamed Ayach, parlementaire représentant la ville de Laâyoune Intervenant devant la 4è Commission de l’Assemblée générale de l’ONU, Ayach a souligné que cette étape démocratique a démontré une prise de conscience politique dans la région, précisant que quelque 6.582 candidats sahraouis représentant 28 partis politiques ont pris part à la campagne électorale. Lors de ce processus, les candidats ont pu présenter leurs programmes et leurs visions pour le développement de la région du Sahara marocain, a-t-il indiqué.

• Béni Mellal: un programme culturel varié et diversifié pour le mois d'octobre. La Maison de la culture de Béni Mellal a concocté un programme varié et diversifié pour le mois d’octobre qui cible différentes tranches d’âges de la société et qui touche à plusieurs aspects de l’art. Ce programme éclectique a été élaboré sous la supervision de la Direction régionale du ministère de la Jeunesse, de la culture et de la communication (Département de la Culture), et en collaboration avec plusieurs associations et acteurs culturels locaux. Riche et varié, ce programme prévoit une multitude d’activités qui seront organisées tout au long de ce mois, en mode présentiel mais dans le respect total des mesures sanitaires mises en place dans le cadre de la lutte contre la propagation de la pandémie du nouveau Coronavirus.

Al Yaoum Al Maghribi

Akhannouch décline les principaux engagements de son gouvernement pour 2021-2026. Le chef du gouvernement Aziz Akhannouch a décliné, lundi, les principaux engagements de son cabinet pour la période 2021-2026, tels que consignés dans le programme gouvernemental. Présentant les traits saillants de ce programme, lors d'une séance conjointe des deux Chambres du Parlement, conformément aux dispositions de l’article 88 de la Constitution, Akhannouch a indiqué que la définition de ces engagements majeurs s’inscrit dans le cadre de l’application du principe de la reddition des comptes et vise à faciliter le suivi et l’évaluation du bilan du gouvernement.

Conseil Exécutif de l'Unesco : Le Groupe arabe salue les efforts inlassables de SM le Roi pour la défense d'Al-Qods. Le Groupe arabe de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) a salué, lundi, les efforts inlassables de SM le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, pour la défense de la Ville Sainte aux niveaux diplomatique, politique et économique. "Le Groupe arabe salue les efforts inlassables de SM le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, pour la défense de la Ville Sainte aux niveaux diplomatique et politique et également économique à travers le financement et la mise en œuvre de projets dans la ville d’Al-Qods via l’Agence Bayt Mal-Al-Qods- Asharif", a déclaré le ministre égyptien de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, président de la commission nationale égyptienne à l’Unesco, Khaled Abdel Ghaffar, dans une allocution au nom du Groupe arabe devant la 212ème session du Conseil exécutif de l’organisation onusienne.


Assahra Al Maghribia

Covid-19: baisse du nombre de cas positifs. Les cas positifs de Covid-19 enregistrent une tendance baissière pour la neuvième semaine consécutive dans toutes les régions du Royaume, a annoncé mardi le ministère de la Santé, affirmant que cette situation "s'applique à tous les autres indicateurs". En présentant le bilan bi-mensuel de la situation épidémiologique (28 septembre/11 octobre), le chef de la division des maladies transmissibles, Abdelkrim Meziane Bellefquih, a précisé que les contaminations sont passées de 10.000 cas hebdomadaires, il y a deux semaines, à moins de 4.000 la semaine dernière.

Port Tanger-Med: Mise en échec d'une opération de trafic international de drogue et saisie de 6300 comprimés psychotropes. Les éléments de la sûreté nationale au port Tanger-Med ont mis en échec, mardi matin, une opération de trafic international de drogue et saisi 6.300 comprimés psychotropes destinés au Maroc via l’Espagne. La personne impliquée dans cette affaire, un chauffeur de nationalité marocaine âgé de 53 ans, a été interpellée juste après son arrivée à bord d’une croisière en provenance du port d'Algésiras, indique un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), ajoutant que les opérations de fouille et de palpation préventive ont permis de découvrir ces cargaisons de comprimés psychotropes emballées avec un ruban adhésif collé au corps du suspect et soigneusement dissimulées sous ses vêtements.

l Ahdath Al Maghribiya

Volonté et citoyen: engagements de confiance mutuelle. Lors de sa présentation du programme gouvernemental en séance conjointe réunissant les représentants et les conseillers parlementaires, le chef de gouvernement Aziz Akhannouch s'est engagé à revoir le système de gouvernance des affaires publiques à travers la consolidation de la transparence de l’administration et l'adoption d'une approche participative permettant aux citoyens de participer à la gestion de leurs affaires. Il a également promis de renforcer les moyens de lutter contre la corruption, le népotisme et le clientélisme et de prendre des mesures concrètes pour améliorer l'égalité d'accès des citoyens aux services publics. Et pour mener une évaluation rigoureuse et continue des résultats de la politique sociale, il s'est engagé à renforcer le contrôle, en particulier dans les secteurs de la santé et de l'éducation.

Maroc: Campagne de lutte contre la stigmatisation des personnes atteintes de troubles mentaux. Le ministère de la Santé et de la Protection sociale a lancé une campagne de lutte contre la stigmatisation des personnes atteintes de troubles mentaux, à l'occasion de la Journée mondiale de la santé mentale. Prévue du 10 au 17 octobre, sous le slogan "Le trouble mental est un état de santé…la dignité et les droits pour vous et moi", cette campagne a pour but de promouvoir les droits de ces personnes, de démanteler les préjugés associés à leurs troubles et de sensibiliser les proches, les familles et la société à l’importance de les accompagner pour parvenir à leur rétablissement, indique un communiqué du ministère.

Al Alam

M. Akhannouch: 1 milliard pour l’officialisation de l'amazigh. Le chef de gouvernement Aziz Akhannouch a annoncé, dans son programme dont les grandes lignes ont été présentées devant le parlement, la création d’ici 2025 d’un fonds spécial doté d’un milliard de dirhams en vue de mettre en œuvre le caractère officiel de la langue amazighe. Il s’agit d’un mécanisme financier permettant à l'État d'intégrer la langue amazighe dans les domaines de l'éducation, de la législation, de l'information, de la communication et de la créativité culturelle et artistique, et de favoriser son utilisation dans les administrations et dans tous les services publics. La gouvernance du Fonds sera renforcée par la création d'un comité consultatif national et de comités régionaux comprenant des représentants des départements ministériels concernés et ouverts aux personnalités intéressées par la culture amazighe.

La 1ère Conférence internationale sur les potentialités thérapeutiques et industrielles du chanvre, du 22 au 24 octobre à Tanger. La 1ère Conférence internationale sur les potentialités thérapeutiques et industrielles du chanvre au Maroc sera organisée, du 22 au 24 octobre à Tanger, avec la participation de nombre de scientifiques et de chercheurs. Organisée par l'Association marocaine consultative d’utilisation du cannabis (AMCUC), cette conférence s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par le Maroc en vue de développer les différents aspects scientifiques et socioéconomiques, à même d’apporter des valeurs.

Al Ittihad Al Ichtiraki

Le Maroc interpelle l'Algérie pour ses responsabilités internationales dans la question du Sahara marocain. L’Algérie en tant que "véritable partie responsable de la création et du maintien du différend régional artificiel autour de la question du Sahara marocain est appelée à s'engager pleinement dans le processus des tables rondes dans un esprit de réalisme et de compromis", a déclaré lundi à Belgrade, l’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès des Nations Unies, Omar Hilale."La participation de l'Algérie au processus politique en tant que véritable partie responsable de la création et du maintien de ce différend régional est la seule voie pour parvenir à la solution politique souhaitée", a affirmé Hilale qui réagissait aux propos provocateurs du Premier ministre algérien lors de la cérémonie commémorative de haut-niveau du 60e anniversaire du Mouvement des pays non-alignés.

M. Bourita reçoit son homologue malien, porteur d’un message écrit à SM le Roi du président de la transition du Mali. Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a reçu, lundi à Rabat, le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, porteur d’un message écrit du président de la transition du Mali, Assimi Goïta, à Sa Majesté le Roi Mohammed VI. S'exprimant lors d'une conférence de presse au terme de son entretien avec son homologue marocain, Diop a réaffirmé la position "constante et sans équivoque" du Mali "qui va dans le sens de l'adhésion pleine et entière au processus mené sous l'égide des Nations Unies en vue de trouver une solution politique, pacifique, juste, durable et acceptable" à ce dossier.

Bayane Al Yaoum

Le Patronat appelle à réduire la charge fiscale et à établir un système fiscal vert. Dans ses recommandations pour le projet de Loi de finances 2022, la CGEM a appelé à la préservation de la compétitivité des entreprises soumises à la concurrence mondiale, à travers, entre autres, l’allègement de la pression fiscale, la revue de la taxation des intrants à l’import et la mise en place d’une fiscalité verte. Dans ce sens, plusieurs mesures concrètes sont proposées, notamment l’initiation de la baisse du taux de l’IS pour atteindre le niveau internationalement admis, la réduction de la cotisation minimale en vue de sa suppression dans les 5 ans, la réforme des taxes locales constituant un réel frein à l’investissement au regard de la multitude des taxes et des redevances, ainsi que la généralisation d’une TVA à 10% sur les équipements solaires et la mise en place d’un crédit d'impôt R&D ciblé.

Le SG de l’ONU attire l’attention du Conseil de sécurité sur le détournement de l’aide humanitaire par le "polisario". Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a attiré l'attention, dans son rapport au Conseil de sécurité sur le Sahara marocain, sur les détournements par le "polisario" de l’aide humanitaire et financière destinée aux populations séquestrées dans les camps de Tindouf. Guterres a, ainsi, signalé, dans son rapport, que le Haut-Commissariat aux droits de l’Homme a reçu des informations d’ONGs que le "polisario" a détourné des aides humanitaires ainsi que des fonds dans les camps de Tindouf.

Rissalat Al Oumma

Pays les plus attractifs en matière d’énergies renouvelables: en tête des pays arabes et africains, le Maroc se classe au 16ème rang mondial. Le Maroc a maintenu la première place des pays arabes et africains dans l'indice des "Pays les plus attractifs en matière d’énergies renouvelables". Selon le cabinet comptable britannique Ernest &Young, le Maroc se classe au 16ème rang mondial sur la liste des pays les plus attractifs pour les investissements dans le domaine des énergies renouvelables (40 pays). C'est la même position qu'il occupait dans l'édition précédente. Selon le rapport d'indice, publié mardi, le Royaume s’est fait attribuer cette place en obtenant une moyenne de 58,1 points sur 100 points possibles.

La MGPAP relève le capital décès et l’allocation de retraite. Le président du conseil d’administration de la MGPAP, Moulay Brahim El Othmani, a indiqué que le capital de décès passera de près de 19.000 dirhams à 50.000 dirhams, tandis que l'allocation de retraite passera de 6.500 dirhams à 35.000 dirhams, après décision conjointe avec les autorités de tutelle, à savoir les départements du travail et des finances. El Othmani s’est exprimé lors d’une rencontre de communication tenue à l’occasion du 75ème anniversaire de la création de la MGPAP. Cette rencontre a été une occasion de mettre en avant les moyens d’améliorer les services proposés aux usagers, selon un programme d’action intégré pour une mise en œuvre effective de la politique de proximité et de la régionalisation avancée.

 

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required
Revue de presse
Partage RéSEAUX SOCIAUX