Mardi 23 Novembre 2021

Revue de presse économique du 23 novembre 2021

Revue de presse économique du 23 novembre 2021
  • Voici les principaux titres développés par la presse nationale parue mardi 23 novembre 2021
     


Aujourd'hui le Maroc

Tanger Med Zones lance un outlet géant de 70 hectares à Cabo Negro Tanger. Med Zones (TMZ), aménageur-développeur, filiale du groupe Tanger Med, a annoncé le lancement d'un projet d’outlet au Nord du Maroc. Dans le cadre de son métier d’aménageur-développeur, TMZ a démarré l’aménagement de la nouvelle zone commerciale située entre Tétouan et M’diq au niveau de Cabo Negro, d’une superficie de 70 ha, indique un communiqué de TMZ, précisant que la première tranche de 30 ha sera livrée en avril 2022. La première installation de la zone est celle du leader mondial d’ameublement et décoration "IKEA" sur une superficie de plus de 3 ha avec 19.000 m² couverts, dont la construction a déjà démarré, avec une ouverture prévue pour l’été 2022.

Une sortie imminente sur le marché international ? Une sortie internationale pour le Maroc sur le marché financier est aujourd’hui envisageable. Le débat a été relancé il y a quelques jours par des acteurs nationaux. Attijari Global Research (AGR) affirme que le besoin de financement brut du Trésor d’ici la fin de l’année 2021 devrait s’établir à 48,2 milliards de dirhams (MMDH). Une partie de ce besoin pourrait être satisfaite sur le marché international. La même source estime que plus que la moitié des besoins de financement du Trésor durant le quatrième trimestre 2021 devraient provenir des financements extérieurs, faisant savoir que selon leurs différents échanges, les investisseurs «semblent anticiper une nouvelle sortie à l’international du Trésor d’ici la fin de l’année».

L’Economiste

Les stations-service piégées par la flambée des prix. Depuis quelques semaines, les stations-service subissent de plein fouet la flambée des prix. Celle-ci entraîne systématiquement une hausse de leur chiffre d'affaires. Ce qui met à mal la situation financière de bon nombre de stations déficitaires car elles restent tout de même redevables de la cotisation minimale. Or, cet impôt minimum est calculé sur le chiffre d'affaires, qui se trouve artificiellement gonflé par l'envolée des prix pendant que la marge bénéficiaire reste fixe.

PLF: l'Alliance des économistes istiqlaliens monte au créneau. Le taux de croissance retenu (3,2%) est aligné sur ceux des années précédant la crise. Il n'est annonciateur ni de rupture par rapport au passé ni de signaux suffisamment positifs aux opérateurs économiques. Il s'agit de l'une des principales critiques de l'Alliance des istiqlaliens vis-à-vis du projet de loi de Finances. Celle-ci reproche au gouvernement le défaut d'annonce d'un taux de croissance ambitieux de croissance hors agriculture. Or cela aurait été «plus stimulant pour les opérateurs économiques devant s'inscrire dans une logique collective de relance. Si elle écarte le terme «austérité», l'Alliance insiste sur la réalisation effective des investissements publics, prévus dans le projet de loi de finances, en particulier ceux ayant un impact immédiat et direct sur la relance de la croissance économique et la création d'emplois. Elle "attire l'attention" du gouvernement sur la nécessité d'introduire des amendements permettant de protéger davantage le pouvoir d'achat des citoyens.

L'Opinion

Education: le gouvernement œuvre à accélérer la cadence. Le ministre de l'Education nationale, Chakib Benmoussa, a indiqué que son département oeuvre à accélérer la cadence pour atteindre le tournant décisif d'un enseignement de qualité. En réponse à une question orale à la Chambre des Représentants, il a fait savoir que le ministère de tutelle s'emploie à concrétiser l'objectif de qualité, en axant ses interventions sur l'amélioration de deux indicateurs essentiels, à savoir la réduction de la déperdition scolaire et l'amélioration de la maîtrise des compétences de base et des acquis scolaires.

Transports touristiques: les professionnels montent au créneau et ciblent Rabat. Les professionnels des transports touristiques comptent organiser des manifestations à Rabat afin de pousser les autorités compétentes à répondre à leurs doléances. Si les transporteurs touristiques sont si déterminés à reprendre le chemin de la protestation, c'est parce qu'ils se sentent frustrés de ne pas entrevoir une lueur d'espoir quant à la fin de leur détresse. Ces derniers ont adressé un avis au ministre de l'Intérieur Abdelouafi Laftit, notant que les professionnels des transports touristiques défileront dans plusieurs villes du Royaume et qu'une marche sur Rabat serait envisageable si leurs revendications continuent à être ignorées. Les transporteurs touristiques font face à une crise financière sans précédent, de nombreuses sociétés se sont trouvées en situation de défaut de paiement de leurs échéances bancaires à cause de l'arrêt de leur activité. Ils réclament une intervention de L'Etat pour sortir de cette crise qui dure depuis plus d'une année.

Le Matin

Rationaliser le recours à la détention préventive, chantier prioritaire de la présidence du ministère public. Le recours à la détention préventive fait toujours débat au Maroc. De par son caractère jugé «excessif» par les principaux acteurs du système judiciaire et à leur tête le ministère public, cette procédure figure au cœur du projet de réforme de la politique pénale. En effet, malgré les efforts déployés, le recours à la détention préventive demeure élevé. Les derniers chiffres officiels sont éloquents : 44,56% des personnes incarcérées à fin octobre 2021 étaient en détention provisoire contre 36,3% à fin mars 2019. Pour la présidence du ministère public, il s’agit d’une réelle préoccupation, ainsi que l’a souligné, lundi, à Marrakech Moulay El Hassan Daki, procureur général près la Cour de cassation.

Guelmim : hausse de 1,1 %de l'IPC en octobre dernier. L’indice des prix à la consommation (IPC) à Guelmim a atteint le niveau de 107.8 au terme du mois d’octobre dernier, inscrivant ainsi une hausse de 1.1% par rapport au mois précédent. Selon une note du Haut Commissariat au Plan (HCP), l’indice des prix du mois d’octobre 2021 a connu une augmentation de 1.5% par rapport au même mois de l’année 2020. Et de préciser ainsi que l’indice des prix des produits alimentaires et boissons non alcoolisés a connu une hausse de 1.4% entre septembre et octobre 2021. Cette hausse concerne principalement les prix des légumes de 8.5%, des viandes de 2.6%, des pains et céréales de 1.6% et des produits alimentaires de 0.8%. En revanche, les prix des fruits ont inscrit une baisse de 5.3% durant la même période, ajoute la même source.

Libération

TGCC SA obtient le visa de l'AMMC pour son introduction en bourse. L'acteur national de la construction et du BTP, TGCC SA, vient d'obtenir le visa de l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) pour une introduction à la Bourse de Casablanca. "TGCC SA a obtenu, le 19 novembre 2021, le visa de l'AMMC sous la référence VI/EM/031/2021 pour une introduction à la Bourse de Casablanca", annonce la société dans un communiqué. Cette opération d’un montant de 600 millions de dirhams (MDH) porte, à hauteur de 300 MDH sur une cession partielle des titres détenus par le fonds MCIIC, géré par Mediterrania Capital Partners (MCP) société de capital-investissement et, pour 300 MDH, sur une augmentation de Capital visant à accompagner la croissance et le développement de TGCC SA, précise la même source.

Le Maroc offre un potentiel énorme d'investissement pour les opérateurs économiques flamands. Le Maroc offre un potentiel énorme d’investissement pour les opérateurs économiques flamands, a souligné vendredi soir à Gand, l'ambassadeur du Maroc en Belgique et au Grand Duché de Luxembourg, Mohamed Ameur. Lors d’une cérémonie de présentation du consul honoraire du Royaume du Maroc en Flandre Daniel Termont à la communauté des affaires, aux hommes politiques, à la société civile et aux milieux culturels au siège de l’hôtel de ville de Gand, Ameur a mis en avant les atouts de stabilité politique, de résilience économique et de diversité culturelle qui distinguent le Maroc dans toute la région sud de la Méditerranée. Autant de facteurs, a affirmé l’ambassadeur, qui encouragent les investisseurs étrangers à venir nombreux s’installer au Maroc.

Al Bayane

Maroc/Portugal: La CGEM s'allie à la CIP pour mettre en place un Conseil économique. Une convention de coopération portant sur la mise en place d'un Conseil Économique Maroc-Portugal (CEMP) a été signée, lundi à Casablanca, entre la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) et la Confédération des Entreprises du Portugal (CIP). Paraphée par le président de la CGEM, Chakib Alj, le secrétaire d'État à l'internationalisation au ministère des Affaires Étrangères du Portugal, Eurico Brilhante Dias et le vice-président de la CIP, Armindo Monteiro, cette convention vise à donner une impulsion accélératrice des relations économiques entre le Maroc et le Portugal. En vertu de ladite convention, les parties concernées ont décidé de hisser le niveau de coopération vers un partenariat économique avancé ayant pour objectif d'encourager le co-développement gagnant-gagnant au service des populations, de renforcer la coopération et diversifier les échanges, ainsi que de multiplier les investissements et de mettre en place des projets structurants dans les 2 pays.

Réunion jeudi prochain du Conseil de gouvernement. Un Conseil de gouvernement se tiendra jeudi prochain, sous la présidence du Chef de gouvernement, Aziz Akhannouch. Au début de ses travaux, le Conseil suivra un exposé du ministre délégué auprès du Chef du gouvernement chargé de l'Investissement, de la convergence et de l’évaluation des politiques publiques sur les principales orientations de la nouvelle charte de l'investissement, a indiqué lundi le Département du Chef du gouvernement dans un communiqué. Par la suite, le Conseil examinera sept projets de décret, a fait savoir la même source, précisant que le premier porte prorogation de la durée d'effet de l’état d'urgence sanitaire sur l'ensemble du territoire national pour faire face à la propagation du Coronavirus (Covid-19).

Maroc Le Jour

Le restaurant La Mamounia de Marrakech primé. Le Prix Versailles Afrique et Asie de l'Ouest 2021 a été décerné au restaurant La Mamounia de Marrakech, ont annoncé les organisateurs. "Le Comité continental et le Secrétariat (du Prix Versailles) ont délibéré et ont décidé d'attribuer le Prix Versailles Afrique et Asie de l'Ouest 2021 (catégorie Restaurants) à La Mamounia (Marrakech, Maroc)", indique un communiqué transmis à la MAP. En tant que lauréat continental, La Mamounia est nominé et concourt pour l'obtention du titre mondial (Prix Versailles Monde 2021), dans la catégorie Restaurants.

Finances publiques: Des spécialistes soulignent l'importance d'investir sur les jeunes. Les participants à une table ronde organisée, samedi à Rabat, dans le cadre de la 14ème édition du Colloque international sur les finances publiques (CIFP), ont mis en exergue l'importance d'investir sur les jeunes. Ainsi, le directeur des études économiques à la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) Youssef Saadani, a insisté sur l'impératif d'investir en matière de finances publiques sur la jeunesse marocaine, qui constitue "indéniablement" le futur du pays. "Lorsqu'on intervient sur la jeunesse on est en train d'investir et construire le capital humain, qui fera sans nul doute la prospérité de notre pays à l'avenir", a précisé Saadani lors de cette table ronde.

Al Massae

Laâyoune-Sakia El Hamra: Interception de 117 candidats à l’émigration irrégulière. Un total de 117 candidats à l’émigration irrégulière en route vers les Iles Canaries ont été interceptés, ces derniers jours, dans les provinces de Tarfaya et de Laâyoune, apprend-on auprès des autorités locales. Dans la province de Tarfaya, une opération menée samedi à 28 km au sud de la commune d’Akhfenir, a permis l'interpellation de 18 candidats, dont 08 femmes, et la saisie d'une embarcation pneumatique avec motogodille et 07 fûts d'essence. La veille, les autorités locales et les services de sécurité ont interpelé, dans un appartement meublé à Laâyoune, 07 candidats à l’émigration clandestine guettant le moment propice pour effectuer une traversée vers les Iles Canaries. Des chambres à air ont été saisies lors de cette opération. Toujours dans la ville de Laâyoune, 55 candidats à l’émigration irrégulière ont été interpellés jeudi.

Marrakech : Plaidoyer pour l'adoption de mesures législatives promouvant l'accès de la femme à la profession de Adoul. L'ordre national des Adouls a plaidé en faveur de l'adoption d'une batterie de mesures législatives et d'accompagnement, en vue de faciliter et renforcer l'accès de la femme à la pratique de la profession de Adoul, et ce, en application des Hautes Instructions Royales. Au terme des travaux de son assemblée générale extraordinaire, tenue à Marrakech, cette instance professionnelle a appelé le gouvernement à accélérer la révision de la loi régissant ladite profession afin de mieux l'adapter aux principes universels et constitutionnels et au Nouveau Modèle de Développement. Les participants à cette assemblée générale extraordinaire ont, de même, préconisé la modernisation du système de formation, et l'ouverture sur les expériences internationales les plus réussies dans ce domaine, tout en œuvrant pour l'accélération de la concrétisation du chantier de l'administration digitale, avec l'adoption de l'acte authentique numérique.

Al Yaoum Al Maghribi

La MGPAP engagée en faveur de la mise en œuvre du chantier Royal de généralisation de la protection sociale (AG). La Mutuelle Générale du Personnel des Administrations Publiques (MGPAP) a réitéré, samedi à Marrakech, son engagement inconditionnel en faveur de "la mise en œuvre du chantier Royal sociétal de grande envergure relatif à la généralisation de la protection sociale et de la couverture médicale". Dans un communiqué final ayant sanctionné les travaux de la 73e Assemblée Générale Ordinaire de cette instance, la MGPAP, a fait part de "la mobilisation de l'ensemble des moyens humains, matériels et logistiques nécessaires afin de mettre en œuvre le chantier Royal sociétal de grande envergure relatif à la généralisation de la protection sociale et de la couverture médicale".

Faouzia Zaaboul: Une nouvelle stratégie de financement s’impose. La directrice du Trésor et des finances extérieures, Faouzia Zaaboul, a appelé à Rabat, à la définition d'une nouvelle stratégie de financement qui serait à même d’impacter la croissance potentielle. S'exprimant lors d’une table ronde sur les politiques financières publiques stratégiques, tenue dans le cadre de la 14ème édition du Colloque international sur les finances publiques (CIFP), Zaaboul a précisé que le financement par la dette ne devrait concerner que les projets qui ont "un impact direct sur le niveau de la croissance potentielle". "Bien que notre dette reste soutenable, la vigilance doit rester de mise, car nous avons dépassé le seuil de référence du ratio dette/PIB des pays émergents, fixé à 70%", a-t-elle relevé.

Assahra Al Maghribia

Centre d'études espagnol: le Maroc, une puissance régionale qui jouit de la stabilité politique et d'un potentiel de croissance important. Grâce aux réformes engagées par le Royaume et la modernisation de son tissu économique, le Maroc se positionne comme une "puissance régionale" jouissant de la stabilité politique et d’un potentiel de croissance économique important, souligne la Compagnie espagnole d'assurance-crédit à l'exportation (Cesce), un centre d’études ayant pour actionnaire majoritaire l’État espagnol. "L'économie marocaine a connu une modernisation remarquable au cours des dernières décennies, grâce à l'engagement des autorités à améliorer le climat d'investissement, ce qui a créé de nombreuses opportunités", a affirmé Ricardo Santamaría, directeur du département "Risque pays et de la gestion de la dette" à la Cesce, lors d’une journée économique tenue récemment à Madrid. Le Maroc jouit également d’une stabilité politique et d’un potentiel de croissance économique permettant au pays de renforcer sa position en tant que hub de développement dans la région, a relevé Santamaria, mettant l’accent sur l’importance des relations commerciales entre le Maroc et l’Espagne.

Mezzour: les accords de libre-échange ont contribué à l'augmentation des investissements au Maroc de 97 à 350 milliards DH entre 2011 et 2020. Le ministre de l'Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a déclaré que les accords de libre-échange signés par le Maroc avec des pays étrangers ont permis au Royaume, depuis les années quatre-vingts, d'ouvrir les marchés étrangers et de renforcer sa présence. Mezzour, qui présentait le bilan des accords de libre-échange lors de la séance hebdomadaire des questions à la Chambre des représentants, a souligné que les investissements étrangers sont passés de 97 milliards DH dans les années quatre-vingt-dix à 350 milliards entre 2011 et 2020. Il a ajouté que le taux de croissance des exportations avec les États-Unis est monté à 16%, tandis que les accords visant à faciliter et à développer les échanges commerciaux avec les États membres de la Ligue Arabe se sont élevés à 13%, avec les Émirats arabes unis à 12%, avec la Turquie à 30% et avec l'Union européenne à environ 6%.

Al Ahdath Al Maghribia

Pas de vaccination des enfants de moins de 12 ans. Le comité scientifique s'est prononcé sur la question de la vaccination des enfants de moins de 12 ans, soulignant qu'aucune décision n'a été prise pour vacciner les enfants de moins de 12 ans et que toute autre décision ne sera prise qu'en fonction des données mondiales et nationales. Intervenant lors du colloque scientifique organisé par le ministère de la Santé et de la Protection sociale, Amina Barakat, membre du Comité scientifique, a souligné que la décision de vacciner les enfants de plus de 12 ans a été prise après que des dizaines d'enfants ont été infectés et que 35 autres décédés, dont 20 cas lors de la vague du variant Delta, ce qui signifie qu'environ 60% des décès ont été enregistrés lors de la dernière vague épidémique.

Taxes sur les appareils électriques: le gouvernement fournit ses explications. Après le vif débat mené par l'opposition à la Chambre des représentants pour annuler les nouvelles taxes imposées sur les appareils électriques et électroniques, le gouvernement a attendu plus d'une semaine pour présenter ses raisons à l’origine de cette disposition prévue dans le projet de loi de finances pour 2022. La ministre de l'Économie et des Finances, Nadia Fettah, a expliqué que l’application de la taxe intérieure de consommation sur les produits, machines et appareils consommant de l'électricité n'a pas vocation à rechercher des ressources supplémentaires pour financer le budget, mais vise plutôt à s'engager dans la mise en œuvre de la stratégie du Royaume pour atteindre l'efficacité énergétique.

Al Alam

Le Maroc recourt-il à l’administration obligatoire de la 3ème dose? La dose de rappel du vaccin anti-covid-19 (3ème dose) a suscité une large controverse auprès de plusieurs experts. Certains pensent qu’il est temps d'entreprendre cette démarche, invoquant les résultats d’un essai clinique effectué en octobre dernier par Pfizer sur 10 000 personnes montrant qu’une dose de rappel de son vaccin était efficace à 95,6 % contre les formes symptomatiques de la maladie, alors que d’autres experts se sont montrés plus réticents. Dans ce contexte, Tayeb Hamdi, chercheur en politiques et systèmes de santé, a déclaré au journal que les données scientifiques disponibles aujourd'hui confirment que la troisième dose réduit non seulement l’infection, mais également les cas graves par 8, jugeant que l’administration de cette dose de rappel est devenue une urgence au Maroc et une priorité pour les personnes de 50 ans et plus.

Marrakech: Démantèlement d'un réseau international spécialisé dans le trafic illégal d'aigles. Un réseau international s'activant dans la détention, la chasse et le trafic illégal d'aigles a été démantelé, récemment à Marrakech, indique jeudi la Direction régionale des Eaux et forêts et de la lutte contre la désertification du Haut Atlas à Marrakech. "Sur la base d'informations précises obtenues par des éléments des eaux et Forêts, il a été procédé au démantèlement d'un réseau international actif dans la détention, la chasse et le trafic illégal des aigles", lit-on dans le communiqué de la Direction régionale. Lors de cette opération, il a été aussi procédé à la saisie de huit éperviers, outre une quantité importante de gibiers appartenant aux espèces protégées, et qui ont été chassés grâce à l'utilisation de ces espèces de rapaces, a ajouté la même source.

Al Ittihad Al Ichtiraki

Provinces du sud: 30 MMDH investis dans l'Eau-électricité-assainissement depuis 1975. Un investissement global d'environ 30 milliards de DH a été mobilisé pour les secteurs de l'eau, de l'électricité et de l'assainissement dans les provinces du sud depuis le retour de ces régions à la mère patrie en 1975, a fait savoir le directeur général de l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE), Abderrahim El Hafidi. "Depuis le retour de nos provinces du sud à la mère patrie en 1975, de grandes réalisations ont été accomplies aux plans de l'Eau, de l'Électricité et de l'Assainissement pour un investissement global qui avoisine les 30 milliards de DH sur les trois secteurs", a déclaré El Hafidi à la presse, en marge du 1er Forum MD Sahara, organisé les 18 et 19 novembre à Dakhla à l'initiative du groupe Media "Maroc Diplomatique". En 1975, la puissance installée ne dépassait pas 7 mégawatts (2 mégawatts à Laâyoune et les 5 restants répartis sur les différents sites), a-t-il expliqué, relevant qu'actuellement, grâce à ce qui a été réalisé pour couvrir l'ensemble des provinces du sud, elle dépasse les 1.700 mégawatts, dont plus de 1.300 mégawatts provenant de l'énergie renouvelable.

Le Maroc préoccupé par la situation dramatique des séquestrés dans les camps de Tindouf en Algérie. L'ambassadeur du Maroc au Pérou, Amin Chaoudri a dénoncé la situation dramatique et inhumaine des sahraouis séquestrés dans les camps de Tindouf en Algérie, soumis aux manipulations immorales et abjectes, et exploités comme instrument de chantage politique. Dans ce sens, le Maroc n'a eu de cesse d’exprimer sa préoccupation face aux graves violations des droits de l’homme dans les camps de Tindouf, ainsi que les pratiques inhumaines et les atrocités commises par le polisario, a souligné Chaoudri, qui intervenait lors d’une conférence organisée par l’Université San Ignacio de Loyola, sous le thème "La situation des droits de l’Homme au Sahara marocain", dans le cadre du 4è Congrès des Relations Internationales. Le diplomate marocain a, par ailleurs, mis en exergue les dimensions du nouveau modèle de développement des provinces du sud concrétisé à travers divers projets socio-économiques qui ouvrent la voie à une régionalisation avancée et à une gouvernance locale conforme aux attentes des populations et spécificités de la région.

Bayane Al Yaoum

Lutte contre le travail des enfants : Le Maroc disposé à partager son expérience avec les pays africains. Le Maroc a réalisé des progrès substantiels en matière de lutte contre le travail des enfants et est disposé à partager son expérience avec les autres pays du continent africain, a indiqué vendredi à Johannesburg la directrice du Travail au ministère de l'Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l'Emploi et des Compétences, Salima Admi. «Grace aux efforts déployés par les différents intervenants au Maroc, un net recul des effectifs des enfants de moins de 15 ans au travail a été observé dans le pays», a souligné Admi dans une déclaration à la presse, en marge des réunions de consultation africaines en préparation de la 5ème Conférence mondiale sur le travail des enfants, qui se tiennent jeudi et vendredi à Johannesburg.

Babana El Alaoui: le Maroc a réussi à imposer une solution politique à la question du Sahara marocain. Grâce à sa diplomatie rationnelle, pacifique, réaliste, efficiente et pragmatique, le Maroc, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a réussi à imposer une solution politique à la question du Sahara marocain, a souligné samedi à Marrakech, le professeur en Sciences politiques, Aissa Babana El Alaoui. Babana El Alaoui, qui animait une conférence autour du thème "Les évolutions diplomatiques de la question du Sahara marocain", a mis en relief, dans ce sens, l'importance des batailles diplomatiques menées par le Maroc, sous le règne de SM le Roi Mohammed VI, pour consolider la Marocanité de ses provinces du Sud, et trouver une solution politique à ce différend artificiel. Dans ce cadre, il a fait remarquer que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a mené, pendant de longues années, de grandes batailles diplomatiques en vue de la résolution de ce conflit monté de toutes pièces par les ennemis de l'intégrité territoriale du Royaume.

Rissalat Al Oumma

Casablanca Finance City (CFC) a réussi à maintenir sa position au niveau du continent africain, dans le classement de l'indice « Global Green Finance ». Selon la 8ème édition de cet indice, émis par le groupe britannique Z/Yen Partners avec le soutien de la Fondation MAVA, CFC figure toujours en tête des places financières du continent, en se positionnant 42e au niveau mondial, avec une moyenne de 514 points. Global Green Finance Index surveille les niveaux d'intérêt accordé par les principaux centres financiers du monde entier au renforcement des concepts d'une économie durable, ainsi que leurs contributions au financement et à l'investissement dans des entreprises qui soutiennent ou fournissent des produits ou pratiques respectueux de l'environnement.

Protection civile : plus de 249 000 interventions durant les huit premiers mois de l'année en cours. Les interventions des différents services de protection civile à travers le Royaume, au cours des huit premiers mois de l'année en cours, se sont élevées à 249 613 interventions, soit une moyenne quotidienne de 684 interventions. Avec 50 660 interventions, la région de Casablanca-Settat est première en nombre d'interventions, suivie par Fès-Meknès (33 631), Rabat-Salé-Kénitra (30 316), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (26 120) et enfin Béni Mellal-Khénifra (25 136), selon les données officielles reprises dans un rapport distribué par le ministère de l'Intérieur aux membres de la Commission de l'intérieur de la Chambre des conseillers.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 02 Decembre 2021

Revue de presse économique du 2 décembre 2021

Mercredi 01 Decembre 2021

Revue de presse économique 1er décembre 2021

Lundi 29 Novembre 2021

Revue de presse économique du 29 novembre 2021

Vendredi 26 Novembre 2021

Revue de presse économique du 26 novembre 2021

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required