Lundi 24 Janvier 2022

Revue de presse économique du 24 janvier 2022

Revue de presse économique du 24 janvier 2022
  • Voici les principaux titres développés par la presse nationale parue lundi 24 janvier 2022
     


L'Economiste

Défaillances d’entreprises, la vague redoutée est bien là. L’on a beau élaborer des textes de qualité, s'ils ne sont pas appliqués sur le terrain, ils ne valent rien. C'est le cas de la loi sur les délais de paiement qui n'a pas empêché que les mauvaises pratiques perdurent. Le gouvernement espère mettre fin à ce fléau qui est responsable d'un nombre important de faillites avec le projet de réforme en cours. Malgré les mesures de soutien, la vague tant redoutée est bien là. Les défaillances d’entreprises ont augmenté de 25% par rapport à 2019, la plus forte hausse depuis qu'elles sont comptabilisées par Inforisk. Plus de 10.500 entreprises auront donc fermé en 2021 sans compter celles qui sont en veilleuse.

La feuille de route pour les universités. Le nouveau ministre de L'Enseignement supérieur dévoile ses projets pour les universités. Abdellatif Miraoui veut en faire des moteurs de développement régional. Elles démarrent très prochainement des assises régionales afin d' identifier des projets communs avec les responsables locaux. Pour ce qui est de la réforme pédagogique, la page du bachelor est bel et bien tournée. Le ministère garde la licence en 3 ans, tout en s'attelant à la réforme du système LMD.

Aujourd’hui Le Maroc

Le Maroc se lance dans la maintenance des avions militaires. Repositionnement stratégique en vue pour l’aéronautique marocaine. Considéré comme étant l’un des leaders mondiaux de la construction des pièces d’avions, le Royaume veut ratisser large. La prochaine étape concerne l’élargissement de la palette des services proposés pour toucher la transformation, la mise à niveau et la maintenance des avions civils mais également les aéronefs militaires. Si la composante civile est bien connue depuis quelques mois, celle militaire vient tout juste d’être dévoilée. Selon une source bien informée, le Maroc s’attend au cours de cette année au lancement de plusieurs projets dans la maintenance des avions civils et militaires. Le Royaume deviendra ainsi l’un des pays à avoir une industrie militaire. Reste à connaître les premiers clients pour la composante militaire des projets.

Covid-19: Le pic aurait été atteint dans la région de Casablanca-Settat. La 3ème vague de transmission communautaire du virus s’approche du pic. D’après les modélisations, le pic d’infection de cette nouvelle vague a déjà été atteint dans la région de Casablanca-Settat. Dans une publication sur le réseau social LinkedIn, le professeur Tarik Sqalli Houssaini, président de la Société marocaine de néphrologie, a affirmé que la vague actuelle de Covid-19 dans la région de Casablanca-Settat semble avoir atteint son pic le 15 janvier 2022 et a amorcé sa phase descendante. Ce constat a été effectué en calculant la moyenne mobile du nombre des nouveaux cas sur 7 jours. Cela dit, ce n’est pas le cas pour le reste des régions du Royaume qui continuent leur phase ascendante.

L’Opinion

Système normatif marocain: une production en quête d’attractivité. L'annonce récente de l'accréditation par les autorités égyptiennes de l'Institut marocain de normalisation (IMANOR) pour certifier la conformité des procédés des usines automobiles marocaines, remet au cœur de l'actualité le sujet de la contribution des normes au développement multisectoriel. En jouant le rôle d'outil pour assurer la qualité, les normes permettent d'améliorer la compétitivité des produits nationaux et garantissent la sécurité des consommateurs. Le Maroc, qui dispose actuellement de près de 16.500 normes, produit l'équivalent de 1.200 nouvelles normes chaque année. Seul manque à ce stade un effort coordonné de communication et de vulgarisation pour mieux engager les consommateurs et les professionnels marocains dans ce chantier.

Fondation Mohammed VI: presque deux milliards de dirhams pour la santé. La Fondation Mohammed VI de Promotion des Œuvres Sociales de l’Éducation-Formation a consacré une enveloppe budgétaire d’environ un milliard et 900 millions de dirhams pour les services de santé fournis à ses adhérents. Il s'agit des fonctionnaires en activité au ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Depuis 2004, date à laquelle la Fondation s'est mise à fournir des services de santé, le nombre de dossiers réglés a atteint plus de 2,5 millions, pour un coût financier de plus de 1,86 milliard de dirhams. Par contre, en 2021, le nombre de dossiers traités en la matière s'est élevé à environ 290.000, nécessitant une enveloppe budgétaire de près de 220 millions de dirhams. En matière d'enseignement et de formation, la Fondation a octroyé 1.884 bourses d'excellence dans le cadre du programme "lstihqaq", d'un coût annuel de 76 millions de dirhams.



Le Matin

Coopération décentralisée: lancement du quatrième dispositif triennal 2022-2024 en soutien aux collectivités marocaines et françaises. Le ministère de l’Intérieur (direction générale des collectivités territoriales) et le ministère français de l’Europe et des affaires étrangères (MEAE, DAECT) viennent de lancer un nouvel appel à projets (AAP) portant sur le "quatrième dispositif conjoint triennal 2022-2024 en soutien à la coopération décentralisée entre les collectivités marocaines et françaises". Il s’agit de soutenir les projets dont le but est le renforcement des capacités en matière de gouvernance territoriale. Cet appel à projets vise à consolider les partenariats déjà existants, à favoriser de nouvelles opportunités de coopération décentralisée entre le Maroc et la France, à renforcer les capacités des collectivités territoriales marocaines et à promouvoir l’intercommunalité.

Camps de Tindouf: L’ONG américaine "Teach the Children International" dénonce l’utilisation des enfants-soldats par le polisario. L’ONG américaine "Teach the Children International" a dénoncé le recrutement et l’utilisation par les milices séparatistes du +polisario+ d'enfants-soldats dans les camps de Tindouf, au Sud-ouest de l’Algérie. "Teach the Children International continue de se tenir aux côtés de ceux qui recourent aux instances onusiennes des droits de l’Homme afin de condamner le polisario pour le recrutement et l’utilisation des enfants soldats dans les camps de Tindouf en Algérie", a affirmé la présidente de l’ONG américaine, Nancy Huff. Dans ces camps, les milices du +polisario+ s’adonnent impunément à l'endoctrinement des enfants, a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Libération

Fitur 2022: Forte affluence sur le pavillon marocain. Le pavillon du Maroc à la 42ème édition du Salon international du tourisme (FITUR) connaît, depuis son ouverture mercredi, une grande affluence aussi bien des professionnels que des entreprises espagnoles et internationales intéressées par les partenariats et les opportunités d'affaires avec les exposants marocains. Des dizaines de rencontres B2B se tiennent quotidiennement entre les responsables marocains du secteur et leurs homologues des pays participants et les responsables des compagnies aériennes pour promouvoir davantage la destination Maroc et conclure des accords de partenariat en vue d'encourager les touristes, notamment espagnols, à visiter le Royaume. Ces réunions ont été l'occasion pour la délégation marocaine, représentée particulièrement par l'Office national marocain du Tourisme (ONMT), d'avoir des contacts avec les opérateurs d'autres pays participant à cet événement phare du monde du tourisme qui se poursuivra jusqu’au 23 janvier au parc des expositions de Madrid.

Le septième art marocain s'invite à Liège. Le septième art marocain est à l’honneur le weekend dans la ville belge de Liège, dont le célèbre musée de la Boverie abrite la cinquième édition du festival Étoile de cristal du film marocain. En dépit du contexte pandémique, des invités prestigieux de l’univers de l’art et du cinéma et d’autres cinéphiles prennent part cette année à cet évènement, organisé à l’initiative de l’Association Espace Maroc Cultures. Deux jours durant, le grand public a l’occasion de découvrir le Royaume dans toute sa diversité, à travers la projection de plusieurs long-métrages qui racontent des histoires mettant en scène des personnages, des lieux et des séquences mélangeant action, drame ou comédie. Les organisateurs ont notamment programmé '’le chemin du paradis’’ du réalisateur Wahid Snouji, "Cambodia’’ de Mohammed Taha Ben Slimane et "les larmes de Satan’’ de Hicham El Jabbari.

Al Bayane

Plaidoyer à Meknès pour le renforcement des mécanismes de la démocratie participative. Un atelier de plaidoyer sous forme de dialogue territorial structuré a été organisé à Meknès, avec pour objectif la promotion et le renforcement des mécanismes de démocratie participative dans la gestion des affaires publiques. Initié dans le cadre du programme "DAAM" et financé par l'ambassade du Royaume-Uni au Maroc, l'atelier vise à enclencher un dialogue territorial structuré entre les acteurs institutionnels, les chercheurs, les élus politiques et les représentants de la société civile pour renforcer la démocratie participative dans la gestion des affaires publiques, principalement au niveau de la gestion efficace et durable des ressources.

Un think tank canadien interpelle l'ONU sur le sort des enfants-soldats dans les camps de Tindouf. Le centre de réflexion canadien "PoliSens", basé à Ottawa, a interpellé l'organisation des Nations Unies sur le sort des enfants-soldats dans les camps de Tindouf, au sud-ouest de l’Algérie, soulignant que leur enrôlement militaire par les milices du +polisario+ est un "crime de guerre". “Il devient évident que nous sommes face à un processus de recrutement systématique” auquel sont assujettis les enfants aux mains des séparatistes du +polisario+, a affirmé le président du think tank, Abdelkader Filali, dans une lettre adressée à la Représentante spéciale du SG de l’ONU pour le sort des enfants et les conflits armés, Virginia Gamba.

Maroc Le Jour

Chami: Le NMD ambitionne la création des richesses et le renforcement des compétences. Le Nouveau modèle de Développement (NMD) ambitionne, à l'horizon de 2035, la création de davantage de richesse et le renforcement des capacités des citoyens et de leurs compétences, a affirmé le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE) et membre de la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD), Ahmed Rida Chami. Intervenant à l'occasion de la conférence inaugurale de l'université populaire 2022 à Meknès organisée en mode virtuel, Chami a indiqué que le NMD vise aussi à renforcer l'intégration territoriale et la justice sociale et la préservation des ressources naturelles au niveau de l'ensemble des régions. Le NMD construit sur la base des attentes des citoyens et les acquis existants tend, selon le même responsable, à remédier aux difficultés systémiques et structurelles, au manque de cohérence des stratégies et des programmes et à la lenteur de la croissance économique impactée par l'imprévisibilité.

Inauguration d'un centre judiciaire à Bir Gandouz. La mise en place d'un centre judiciaire à Bir Gandouz (province d’Aousserd) s'inscrit dans le cadre du rapprochement des services de justice de la population des provinces du sud du Royaume, conformément aux hautes directives de SM le Roi Mohammed VI, a indiqué le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi. L’inauguration d'un centre provisoire de juge résidant "est un premier pas vers la mise en œuvre de la décision prise par le ministère, en coordination avec le pouvoir judiciaire et la présidence du ministère public, pour construire à l'avenir un tribunal à Bir Gandouz", a déclaré à la presse Ouahbi.

Al Massae

Disparition des abeilles: L’ONSSA enquête. La maladie n'est pas à priori à l'origine de la disparition des abeilles dans certaines régions, un phénomène qui reste assez nouveau à ce stade, a annoncé l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA). Ce constat a été relevé à l'appui des premières constatations sur le terrain effectuées par les services vétérinaires provinciaux relevant de l'office en coordination avec les représentants de la Fédération interprofessionnelle marocaine de l'apiculture (FIMAP), indique un communiqué de l'ONSSA, qui précise que cette enquête sur le terrain s'inscrit dans le cadre du suivi de l'état de santé des ruchers dans le pays et intervient aussi suite au signalement de la désertion des abeilles par des apiculteurs dans certaines régions du Royaume.

La hausse de l'indice d'inflation relève les prix. L’indice des prix à la consommation a connu, au cours du mois de décembre 2021, une hausse de 0,1% par rapport au mois précédent. Cette variation est le résultat de la hausse de 0,1% de l’indice des produits alimentaires et de l’indice des produits non alimentaires, précise le HCP dans une note sur l'IPC du mois de l'année 2021. Par rapport à l’année 2020, l'IPC annuel moyen a enregistré une augmentation de 1,4% et l’indicateur d’inflation sous-jacente une hausse de 1,7%. Les hausses des produits alimentaires observées entre novembre et décembre 2021, concernent principalement les "Légumes" avec 4,7%, les "Huiles et graisses" avec 1,4%, le "Pain et céréales" avec 1,0% et le "Café, thé et cacao" avec 0,3%.

Al Yaoum Al Maghribi

Sahara marocain: le SG de l'ONU réaffirme la centralité du processus politique onusien. Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres vient de réaffirmer la centralité du processus politique onusien au sujet de la question du Sahara marocain. En réponse à une question sur la récente visite de l’Envoyé personnel pour le Sahara marocain, Staffan de Mistura dans la région, lors sa conférence de presse de début d'année avec les médias accrédités à l’ONU, Guterres a répondu que "de Mistura a effectué sa première visite dans la région. J'ai bon espoir que le processus politique reprendra à nouveau". Guterres a ajouté que "mon message aux parties est qu'un problème qui dure depuis tant de décennies dans une région du monde où nous assistons à des problèmes de sécurité extrêmement graves, où nous voyons le terrorisme se multiplier au Sahel et de plus en plus près des côtes, il est dans l'intérêt de tous de résoudre une fois pour toutes ce problème du Sahara", insistant "qu'il est temps que les parties comprennent la nécessité d'un dialogue en quête de solution et pas seulement maintenir un processus sans fin".

Nizar Baraka: 2,42 MMDH pour faire face au déficit hydrique de certains bassins. Le plan d'urgence 2021-2022 pour garantir l'approvisionnement en eau potable dans les bassins hydrauliques de la Moulouya, de l'Oum Er Rbia et du Tensift auquel un budget de 2,42 milliards de dirhams (MMDH) a été alloué, vise à faire face au déficit hydrique dont souffrent ces bassins, a affirmé le ministre de l’Équipement et de l'Eau, Nizar Baraka. Outre cette enveloppe, près de 1 MMDH a été programmé au titre de la période 2020-2021, a précisé Baraka dans une interview accordée à la MAP. Le ministre a noté qu'en dépit des efforts fournis et du Programme National pour l'Approvisionnement en Eau Potable et l'Irrigation 2020-2027, certains bassins souffrent d'un déficit hydrique dont le bassin de la Moulouya (Oujda et l'Oriental), notant que celui-ci a enregistré une baisse du taux de remplissage qui ne dépasse pas les 11%.

Al Ahdath Al Maghribia

Service militaire: Forte affluence. L'opération de recensement pour le service militaire connaît une affluence massive et une prise de conscience aiguë chez les jeunes et leurs parents de l'importance de ce devoir national, a affirmé Abdessadek Benadi, secrétaire général à la Direction des affaires électorales au ministère de l'Intérieur. Cette opération, qui a débuté le 13 décembre 2021 et se poursuit jusqu'au 10 février 2022, "se déroule dans de bonnes conditions, compte tenu de la prise de conscience aussi bien des jeunes que des parents de l'importance du service militaire et des opportunités qu'il offre en termes d'accès des jeunes au marché du travail grâce aux certificats de formation professionnelle, reconnus par l'État, qu'ils obtiennent dans un court délai", a souligné M. Benadi dans un entretien à la presse. Il a précisé que l'accomplissement du service militaire permet aux appelés d'acquérir un ensemble de qualités essentielles, comme le sens de responsabilité, l'engagement et la discipline, à même de les aider à intégrer le marché du travail, en plus d'une formation technique et professionnelle dans l'une des spécialités proposées par les Forces Armées Royales (FAR), chose qui leur permet d'acquérir de nouvelles compétences pour devenir des acteurs au sein de la société.

ANP: hausses des activités portuaires de 3,5% par rapport à 2019. Avec un volume global de 91 millions de tonnes, les flux des marchandises ayant transité par les ports gérés par l'Agence nationale des ports (ANP) au titre de l’année 2021 ont affiché une hausse de 3,5% par rapport à l’année 2019, selon l'Agence .Par rapport à l’année 2020, qui a été une année exceptionnelle, marquée par des importations massives pour la constitution des stocks de sécurité pour les céréales et les aliments de bétail, l’activité des ports gérés par l’ANP en 2021 a marqué une légère baisse de 1,6%. Toutefois, et si on tient compte de volumes d’importations d’une année normale pour lesdites denrées, le volume de l’activité des ports gérés par l’ANP en 2021 aurait affiché une tendance positive de 1,6%. Les volumes susvisés ont été transportés par un total de 9.846 navires de commerce, qui ont fait escale en 2021 au niveau des ports gérés par l’ANP, en légère baisse de 1% par rapport à l’année 2020.

Al Alam

Vers une transformation du pôle social en un acteur au relèvement des indicateurs de développement humain. Intervenant lors de la 8ème étape des rencontres régionales de concertation sur la stratégie 2021-2026 du ministère de la Solidarité tenues à à Béni Mellal, la ministre de la Solidarité, de l'insertion sociale et de la famille, Aouatif Hayar a affirmé que le ministère veille à asseoir une approche participative avec l’ensemble des acteurs et à conférer un caractère régional à cette stratégie afin de consacrer la justice territoriale entre les régions dans le domaine social et valoriser le capital humain. Elle a ajouté que cette rencontre intervient dans le cadre de la concertation avec les régions sur la stratégie du ministère à travers des réunions de réflexion collective qui visent en premier lieu à consolider les fondements de l’État social tel que voulu par SM le Roi Mohammed VI. Hayar a ainsi souligné l’engagement de son ministère à œuvrer pour faire du pôle social un acteur et un contributeur au relèvement des indicateurs de développement humain et d’amélioration des conditions de vie des populations de la région, notamment celles en situation de précarité. Ryanair encore sur le marché marocain. La ministre du Tourisme, de l'Artisanat et de l’Économie sociale et solidaire, Fatima-Zahra Ammor, a démenti les rumeurs circulant sur le retrait de la compagnie aérienne irlandaise "Ryanair" du marché marocain. Elle a affirmé que la compagnie n’envisage pas de se retirer du marché marocain, et qu’elle compte reprogrammer ses vols à destination du Maroc dès la réouverture des frontières du pays. C’est tout à fait normal que toutes les compagnies ont arrêté leurs vols à destination du Maroc en décembre et en janvier puisque les frontières sont fermées, mais elles vont reprogrammer leurs vols, dès que les frontières vont rouvrir, a-t-elle précisé.

Al Ittihad Al Ichtiraki

Sahara marocain: Le SG de l'ONU appelle toutes les parties à reprendre le processus politique. Le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a appelé toutes les parties au conflit autour du Sahara marocain à reprendre le processus politique en vue de parvenir à une solution à ce différend régional. "Il est temps pour les parties de comprendre la nécessité d'un dialogue qui tend à aboutir à une solution" à la question du Sahara, “un problème qui dure depuis plusieurs décennies”, a souligné Guterres lors d’une conférence de presse tenue vendredi à New York. Le SG de l’ONU a également indiqué qu’“il est dans l’intérêt de tous de résoudre une fois pour toutes” ce différend au vu des défis auxquels est confrontée la région. “Il s’agit d’un problème qui dure depuis plusieurs décennies dans une région du monde où il y a des problèmes de sécurité d’extrême gravité et où nous voyons le terrorisme comme une menace qui prend de l’ampleur”, a-t-il ajouté.

Neuf individus interpellés dans une affaire de falsification et de trafic de drogue. La brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) a interpellé les 20 et 21 janvier, sur la base d'informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, neuf individus, dont deux policiers exerçant au district provincial de la sûreté de Guelmim, pour implication présumée dans une affaire de falsification, corruption, divulgation du secret professionnel et de trafic de drogue. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'un des présumés accusés a procédé à la falsification d'une procuration le certifiant comme le représentant juridique d'une société en vue de lever la confiscation d'une voiture immatriculée au nom de ladite société et mise en fourrière municipale, et ce en complicité avec les autres mis en cause dont les deux policiers, en contrepartie d'un montant d'argent en guise de pot-de-vin, précise la Direction générale de la sûreté nationale dans un communiqué.

Assahra Al Maghribia

Trois milliards de dirhams alloués annuellement pour sauver le bilan routier national. Le ministère de l’Équipement et de l'Eau place parmi les priorités de ses interventions dans le cadre de la politique routière le sauvetage du bilan routier national actuel, en affectant à cet effet environ 3 milliards de dirhams par an, soit environ 46% du budget alloué aux routes, dont 1.250 millions de dirhams destinés à la réhabilitation des routes classées de proximité, qui sont versés au Fonds de Développement rural. Malgré ces efforts, le budget actuel reste insuffisant pour entretenir, moderniser et préparer ce réseau dont 62,7% sont dans un état bon à moyen, selon des données du ministère.

Expert : l'issue de la campagne agricole tributaire des pluies de février prochain. Abderrahim Hendouf, expert dans le domaine de l'eau et responsable du Syndicat national des ingénieurs, a qualifié de "faible" le taux de remplissage des barrages de 34% à vendredi dernier, faisant savoir que ce taux varie d'un barrage à l'autre, car certains barrages connaissent une baisse importante de leur taux de remplissage, comme le barrage Youssef Ibn Tachfin dans les régions du sud, où ce taux est d’environ 17,4%. Cette situation pourrait affecter l'irrigation agricole et l'approvisionnement en eau potable en cas d'absence de pluie, a-t-il souligné dans une déclaration au journal. S'agissant de la situation agricole, Hendouf a indiqué que, certes, certaines régions résistent encore aux précipitations irrégulières et peu abondantes, notamment celles du nord de la région de Settat connue pour la culture des céréales, mais cette situation risque de se dégrader au cas où les pluies ne tomberaient pas mi-février ou à la fin du mois.

Bayane Al Yaoum

Hamdi: le sous variant BA.2 nécessite plus de vigilance que d’inquiétude. Le sous variant d'Omicron BA.2 nécessite, selon les connaissances et données disponibles à ce jour, plus de vigilance que d’inquiétude, a indiqué le médecin et chercheur en systèmes et politiques de santé, Tayeb Hamdi. Rappelant à cet égard que tant que la pandémie est là, le seul moyen d’éviter les mauvaises surprises demeure la vaccination et le respect des mesures barrières, faisant observer, dans une analyse intitulée "Le sous variant BA.2 : la pandémie n’est pas derrière nous.", que le sous variant BA.2 d’Omicron n’est pas un nouveau variant proprement dit, mais "un sous variant de la même lignée d’Omicron". Le sous variant BA.1 dominant depuis quelques semaines et ce sous variant appelé BA.2 qui appartient à la même lignée mais comporte une trentaine de mutations de plus que l’omicron "original", dont presque une dizaine sur la protéine Spike qui permet l’entrée du virus dans la cellule humaine et qui est aussi la cible des vaccins, a-t-il expliqué.

Lancement officiel de la mise en œuvre de la convention relative à la restructuration de la station touristique d'Oukaimeden. Une réunion du comité local chargé du suivi de la mise en œuvre de la convention relative à la restructuration de la station touristique d'Oukaimeden, consacrée au lancement des travaux de mise à niveau et de revalorisation de cette Station de manière à consolider davantage son attractivité, a été tenue à Tahanaout, chef- lieu de la province d'Al Haouz. Tenue en présence notamment du wali de la région Marrakech-Safi, gouverneur de la préfecture de Marrakech, Karim Kassi-Lahlou, du président du Conseil régional de Marrakech-Safi, Samir Goudar, et du gouverneur de la province d'Al Haouz, Rachid Benchikhi, cette rencontre a constitué le lancement officiel de la mise en œuvre des dispositions de cette convention approuvée le 13 juillet dernier. Cette convention, qui met à contribution plusieurs acteurs, porte sur la mise en œuvre d’un plan d’action visant à tirer vers le haut le nombre de visiteurs dans ce site pour atteindre 500.000 annuellement à l’horizon 2030.

Rissalat Al Oumma

Le Maroc réitère sa solidarité totale avec l'EEAU suite à l'attaque des Houthis contre Abou Dhabi. Le Royaume du Maroc a réitéré, dimanche au Caire, sa solidarité totale avec l’État des Émirats Arabes Unis (EEAU), suite à l'attaque odieuse perpétrée par les Houthis contre l'aéroport d'Abou Dhabi et la région industrielle de Musaffah. Le Royaume du Maroc, Roi, gouvernement et peuple, a vigoureusement condamné ces attaques et exprimé sa solidarité totale avec l'EEAU frère dans la défense de la sécurité de ses territoires et de ses citoyens, a indiqué l’ambassadeur du Maroc en Égypte et représentant permanent du Royaume auprès de la Ligue des États arabes, Ahmed Tazi. Intervenant lors d'une réunion extraordinaire du Conseil de la Ligue, tenue au niveau des représentants permanents et consacrée aux répercussions de ces attaques, Tazi a rappelé l'affirmation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI du soutien permanent du Royaume aux Émirats Arabes Unis, ainsi que son apport de toutes formes d'appui à ce pays frère pour défendre sa sécurité nationale et protéger ses citoyens.

Larache: Chariot annonce la fin des opérations d'exploration gazière. La société britannique d'exploration pétrolière et gazière, Chariot, qui explore le pétrole et le gaz au Maroc depuis décembre dernier, a annoncé l'achèvement avec succès de ses opérations de forage gazier dans le cadre du projet gazier Anchois, sous la licence offshore de Lixus, au large de Larache. Elle a donc quitté la plateforme de forage Stena Don. L’entreprise britannique, qui détient une participation de 75% contre 25% pour l'Office National des Hydrocarbures et des Mines, a souligné dans un communiqué que de nombreuses données récupérées à partir des multiples découvertes de gaz dans le puits Anchois-2 étaient actuellement en route vers le laboratoire pour une analyse détaillée. Adonis Pouroulis, PDG par intérim de Chariot, a fait état de deux puits de découverte de gaz confirmés, affichant son "ambition de mettre en service le développement du gaz d’Anchois, le plus vite possible, pour contribuer à la croissance économique du Maroc".

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 09 Mars 2022

Revue de presse économique du 9 mars 2022

Mardi 01 Mars 2022

Revue de presse économique du 1er mars 2022

Mercredi 23 Fevrier 2022

Revue de presse économique du 23 février 2022

Lundi 21 Fevrier 2022

Revue de presse économique du 21 février 2022

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required