×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Revue de presse économique du 26 août 2020

Mercredi 26 Aout 2020 - PAR

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi :

Le Matin :

• Le Maroc réitère à Addis-Abeba l'impératif de la bonne gouvernance administrative et financière au sein de la Commission de l’UA. Le Maroc a réitéré, à Addis-Abeba, l’impératif de la bonne gouvernance administrative et financière au sein de la Commission de l’Union africaine à la veille de l’élection des nouveaux leaderships de l’institution panafricaine. L’Ambassadeur Représentant permanent du Royaume auprès de l’Union africaine (UA) et de la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi, qui intervenait lors d’une réunion par visioconférence du Comité Ministériel sur les contributions et barème des contributions, et le Comité des Quinze Ministres des Finances de l’UA, a souligné l’impératif d’une bonne gouvernance administrative et financière au sein de l’Union. Lors de cette réunion consacrée à la présentation de l’état des contributions des Etats membres et le placement sous sanctions des pays en retard de paiement, le diplomate marocain a relevé que de telles mesures vont garantir l’efficacité et le rendement de la Commission de l’UA.

• Sahara marocain : Les vérités et les contre-vérités d’un conflit artificiel au clair. Dans le cadre de sa campagne de communication intitulée « Entre mythes et réalités: comprendre le différend régional autour Sahara marocain », l’ambassade du Maroc à Pretoria a diffusé une nouvelle séquence vidéo d’une série de capsules déclinant les vérités historiques et les pertinences politiques concernant la question du Sahara marocain. Dans cette vidéo, l’ambassadeur du Maroc en Afrique du Sud, Youssef Amrani, a déconstruit, fait et droit à l’appui, les allégations fallacieuses qui se réfèrent au Sahara marocain comme la « dernière colonie en Afrique ». Le diplomate est revenu, dans ce contexte, sur la justesse, les cohérences et les contextes des paramètres explicitement et exclusivement fixés par le Conseil de sécurité de l’Onu pour parvenir à une solution définitive du conflit créé autour du Sahara marocain. Il a souligné d’emblée qu’à la suite de la reconnaissance de l'inapplicabilité de l'option référendaire par l’ancien Secrétaire général de l’Onu, Kofi Annan, il y a 20 ans, le Conseil de sécurité a appelé les parties à trouver une solution politique à ce différend régional.

L'Économiste :

• Port du masque: Gare aux abus! Sanctionner le non port d'un masque par un conducteur est-il légal? Les mesures pénales contre la violation de l'état d'urgence sanitaire font encore débat. La dernière directive de la présidence du ministère public soulève d'autres questions sur la séparation des pouvoirs, les droits et libertés.. Cette institution judiciaire formule des réserves sur un nouveau décret gouvernemental. Ce texte d'application consacre une procédure de règlement amiable. Un contrevenant qui s'acquitte sur le champ d'une amende de 300 DH évite des poursuites judiciaires. Ne pas s’acquitter sur place de l’amende forfaitaire enclenche les poursuites judiciaires. Le magistrat peut ainsi ordonner deux mesures. Il y a d’abord la garde à vue du contrevenant. L’autre alternative est que le procureur peut “se contenter” de se faire communiquer le PV dans les 24 heures qui suivent la constatation de l’infraction.

• Anesthésie-réanimation: Cruel déficit en compétences . Environ 600 médecins anesthésistes-réanimateurs pour tout le Maroc, dont près de 400 opérant dans le privé. Le déficit est pour le moins cruel. Il l'est d'autant plus durant cette période de crise sanitaire où le nombre de cas graves ne cesse d'augmenter. «Nous ne pouvons pas avoir un médecin par bloc opératoire. D'où l'importance de l'assistance d'infirmiers anesthésistes. Pour un patient Covid-19, il en faut au moins deux, car il faudrait des gestes rapides pour limiter le temps d'exposition aux malades atteints», témoigne Mohamed Miguil, médecin anesthésiste-réanimateur à l'hôpital d'application de l'Université Mohammed VI des sciences de la santé (UM6SS).

Maroc Le Jour :

• Le gouvernement examine jeudi la dissolution de l’OCE. Un Conseil de gouvernement se réunira ce jeudi sous la présidence du chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani. Au début de ses travaux, le Conseil examinera un projet de loi portant dissolution et liquidation de l'Office de commercialisation et d'exportation (OCE), indique mardi un communiqué du département du chef du gouvernement. Le Conseil examinera, par la suite, quatre projets de décret dont le premier et le deuxième concernent la délimitation du périmètre des offices régionaux de mise en valeur agricole (ORMVA) de Tafilalet et d'Ouarzazate, a ajouté la même source, précisant que le troisième et quatrième projets de décret sont relatifs à l'élargissement du périmètre des ORMVA de Souss-Massa et du Gharb.

• Accidents : 10 morts en périmètre urbain en une semaine . Un total de 10 personnes ont trouvé la mort et 1.644 autres ont été blessées, dont 74 grièvement, dans 1.187 accidents de la circulation survenus en périmètre urbain au cours de la semaine du 17 au 23 août, a indiqué mardi la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Ces accidents sont dus principalement à l'inadvertance des conducteurs, au non respect de la priorité, à l'excès de vitesse, au non respect de la distance de sécurité, à l'inadvertance des piétons, au changement de direction non-autorisé, à la perte de contrôle, au changement de direction sans usage de signal, au non respect du stop, à la circulation sur la voie de gauche, au non-respect des feux de signalisation, à la circulation en sens interdit, à la conduite en état d'ébriété et au dépassement défectueux, a précisé la DGSN dans un communiqué.

Aujourd’hui Le Maroc :

• Tout savoir sur le plan de relance des coopératives. Mise à niveau de l’offre, stimulation de la demande et développement d’une culture entrepreneuriale et d’excellence… Ce sont là les principaux contours du plan de relance des coopératives. Cette feuille de route trace des objectifs ambitieux pour ce secteur qui a été fortement frappé par la crise sanitaire. L’impact est visible aussi bien en termes d’approvisionnement en matières premières que de production et de commercialisation. «La crise sanitaire que traverse notre pays impose, de facto, une grande mobilisation au profit du tissu économique solidaire pour apporter des solutions innovantes socio-économiques agiles et inclusives», indique au journal Youssef Hosni, directeur de l’Office de développement et de la coopération (ODCO). Les pistes de relance déterminées tendent, en effet, à créer une rupture avec le précédent mode opératoire du tissu coopératif, notamment la culture d’assistanat qui sévissait dans le secteur. La mise en œuvre de cette relance est, également, tributaire de la mobilisation des acteurs publics, privés et de la société civile.

• Prolongation pour six mois des certificats délivrés aux entreprises de BTP. Le ministère de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau a annoncé la prolongation pour six mois des certificats de qualification et de classification des entreprises et des laboratoires de BTP, ainsi que l’agrément des bureaux d’études dont la date de validité a expiré ou expire entre le 20 mars et le 30 novembre 2020. Cette prolongation ne s’applique pas aux entreprises, laboratoires et bureaux d’études dont les dossiers ont été traités par les commissions et dont les certificats y afférents ont été émis avant la publication de ce communiqué. "Les certificats concernés par cette prolongation ne peuvent pas être présentés aux appels d’offres ouverts avant la publication de ce communiqué", précise le département. Cette démarche s'inscrit dans le cadre des mesures préventives visant à limiter la propagation de la pandémie de Covid-19 pour assurer la sécurité des fonctionnaires du ministère et des usagers.

Al Bayane :

• Sahara marocain: Le Soudan du Sud soutient "clairement" la souveraineté marocaine. Le Soudan du Sud soutient "clairement" la position du Maroc et la souveraineté du Royaume sur le Sahara marocain, ainsi que son intégrité territoriale, a affirmé mardi le nouvel ambassadeur de la République du Soudan du Sud, M. Riek Puok Riek. "Nous avons clairement exprimé la position du Soudan du Sud au sujet de la question du Sahara: Nous soutenons le Royaume du Maroc dans sa position quant à cette question et appuyons la souveraineté du Royaume du Maroc et son intégrité territoriale", a indiqué M. Riek qui a présenté les copies figurées de ses lettres de créances au ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, M. Nasser Bourita, en tant que nouvel ambassadeur de son pays au Royaume. "Nous sommes un État souverain qui n'établit de relations qu'avec des États souverains", a-t-il insisté.

• Tarfaya: Plus de 22,25 MDH pour des projets INDH au titre de l'année 2019-2020. Des projets d'un investissement global de 22,25 millions de dirhams (MDH) ont été réalisés au niveau de la province de Tarfaya au cours de l’année 2019-2020, dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) et avec la contribution d’autres partenaires. D'après des données fournies par la Division de l’action sociale (DAS) de cette province, la contribution de l'INDH au financement de ces projets a atteint 3,6 MDH, soit 16,17 %, portant sur l’économie sociale et solidaire et les deux programmes sociaux visant la promotion de l’auto-emploi et le renforcement des capacités du tissu associatif, à savoir "Tarfaya Moubadara" et "Irtikae" pour la qualification des associations. Etalés sur trois ans, ces projets qui visent à soutenir l’auto-emploi, s'inscrivent dans le cadre du programme de l’économie sociale et solidaire, ayant nécessité la mobilisation d’un montant de 13 MDH, faisant l’objet d'une convention de partenariat entre l'INDH et l’agence du Sud.

L'Opinion :

• Service militaire: la reprise aura bien lieu cette année. Au milieu du tumulte de la rentrée scolaire et universitaire, une autre forme d'entrée semble avoir été oubliée. Il s'agit du service militaire dont la reprise n'a encore fait l'objet d'aucune communication du gouvernement. Les services concernés ont confirmé que le service militaire sera maintenu cette année. Selon la même source, la date et les modalités de la reprise du service militaire seront communiquées ultérieurement, sachant que les autorités compétentes sont d'ores et déjà en cours de préparation de la rentrée des conscrits.

• INDH : Une multitude de projets réalisés ou programmés au niveau de la province d’Errachidia. Une multitude de projets structurants ont été réalisés ou programmés dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) au niveau de la province d’Errachidia. S’agissant du programme "rattrapage des déficits en infrastructures et services de base" s’inscrivant dans le cadre de la troisième phase de l’INDH, le nombre de projets réalisés ou en cours au niveau de la province s’élève au titre de 2019-2020 à 13 projets pour un coût global de 28 millions de DH (MDH). Ces projets concernent la santé avec l’équipement de trois dispensaires dans les communes de Tadighoust, Sfalate et Aghbalou N’Kardouss et quatre centres sanitaires dans les communes de Arab Sabah, Ziz, Chourafaa Mdaghra, El Khang et Melaab. Ils concernent aussi les secteurs de l’enseignement avec l’acquisition de 08 bus de transport scolaire, les routes et les pistes rurales, les ouvrages d'art à Tadighoust et Rissani, le secteur de l’eau avec l’approvisionnement en eau potable de trois ksours dans les communes de Aghbalou N’kardouss, Melaab et Oued Naâm.

Libération :

• M'diq: intensification des campagnes de sensibilisation sur la prévention contre la Covid-19. Les autorités locales de la préfecture de M'diq-Fnideq ont intensifié les campagnes de sensibilisation et de prévention contre la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), appelant la population locale à respecter les mesures décrétées par les autorités compétentes. Les autorités locales ont, ainsi, procédé à la distribution gratuite de masques de protection au profit de la population de M'diq, avec la participation des services de la Gendarmerie royale, de la Sûreté Nationale, des Forces Auxiliaires, des agents d'autorité et des acteurs de la société civile. Ces campagnes, initiées par le gouverneur de la préfecture de M'diq-Fnideq, Yassin Jari, visent à souligner l'importance d'adopter un comportement sain, à sensibiliser aux risques de la Covid-19, et à mettre en garde contre tout relâchement ou non-respect des mesures de prévention préconisées pour éviter toute nouvelle contamination, d'autant plus que plusieurs cas d'infection ont été signalés récemment dans la préfecture.

• Le Trésor place 1,8 MMDH d'excédents de trésorerie. La Direction du Trésor et des finances extérieures (DTFE), relevant du ministère de l'Économie, des finances et de la réforme de l'administration, a lancé lundi trois opérations de placement des excédents de trésorerie d'un montant global de 1,8 milliard de dirhams (MDH). Il s'agit d'un placement avec prise en pension sur trois jours, portant sur un montant de 900 millions de dirhams (MDH) au taux moyen pondéré de 1,17%, indique la DTFE dans un communiqué. Le deuxième placement, avec prise en pension sur une journée porte, quant à lui, sur un montant de 800 MDH au taux de 1,11%.

Akhbar Al Yaoum :

• Déchets Covid-19: Ménagers ou médicaux ? Dès l'adoption de l'automédication par le ministère de la Santé pour les patients Covid-19, le débat est lancé sur les déchets issus de cette opération. Peuvent-ils être considérés comme des déchets ménagers ou des déchets médicaux potentiellement dangereux ? Dans sa note, le ministère de la Santé a considéré qu'il s'agit de déchets ménagers, qui sont définis par la loi relative à la gestion des déchets comme étant tous déchets issus d'activités économiques, commerciales ou artisanales qui sont similaires aux déchets ménages de part leur nature et leurs composantes. Par ailleurs, le ministère a invité les citoyens à mettre les déchets du patient Covid dans des sacs en plastiques en les aspergeant de chlore avant de les désinfecter et s'en débarrasser avec les autres déchets ménages.

• Expert: "Ce n'est pas aux familles de choisir le mode d'enseignement". L'expert en éducation, Abdennasser Naji, a estimé que le fait de donner aux familles la possibilité de choisir l'enseignement présentiel lors de la prochaine rentrée scolaire est une erreur. Et pour cause, la situation épidémiologique est, selon lui, le principal élément à même de trancher la question. Dans ce sens, l'expert s'est demandé si le ministère accordera la possibilité aux familles d'emmener leurs enfants aux écoles dans des zones qui enregistrent des chiffres importants de contamination. De même, a-t-il ajouté, "le ministère va-t-il permettre à des élèves de suivre leur enseignement à distance même dans des zones moins risquées ?", insistant que la décision devrait revenir au ministère et non aux parents.

Al Yaoum Al Maghribi :

• L'anniversaire de SAR la Princesse Lalla Meryem, l’occasion idéale pour saluer les actions de Son Altesse Royale au profit de la femme marocaine et de l’enfance. La famille royale et l'ensemble du peuple marocain célèbrent mercredi l’anniversaire de SAR la Princesse Lalla Meryem, l’occasion idéale pour saluer l’engagement ferme et absolu de Son Altesse Royale en faveur de l'émancipation de la femme marocaine et la défense des droits de l’enfant. Cet heureux événement, célébré le 26 août de chaque année, offre ainsi l’opportunité aux Marocains de fêter les actions exceptionnelles que mène Son Altesse Royale en faveur de la préservation des acquis de la femme et de la promotion du bien-être des enfants, essentiellement ceux en situation difficile. Dès son plus jeune âge, Son Altesse Royale a occupé de nombreuses fonctions qui relèvent du domaine social, notamment celle de Présidente des œuvres sociales des Forces armées royales (FAR), poste auquel SAR la Princesse Lalla Meryem a été nommée en 1981 par Feu Sa Majesté Hassan II.



• La nature du Coronavirus n’a pas changé. Près de 54% du nombre total d'infections au nouveau coronavirus, enregistré depuis mars dernier, a été recensé pendant les 23 premiers jours du mois d’août. Ainsi, jusqu’au 23 août, le taux d’infection au nouveau coronavirus a atteint 77/100.000 personnes a souligné le coordonnateur du Centre national des opérations d'urgence de santé publique au ministère de la Santé, Mouad Mrabet, mardi dans la déclaration hebdomadaire sur la situation épidémiologique dans le Royaume, ajoutant que 60% des décès ont été enregistrés pendant cette période. Interagissant avec les questions des citoyens via l'application WhatsApp, M. Mrabet a révélé que le port du masque de protection est obligatoire dans tous les endroits publics. Il a, également, noté que la nature du virus n’a pas changé, affirmant que les conditions post-confinement ont contribué à sa propagation.

Al Ahdath Al Maghribiya :

• La diaspora marocaine de France met en garde contre toute tentative visant son instrumentalisation. Plus de 130 ONGs représentatives de la communauté marocaine établie en France ont rendu public, mardi, un communiqué dans lequel elles mettent en garde contre toute tentative visant l'instrumentalisation de la diaspora marocaine pour tenter de «crédibiliser la diffusion d'informations trompeuses sur le Maroc». Dans ce communiqué intitulé "Halte à l'instrumentation de la diaspora marocaine établie en France", ces associations se sont élevées "contre l'instrumentation de la diaspora au nom de laquelle se sont exprimés, de sorte à induire en erreur l'opinion publique", les signataires d’une tribune rendue publique récemment sur le cas de Omar Radi.



• L'Intérieur reprend ses réunions avec les partis politiques. Le ministère de l'Intérieur devrait reprendre dès la semaine prochaine les rencontres avec les partis politiques. Le temps nécessaire à la gestion des élections de 2021 et la tenue de ces échéances à leur date prévue nécessite la tenue de rencontres régulières avec les formations politiques dans le but de parvenir à des compromis sur les conditions du déroulement de ces élections. Par ailleurs, la récente flambée de cas de contamination au coronavirus a commencé à susciter des doutes dans les esprits de certaines formations politiques. La question du report a, ainsi, été posée par certaines formations, qui se sont dites, par la suite, prêtes pour les élections.


Assahraa Al Maghribiya :

• Le Suriname réitère sa position exprimée en mars 2016 relative au retrait de la reconnaissance de la pseudo "RASD". Le Suriname a réitéré sa position exprimée en mars 2016 relative au retrait de la reconnaissance de la pseudo "Rasd", se disant en faveur de l’engagement du Maroc pour une solution politique pacifique et consensuelle, dans le cadre de la souveraineté du Royaume et de son intégrité territoriale. Cette position a été exprimée dans un communiqué conjoint à l’issue d’un entretien téléphonique entre le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, et son homologue surinamais Albert Ramdin, à la demande de ce dernier. A cette occasion, Bourita a félicité Ramdin pour sa nomination au poste de ministre des Affaires étrangères, du Commerce et de la Coopération Internationale de la République du Suriname, lui souhaitant succès et grande réussite dans la conduite de la diplomatie surinamaise. Les deux parties ont ainsi exprimé leur profonde satisfaction du niveau atteint des relations bilatérales, se félicitant de la coopération fructueuse qui a conduit à la réalisation de projets communs concrets.

• Digitalisation des demandes de qualification et classification des entreprises et laboratoires de BTP. Une nouvelle plateforme en ligne "DeQCA" pour le dépôt et le suivi dématérialisé des demandes de qualification et classification des entreprises et laboratoires de BTP et agréments des bureaux d'études a été lancée par le ministère de l’Equipement, du transport, de la logistique et de l’eau. Le lancement de cette plateforme en ligne s'inscrit, selon un communiqué du ministère, dans le cadre de la contribution à la transformation digitale du secteur du BTP au Maroc et de la poursuite du processus de dématérialisation et d'amélioration de la qualité du service rendu aux professionnels du BTP. Le ministère indique, dans ce sens, que les entreprises et les laboratoires de BTP ainsi que les bureaux d'études concernés, sont invités, à compter du 15 septembre 2020, à introduire leurs demandes via cette nouvelle plateforme leur permettant, notamment, la création et validation du compte demandeur en ligne, l’authentification via des certificats électroniques, le dépôt dématérialisé de toutes les pièces justificatives des demandes, le suivi de l’état d’avancement du traitement des demandes et le téléchargement du certificat signé.

Al Massae :

• Casablanca: Ahmidouch visite plusieurs structures hospitalières. Le Wali de la région Casablanca–Settat, gouverneur de la préfecture de Casablanca, Said Ahmidouch, a effectué une visite de terrain dans plusieurs structures hospitalières de la métropole, dans le cadre de la mise en œuvre de mesures visant à promouvoir et étendre le système de prise en charge des malades Covid-19. Ahmidouch s'est, d'abord, rendu au Centre hospitalier Universitaire Ibn Rochd, puis à la polyclinique Ziraoui de la Caisse Nationale de la sécurité sociale, avant de superviser deux hôpitaux de jours (chapiteaux) installés respectivement à l'hôpital Mohammed V à Hay Mohammadi et à l’hôpital préfectoral de Ben Msik. Le Wali de la région s'est informé, in situ, du fonctionnement des unités prenant en charge les cas de Covid-19, particulièrement les services de réanimation et des soins intensifs. Ahmidouch, qui était accompagné de responsables du secteur de la santé, a échangé avec les chefs de ces différentes structures sur les mesures prises en vue d’optimiser les soins offerts aux malades et la stratégie à adopter pour mettre en place un nombre plus important de lits pour faire face au nombre grandissant et alarmant des contaminations.

• Covid-19 : Légère baisse des cas actifs et hausse des rémissions. Légère amélioration de la situation épidémiologique au Maroc. C’est ce qui ressort des dernières statistiques publiées par le ministère de la Santé qui font état d’une régression du nombre quotidien des contaminations par le coronavirus à 903 nouveaux cas d'infection et 1.135 guérisons enregistrés. Ce nouveau bilan porte à 53.252 le nombre de contaminations depuis le premier cas signalé le 2 mars et à 37.478 celui des personnes totalement rétablies, soit un taux de guérison de 70,4%, a précisé le coordonnateur du Centre national des opérations d'urgence de santé publique au ministère de la Santé, Mouad Mrabet. Le nombre de décès est passé à 920, avec 32 nouveaux décès recensés en 24 heures, soit un taux de létalité de 1,7%, contre 3,4% au niveau international, a-t-il ajouté.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Enseignement présentiel: les parents d'élèves appelés à remplir un formulaire dès le 1er septembre. Le ministère de l'Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique a appelé les familles d'élèves désireux d'accéder à l'enseignement présentiel, dans les établissements publics et privés au titre de l’année scolaire 2020-2021, à remplir le formulaire dédié à cet effet dès le premier septembre prochain. Ce formulaire à signer permet de fournir des informations comme le nom et le prénom du signataire, le numéro de sa Carte d’identité nationale, sa qualité (mère, père ou tuteur), en plus des informations concernant l’élève, notamment ses nom et prénom, l'identifiant Massar, l'établissement scolaire, le niveau d’étude et la direction provinciale. On peut lire sur le formulaire : "Je souhaite que ma fille/fils puisse bénéficier de l’enseignement présentiel et m’engage en faveur d'un strict respect du protocole sanitaire et de l'organisation pédagogique de l'établissement".

• Le ministère de la Santé appelle son personnel à participer aux essais cliniques anti-Covid-19. Le ministère de la Santé a appelé son personnel à participer à titre volontaire aux essais cliniques du vaccin contre le Coronavirus, soulignant que le Maroc dispose déjà d’un arsenal juridique qui protège les participants aux recherches biomédicales et fixe les conditions de réalisation de ces recherches. A ceci s’ajoute la mise en place d’une commission nationale et de plusieurs commissions régionales indépendantes de déontologie et protection des personnes participants aux recherches biomédicales en ce qui concerne le protocole de recherche.

Rissalat Al Oumma :

• Attractivité financière: Casablanca au Top 50 mondial . La ville de Casablanca est arrivé au top 50 mondial en matière d'attractivité financière. Selon le classement sur l'attractivité financière établi par l'Institut AIRINC, en collaboration avec l'Université de Harvard la capitale économique du Royaume est venue en tête au niveau de l'Afrique du nord, alors qu'elle a occupé la 11ème position au niveau de la Région MENA. Sur les 150 villes mondiales concernées par ce classement, Casablanca a même dépassé Barcelone (52ème), Montréal (56ème) et Bruxelles (60ème).

Hausse du trafic des phosphates et dérivés de plus de 13% à fin juillet. Le trafic des phosphates et dérivés a atteint un volume d'environ 21,1 millions de tonnes à fin juillet 2020, enregistrant une hausse de 13,1% par rapport à la même période de l'année précédente, selon l'Agence nationale des ports (ANP). Cette variation à la hausse est due principalement au fort rebond des exportations des engrais (+39,8%) et des importations du soufre (+15,1%) et de l’ammoniac (+29%), explique l'ANP dans sa récente note de synthèse sur l'activité portuaire. Ladite note fait également ressortir qu'à fin juillet, le trafic global des hydrocarbures a atteint environ 5,4 millions de tonnes, marquant ainsi une baisse de 11,4% par rapport à la même période de l’année écoulée.

Bayane Al Yaoum :

• La sécheresse fait augmenter les importations en céréales. En raison de la sécheresse, qui a fait chuter la récolte céréalière d'environ 70% cette année, la facture des importations en céréales au poursuivi sa hausse. En effet, les importations des céréales se sont chiffrées à 5,9 millions de tonnes (MT) au titre des sept premiers mois de cette année, en progression de 49,8% par rapport à la même période de 2019, selon l'Agence nationale des ports (ANP). La répartition de ce trafic par port fait ressortir une forte concentration de cette activité au port de Casablanca avec 3,4 MT, représentant environ 56,5% du trafic global des céréales, une hausse globale des importations en cette denrée dans l'ensemble des ports, à savoir Casablanca (+36,8%), Jorf lasfar (+55%), Nador (+241,7%), Agadir (+60,7%) et Safi (+75,5%), indique la même source dans une note de synthèse.

• L'Université de Fès reporte les examens de la session de printemps. L'Université Sidi Mohamed Ben Abdellah de Fès (USMBA) a annoncé, mardi, le report à une date ultérieure des examens de la session de printemps 2019-2020 pour l'ensemble des filières, prévus initialement au cours de la première semaine de septembre prochain. Cette décision a été prise lors d'une réunion du conseil de coordination de l'université, consacrée à l'examen de l'organisation de cette session et des mesures préventives à prendre pour limiter la propagation du coronavirus, indique l'USMBA dans un communiqué. Elle intervient également, selon la même source, suite au communiqué du département de tutelle relatif à l'achèvement de l'année universitaire 2019/2020 et aux préparatifs de la rentrée universitaire 2020/2021.

Al Alam :

• Covid-19 : 78 nouvelles infections dans les rangs des infirmiers et techniciens de santé. Le Mouvement des infirmiers et des techniciens de santé au Maroc (MITSAM) a déploré 78 nouvelles infections au nouveau coronavirus enregistrés parmi les infirmiers et les techniciens de santé au cours des dernières 48 heures. Dans un communiqué, le mouvement a ainsi affirmé que «les informations reçues jusqu'à présent indiquent qu'il y a 428 cas confirmés de Covid-19 parmi les infirmiers et les techniciens de santé dans différentes villes du royaume, depuis le début de l'épidémie)». La plupart des cas ont été enregistrés dans les villes de Tanger, Fès, Casablanca et Marrakech.

 

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required
Revue de presse
Partage RéSEAUX SOCIAUX