×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Revue de presse économique du 6 avril 2020

Mardi 06 Avril 2021 - PAR

Voici les principaux titres développés par la presse nationale parue mardi:

 

Aujourd'hui le Maroc

• Échéances électorales: les élections professionnelles ouvrent le bal. Plusieurs scrutins devraient avoir lieu d’ici l’été prochain pour le renouvellement des instances. Les élections professionnelles devraient être les premières. Des sources syndicales annoncent que les consultations ont été lancées et devraient réunir les centrales syndicales les plus représentatives avec le gouvernement à travers le ministère de l’Intérieur. Si aucune date officielle n’a été annoncée pour le moment, les syndicats s’attendent au maintien du même calendrier que celui des dernières élections professionnelles. Le scrutin devrait avoir lieu entre les mois de mai et juin prochains. Autrement, les fonctionnaires, salariés et autres travailleurs devraient être les premiers à s’exprimer dans les urnes au cours des prochaines semaines.

• Parlement : La session ultime démarre. Comme prévu, le Parlement rouvre ses portes ce vendredi une dernière fois avant les prochaines élections législatives prévues l’été prochain. Les parlementaires devront ainsi mettre les bouchées doubles pour adopter un maximum de projets ou propositions de lois avant la fin de la législature actuelle dans quelques mois. Certains projets risquent d’attendre encore plus au-delà des élections. C’est le cas notamment de la loi organique relative à la réglementation du droit à la grève, le projet de loi relatif à la lutte contre le blanchiment et celui se rapportant à la légalisation du cannabis pour son utilisation dans des activités licites. De nombreux autres projets de lois devront également être examinés comme ceux liés à la généralisation de la couverture sociale, mais les parlementaires entendent faire pression pour passer également des propositions de lois, un des principaux points litigieux ces dernières années entre les deux parties.

L’Economiste

• Dations en paiement: un traitement de choc! L’immobilier figure depuis quelques années dans le collimateur de la Banque centrale après la multiplication des dations en paiement pour sauver certains promoteurs. Les banques auraient acquis environ 18 milliards de DH d'actifs par cette voie. «Les banques n'ont pas vocation à devenir des agences immobilières, mais parfois c'est le seul moyen pour elles de récupérer une créance», avaient commenté à l'époque les responsables de la supervision bancaire. Dans le même temps, il était hors de question d'encourager ce type d'opérations. Le tour de vis réglementaire est intervenu début mars suite à l'entrée en vigueur de la directive relative aux opérations - de dation en paiement et de vente à réméré a été adressée aux banques. C'est un traitement de choc qui vise à immuniser les bilans bancaires et éviter la prise de risque excessive sur le secteur immobilier.

• Consommation des dattes: A peine 3 kg par an et par habitant. Aliment incontournable sur la table ramadanesque, les dattes reprennent du galon à l'approche du mois sacré. Toutefois, la consommation de dattes au Maroc reste saisonnière, notamment chez les urbains (Ramadan, Achoura, célébrations de fiançailles et de mariages...). «Avec une moyenne de 3 kg par an et par habitant, on est loin de la consommation des autres pays producteurs qui dépasse les 10 kg/an/ habitant,", assure Mounir Khalil, DG de Toomore, spécialisée dans la datte de luxe labellisée made in Morocco. Le Maroc en produit actuellement 14.000 tonnes, et en importe annuellement 40 à 50.000 tonnes.

L’Opinion

• Mesures pour les commerçants: les trois organisations les plus représentatives haussent le ton. La Coordination nationale des Organisations professionnelles les plus représentatives (regroupant l'Union Générale des Entreprises et des Professions, l'Espace Marocain des Professionnels et le Syndicat National des Commerçants et des Professionnels) a tenu sa troisième réunion mensuelle au titre de l'année 2021 pour suivre l'état d'avancement des divers dossiers concernant le secteur du commerce intérieur et des professionnels. Tout en réitérant sa volonté de respect des décisions prises par les pouvoirs publics pour préserver la santé publique, la Coordination a exprimé son rejet de certaines décisions arbitraires «touchant de nombreux secteurs professionnels qui sont en arrêt d'activité depuis une longue période et qui bénéficient de mesures d'accompagnement insuffisantes». A cet égard, les représentants des professionnels ont alerté sur les effets désastreux d'une éventuelle fermeture du secteur des cafés, restaurants et snacks au cours du prochain mois de ramadan.

• Standard & Poor’s prévoit un rebond économique réel d'environ 5% en 2021 au Maroc, et un PIB réel de 4% en moyenne en 2021-2024. Cela dépendra, d'après l'agence de notation, basée à New York, « du moment où les effets de la pandémie de Covid-19 au Maroc et de ses principaux partenaires commerciaux s'atténueront ». La reprise de l'Europe est particulièrement essentielle, car la région représente 70% des exportations totales du Maroc. De l'avis de S & P, le rétablissement de la croissance économique découlera probablement de la demande intérieure soutenue par la consommation privée, les investissements des entreprises, les exportations de biens et une éventuelle reprise du tourisme. Standard and Poor's pense, en outre, que le secteur agricole bénéficiera probablement d'un climat plus favorable en 2021.

Libération

• Industrie automobile: Inauguration de l'extension de l'usine "NP Morocco" à Mohammedia. Clayens NP Morocco a inauguré, vendredi, l'extension de son unité industrielle à Mohammedia, spécialisée dans la production des pièces métalliques de précision destinées aux secteurs automobile, électrique et électronique, en présence du ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Economie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy. D'un investissement global de 73 millions de dirhams (MDH), cette extension, réalisée par le groupe pendant la période de crise sanitaire, permettra l'augmentation de 70% de la surface de l'usine. Ce projet devra générer un chiffre d'affaires supplémentaire de 120 MDH et 100 emplois, portant la totalité de l'effectif à 550 emplois.

• Banques participatives: Hausse des financements de 47,5% en février. Les financements accordés par les banques participatives ont augmenté, en glissement annuel, de 47,5% à plus de 14,36 milliards de dirhams (MMDH) en février 2021, indique Bank Al-Maghrib (BAM). Ces financements se répartissent sur l'immobilier (12,37 MMDH), la consommation (1,01 MMDH), l'équipement (878 millions de dirhams) et la trésorerie (20 millions de dirhams), précise BAM dans un document sur les statistiques monétaires du mois de février 2021.

Le Matin

• La Jeunesse du Parti démocrate américain salue la dynamique de développement au Maroc. Une délégation des Young Democrats of America (YDA), l’aile jeunesse du Parti démocrate des États-Unis, a salué la dynamique de développement en cours au Maroc, en concluant dimanche une visite dans le Royaume. La délégation a également mis en avant la volonté de la jeunesse marocaine, ses compétences et ses ambitions pour prendre une part active au développement du Maroc et de l’Afrique en général. Selon un communiqué conjoint des YDA et de la Jeunesse du Parti authenticité et modernité (PAM), la délégation du parti américain a effectué du 31 mars au 4 avril une visite dans le Royaume, durant laquelle elle a tenu une rencontre avec le secrétaire général du PAM, en présence de plusieurs responsables du parti.

• Signature d’une convention de partenariat pour faire connaître l’histoire et la civilisation marocaines sous le règne de la Dynastie Alaouite. Une convention de partenariat visant à faire connaître l’histoire et la civilisation du Royaume sous le règne de la Dynastie Alaouite a été signée, dimanche, au Mausolée Moulay Ali Cherif à Marrakech, entre le ministère de la culture, de la jeunesse et des sports (Département de la culture) et la Fondation Moulay Ali Cherif Al-Mourrakouchi. Paraphée par le ministre de la culture, de la jeunesse et des sports, Othmane El Ferdaous, et le président de la Fondation Moulay Ali Cherif Al-Mourrakouchi, Moulay Slama Alaoui, la convention vise notamment à promouvoir les composantes de la culture marocaine et à faciliter l’accès des citoyens à cette culture à travers le renforcement des mécanismes du rayonnement et la diversification de l’offre culturelle.

Maroc Le Jour

• Tétouan : Suspension d'un brigadier de police présumé impliqué dans une affaire d'escroquerie. Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de la ville de Tétouan, ont interpellé, dimanche, un brigadier de police exerçant au corps urbain de la ville, et ce pour son implication présumée dans une affaire d’escroquerie. Une enquête a été diligentée par les services de sûreté nationale suite à une plainte déposée par une personne, qui avance avoir été victime d'escroquerie de la part de ce fonctionnaire de police, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

• Assa-Zag: Distribution de 2.000 vitroplants de palmier dattier au profit des agriculteurs. La direction provinciale de l'Agriculture d’Assa Zag a distribué récemment 2.000 vitroplants de palmier dattier de variété "Majhoul" au profit des agriculteurs de cette province. L'initiative s’inscrit dans le cadre du Plan Maroc Vert (PMV) qui accorde un intérêt particulier à la filière dattes, compte tenu de l’importance socio-économique et écologique que revêt ce secteur dans les diverses zones de production.

Al Bayane

• Préfectures et provinces: 5 classes d'attractivité économique identifiées. La typologie des 32 territoires marocains au regard de l'attractivité économique qu'ils exercent permet de ressortir cinq classes principales, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF). Il s'agit des provinces et préfectures avec une attractivité productive (la capacité du territoire à attirer des activités nouvelles et des facteurs de production) et des autres qui jouissent d'une attractivité résidentielle (la capacité du territoire à attirer des revenus à travers la présence permanente ou provisoire de certaines personnes), précise la DEPF dans un récent policy Brief.

• Le groupe BOA désigné "Best Bank In Morocco 2021". Le Groupe Bank Of Africa (BOA) a été désigné ''Best Bank in Morocco 2021", un prix décerné par le "Global Finance Magazine". Cette distinction vient consacrer une banque africaine avec un positionnement remarquable sur le continent, un groupe bancaire marocain multi-enseignes et multi-métiers, avec une présence dans une trentaine de pays en Afrique, en Europe et en Asie, employant plus de 15.000 collaborateurs à travers le monde, avec un réseau de 1.800 points de vente au service de plus de 6 millions de clients, indique BOA dans un communiqué.

Assahra Al Maghribia

• Maroc: La croissance prévue à 14,7% au T2-2021. La croissance de l'économie marocaine devrait se situer à 14,7% au titre du 2ème trimestre de l'année 2021, selon le HCP. "Dans l'ensemble et compte tenu d'un accroissement de 13,4% de la valeur ajoutée hors agriculture et d'un rebond de 15,9% de celle de l'agriculture, l'activité économique enregistrerait une hausse de 14,7% au deuxième trimestre 2021, en variation annuelle, profitant d'un effet d'ajustement de base lié à la chute de 15,1% de l'activité pendant la période de confinement au deuxième trimestre 2020", indique le HCP dans sa récente note de conjoncture.

• Smart Factory: Un partenariat pour promouvoir l'usage des technologies de l'industrie 4.0. Un mémorandum d'entente (MoU) visant la promotion de l'usage des technologies de l'industrie 4.0 a été conclu, lundi à Rabat, entre le ministère de l'Industrie, du commerce, de l'économie verte et numérique, l'Agence de développement du digital (ADD), l'Université Euro-méditerranéenne de Fès (UEMF) et le Consortium du projet "Fez Smart Factory". Ce MoU a pour objectif d'assurer une convergence et une complémentarité entre le chantier "Smart Factory", porté par l'ADD, et le projet "Fez Smart Factory" qui est initié par l'UEMF et les membres du Consortium associés audit projet.

Al Yaoum Al Maghribi

• Le Sénégal ouvre un consulat général à Dakhla. Le Sénégal a ouvert, lundi, un consulat général à Dakhla, la 10ème représentation diplomatique inaugurée dans cette ville depuis un peu plus d'un an. Depuis le début de l'année dernière, la ville de Dakhla a connu une forte dynamique diplomatique avec l’inauguration des consulats de Gambie, de la Guinée, de la République de Djibouti, de la République du Liberia, du Burkina Faso, de la République de Guinée Bissau, de la République de Guinée Équatoriale et de la République démocratique du Congo (RDC), en plus de la République d’Haïti.

• Développement durable: l'expérience du Maroc mise en exergue lors d’une réunion régionale. L'expérience marocaine dans les domaines du climat et du développement durable a été mise en exergue, dimanche à Abu Dhabi, lors du Dialogue régional sur le changement climatique pour le Conseil de coopération du Golfe et la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord (MENA). Le secrétaire général du département de l'Environnement au ministère de l'Énergie, des mines et de l'environnement, Mohamed Benyahia, qui prend part à cette réunion virtuelle, a souligné au cours de son intervention que le Maroc a adopté, au cours des dernières années, une approche volontariste et intégrée qui a favorisé l’harmonisation de la politique climatique avec les objectifs et enjeux de la Stratégie Nationale de Développement Durable, conformément aux directives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Al Ahdath Al Maghribia

• Khénifra : Distribution d'aides alimentaires aux pensionnaires de Dar Tilmid Ouiouane et à leurs familles. Des aides alimentaires ont été distribuées au profit des 90 pensionnaires de Dar Tilmid de Ouiouane (Province de Khénifra), à l’initiative de la Délégation provinciale de l’Entraide Nationale. Cette opération organisée en partenariat avec l'Association des œuvres sociales des fonctionnaires du ministère de la Justice et l'Association Atlas Ouiouane a bénéficié également aux familles des pensionnaires de l'institution de protection sociale, Dar Tilmid située dans les hauts plateaux du Moyen Atlas, dans le but d’encourager la scolarisation et lutter contre le décrochage scolaire en milieu rural.

Al Massae

• Rabat : Interdiction de tout rassemblement sur la voie publique. Les autorités de la wilaya de la région de Rabat-Salé-Kénitra ont annoncé l'interdiction de tout attroupement ou rassemblement sur la voie publique pour éviter toute violation des dispositions de l'état d'urgence sanitaire. Dans un communiqué, la wilaya de la région de Rabat-Salé-Kénitra indique que des publications circulant sur les réseaux sociaux et attribuées à la "Coordination nationale des enseignants contraints à la contractualisation", ont appelé à organiser des formes de manifestations sur la voie publique accompagnées d'un rassemblement national dans la ville de Rabat, mardi 6 et mercredi 7 avril 2021.

Rissalat Al Oumma

• Sondage: 84% des travailleurs marocains souhaitent changer d'emploi. La majorité des travailleurs du secteur privé au Maroc souhaitent changer leur lieu de travail ou émigrer vers un autre pays pour obtenir de meilleures opportunités de formation, selon un sondage réalisé par «Bayt.com», le plus grand site d'emploi du Moyen-Orient, en coopération avec "YouGov", organisation de sondages et d'étude de marché. Cette enquête a montré que 84% de salariés marocains ont exprimé leur volonté de changer les entreprises dans lesquelles ils exercent afin d'obtenir de meilleures opportunités de formation, tandis que 55% d’entre eux ont exprimé leur volonté de déménager dans un autre pays afin de développer leur carrière professionnelle. De même, 45% des travailleurs interrogés veulent occuper des postes supérieurs, tandis que la même proportion de ces salariés veut devenir des experts dans leur domaine, selon ce sondage réalisé via Internet entre le 11 et le 28 février.

Al Ittihad Al Ichtiraki

• Maroc-Afrique: Hausse moyenne annuelle des échanges commerciaux de 9,5% sur la période 2000-2019 (DEPF). La valeur globale des échanges commerciaux du Maroc avec les pays d'Afrique a progressé, durant la période 2000-2019, de 9,5% en moyenne annuelle pour s'établir à près de 39,6 milliards de dirhams (MMDH) en 2019, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l'Economie, des finances et de la réforme de l'administration. Ces échanges représentent environ 6,9% de la valeur totale des échanges extérieurs du Maroc contre 4,3% en 2000, fait savoir la DEPF dans un "Policy Africa" sur les profils des économies africaines.

• Rabat : Suspension d'un policier soupçonné de chantage. La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a décidé, dimanche, de suspendre provisoirement un gardien de paix exerçant à Rabat pour son implication présumée dans une affaire de chantage. Selon un communiqué de la DGSN, le fonctionnaire de police est présumé impliqué dans une affaire de chantage des usagers de la route dans le centre de Bab Berd, aux environs de la ville de Chefchaouen, sous prétexte de violation de l'état d'urgence sanitaire. Bayane Al yaoum

• Covid-19: Avec 8 millions de vaccinations, le Maroc mène la danse. Avec 8 millions de vaccinations anti-Covid effectuées, le Maroc "mène la danse", écrit dimanche le magazine français Le Point, soulignant que depuis le début de la pandémie, le Royaume "déroule une fois encore son savoir-faire". "D'un point de vue sanitaire, après avoir atteint en 2020 l'autonomie de la protection en fabriquant des masques puis en les exportant, le royaume continue dans sa lancée en vaccinant à haute fréquence", relève le média dans sa Lettre du Maghreb. Au 2 avril, le pays revendique 3,8 millions de Marocains ayant reçu deux doses et 4,3 millions, une dose. "Contre 53.000 en Tunisie et 75.000 en Algérie. Un fossé”, souligne la publication.

• Le Conseil maroco-indonésien pour la coopération commerciale et l'investissement voit le jour à Jakarta. Le Conseil maroco-indonésien pour la coopération commerciale et l'investissement (DK PRIMA) a vu le jour, samedi à Jakarta, lors de la première réunion nationale de son Conseil. Dans un mot d'ouverture, le président du DK PRIMA, Heppy Trenggono, a mis en exergue le rôle du Conseil dans la promotion des relations économiques et d'investissement entre Rabat et Jakarta, précisant que la position géostratégique du Maroc aux portes de l'Union européenne et du continent africain constitue un atout très important. "Le Maroc pourrait permettre aux entreprises indonésiennes d'accéder à un marché de 1,5 milliard de consommateurs. C’est un vrai portail aussi bien sur le continent africain que celui européen", a-t-il expliqué.

Al Alam

• Microcrédit : la crise a révélé l'importance du secteur mais aussi sa vulnérabilité. La crise du Covid-19 a révélé à la fois l'importance du secteur du microcrédit au Maroc mais aussi sa vulnérabilité, a estimé le président de la Fédération nationale des associations de microcrédit (FNAM), Ahmed Ghazali. "Cette crise a révélé à la fois, l'importance de notre secteur d'activité mais aussi, sa vulnérabilité compte tenu de la spécificité de ses clients", a-t-il dit, soulignant que les Institutions de microfinance (IMF) ont été lourdement impactées par la crise du Covid-19.

 

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required
Revue de presse
Partage RéSEAUX SOCIAUX