×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Revue de presse économique du 6 décembre 2019

Vendredi 06 Decembre 2019 - PAR

 

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi:

Le Matin :

• Les Etats-Unis sont déterminés à œuvrer de concert avec le Maroc en vue de mettre pleinement à profit le potentiel de tous leurs citoyens afin d'assurer davantage de sécurité et de prospérité aux deux pays, a affirmé jeudi le département d'Etat à l’occasion de la visite du secrétaire d’Etat Michael Pompeo à Rabat. Dans un communiqué diffusé sous le titre: "Visite de Pompeo au Maroc: Favoriser la coopération économique et sécuritaire", le département d’Etat est revenu sur le "partenariat fort" et les liens séculaires unissant les deux pays dans divers domaines et qui ont été consolidés davantage avec la conclusion en 2006 d'un accord de libre-échange et grâce au lancement d'un Dialogue stratégique en 2012.

• L’ambassadeur du Maroc en Afrique du Sud, au Botswana, au Malawi et en Eswatini, avec résidence à Pretoria, Youssef Amrani, a présenté, jeudi à Gaborone, ses lettres de créance au président du Botswana, Mokgweetsi Masisi, en tant qu’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de Sa Majesté le Roi auprès de ce pays d'Afrique australe. A l’occasion de cette cérémonie, M.Amrani a transmis au président du Botswana les salutations les plus cordiales de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, ainsi que les vœux les plus sincères de prospérité du gouvernement et du peuple marocains au peuple du Botswana.

L’Economiste :

• Après les médecins, les avocats, en 2018, la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI) vient de décrocher un Gentlmen's Agreement avec la DGI. L'accord permettrait aux promoteurs immobiliers de régulariser leur situation fiscale par un « règlement libératoire spontané» d’un montant variable selon le chiffre d'affaires hors taxe. Pour bénéficier de ce dispositif, il faut souscrire une déclaration rectificative avant le 31 décembre 2019 au titre des quatre exercices non prescrits. Le paiement de l'impôt concerné peut être fractionné en deux échéances : 40% avant le 31 décembre 2019 et 60% avant le 30 juillet 2020.

• La loi sur l'accès à l'information sera totalement applicable en mars 2020. Elle génère déjà des revendications légitimes. Entrepreneurs et praticiens du droit se plaignent de l'indisponibilité ou de la difficulté d'accès à des données juridiques pertinentes : codes annotés et jurisprudence en particulier. D'autres juristes constatent des retards dans la traduction officielle de lois majeures ou son inexistence. Cette mission incombe au Secrétariat général du gouvernement. Concernant la jurisprudence, la situation est un peu plus compliquée et critique. Certes, la Cour de cassation publie des revues et des ouvrages jurisprudentiels relatifs par exemple à certaines professions judiciaires et juridiques: avocats, experts... Leur distribution et diffusion demeurent très limitées à cause notamment des failles du secteur de l'édition.
Aujourd’hui le Maroc : • Le Maroc se couvre contre les événements catastrophiques. Le pays a décidé de souscrire une assurance internationale. Il s'agit là d'un second palier de couverture qui vient s'ajouter à la taxe qui sera instituée dès 2020 pour alimenter le Fonds de solidarité. Dans le détail, l’assurance internationale sera activée lorsque les crédits du Fonds de solidarité ne suffiront pas à indemniser toutes les victimes principalement en cas d'événement catastrophique majeur. En plus de l’assurance internationale, le Fonds de solidarité entrera en vigueur dans les prochains jours puisque les premiers crédits vont arriver avec l’entrée en vigueur de la nouvelle loi de Finances.

• Le Maroc se dote enfin d'un plan national de lutte contre la mendicité des enfants. Le lancement officiel de ce plan a eu lieu mercredi à Rabat. Dans une première phase, il ciblera trois villes, à savoir Rabat, Salé et Témara. Il sera par la suite généralisé à l'ensemble du territoire national. Ce nouveau plan repose sur le renforcement du système de protection des enfants exploités pour mendicité en se basant sur le travail d'intervention d'équipes de terrain pluridisciplinaires dans différentes régions au niveau de la protection judiciaire, des soins de santé, de l'assistance psychologique et sociale, de l'éducation et la formation, ainsi que du suivi et de l'évaluation.

Al Bayane :

• Le modèle de développement des provinces du Sud du Royaume a été mis en avant au siège de l’Union africaine à Addis-Abeba, lors d’une rencontre sur «les coopératives pour l'autonomisation économique des femmes: l'expérience marocaine et éthiopienne au service de la coopération sud-sud». Lors de cette rencontre l’accent a été mis sur la dynamique que connaissent les régions du Sud du Royaume dans tous les domaines. Cette dynamique enclenchée par les grands chantiers lancés dans les régions du Sud par les différentes structures et instances marocaines, a été mise en exergue par la présidente de la Fondation «Phosboucraa», Hajbouha Zoubeir.

• Le Maroc a adhéré à l’Alliance Smart Africa, un réseau ayant pour ambition de développer le digital en Afrique et transformer le continent en un marché numérique unique. "Avec le Maroc, l’Alliance Smart Africa compte désormais 30 pays membres représentant un marché total de plus de 750 millions d’habitants, de nombreux partenaires du secteur privé ainsi que plusieurs organisations internationales", a indiqué le directeur général de Smart Africa, Lacina Koné, lors de la cérémonie de l'officialisation de l’adhésion du Maroc, tenue à Rabat, en marge de la restitution par la Fédération des technologies de l’information, des télécommunications et de l’offshoring (APEBI) de son Recommendation Paper "le Digital au cœur du Modèle de Développement du Maroc".

Libération :

• Le secrétaire général de l'Union du Maghreb Arabe (UMA), Taïeb Baccouche, a rendu hommage à l'engagement résolu de SM le Roi Mohammed VI en faveur de la construction maghrébine. Les initiatives du Souverain laissent grande ouverte la voie pour surmonter tous les obstacles à l'intégration entre les pays de la région, a-t-il affirmé lors d'une rencontre à Rabat avec le président de la Chambre des représentants Habib El Malki. Tout en insistant sur le besoin de progresser rapidement en matière d'intégration et d'ouverture des frontières, Baccouche a indiqué avoir examiné avec El Malki les moyens de favoriser l'édification de l'union maghrébine et les défis à relever.

• La 5è édition du congrès international de l’Arganier se tiendra, les 10 et 11 décembre à Agadir, à l’initiative de l’Agence Nationale de Développement des Zones Oasiennes et de l'Arganier (Andzoa). Cette manifestation, placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, coïncide cette année avec la première édition du Salon international de l’arganier, indique l’Agence dans un communiqué. Ces deux événements majeurs permettront aux différents acteurs du secteur de discuter des moyens de promotion et de valorisation de la chaîne de valeur de l’arganier afin de renforcer son rayonnement à l’échelle nationale et internationale.

L’Opinion :

• Le fléau de la mendicité des enfants nous interpelle tous. Au-delà de la pauvreté, ce phénomène implique l'imbrication de nombre d'épiphénomènes aussi dangereux les uns que les autres, dont on citera à titre indicatif la prolifération de réseaux organisés dédiés à l'exploitation de la misère, en général, et des enfants, en particulier. Face aux dérives devenues constantes qu’un simple passage en revue des croisements de nos villes et des allées de nos marchés permet de révéler à l'œil nu, un plan d'action national sérieux pour la lutte contre l'exploitation des enfants à des fins de mendicité, vient d'être lancé. Il repose sur la synergie entre les efforts des divers acteurs étatiques impliqués dans ce domaine allant du social, en passant par l'économique, jusqu'à l'aspect judiciaire.

• Le 1er Congrès Africain de "Sécurité sanitaire et toxicologie environnementale" aura lieu du 12 au 14 décembre prochain à la faculté de médecine et de pharmacie de Marrakech relevant de l'Université Cadi Ayyad. Cet événement, initié par le Centre médical de recherche, les laboratoires de neurosciences, pharmacologie et environnement et le Laboratoire de pharmacologie, neurobiologie et du comportement de l'Université de Cadi Ayyad, en partenariat avec le Groupe Africain de toxicologie, l’Université Chouaib Doukkali, l’IBRO et l’Université de Lorraine, connaîtra la participation de plusieurs scientifiques, professeurs et experts marocains et étrangers.
Akhbar Al Yaoum :

• Le ministre de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l'Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy, a appelé les pays et gouvernements africains à suivre le modèle industriel marocain, soulignant l'impératif de repenser l'Afrique du 21ème siècle. Intervenant à l'ouverture de la sixième édition de l’Université ouverte de Dakhla, le ministre a mis en avant les perspectives de développement qu'offre le continent et que Sa Majesté le Roi Mohammed VI n'a cessé de souligner dans Ses différents discours.

• Le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, a mis en avant les réalisations de l'Exécutif dans le domaine de la régionalisation avancée, estimant qu'avec son équipe gouvernementale , le Maroc est entré dans la phase de la régionalisation et de l'implication des collectivités territoriales dans la gestion de la chose locale. Intervenant à l'ouverture de la troisième édition du Forum économique de Fès-Meknès, El Otmani, a indiqué que le rapport relatif à la répartition régionale de l’investissement, accompagnant le PLF 2020, insiste sur la réduction des disparités et la répartition équilibrée des opportunités d'investissement entre les régions.

Al Massae :

• Sur les 10.000 ouvrages d’art (ponts, passerelles, murs de protection et autres structures), une partie importante est dans un état vétuste entravant la bonne circulation des véhicules. Des données récentes publiées par le ministère de l’équipement et du transport montrent que ces structures souffrent de plusieurs problèmes qui limitent leur efficacité et ralentissent le trafic routier. Selon les chiffres officiels, près de 500 ouvrages souffrent d’érosion, 2698 sont submergés, 3556 sont étroits et 109 ont une capacité limitée.

• Le ministère de l'Education nationale s'apprête à changer les programmes scolaires des 5ème et 6ème années primaires. Dans ce sens, les cadres d'inspection représentant toutes les Académies régionales d'Education et de formation, ont tenu un atelier consacré à l'élaboration d'un avant projet des nouveaux programmes. Selon un responsable au sein du ministère, les remarques des cadres d'inspection seront adressées aux éditeurs pour publier de nouvelles versions en vue de la prochaine rentrée scolaire.

l Alam :

• Le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, a indiqué qu'en 2019, son département a accepté quatre démissions présentées par des médecins d'hôpitaux publics sur un total de 183 demandes, ajoutant que 7 autres démissions ont été acceptées sur la base de jugements judiciaires. Répondant à une question orales, à la Chambre des représentants, sur les critères de l'acceptation des démissions des médecins et des cadres médicaux dans les hôpitaux et les centres de santé publics, le ministre a fait savoir que les ressources humaines sont placées au cœur du système de la santé, estimant qu'il est impératif de procéder à une refonte de ce système dans l'esprit d'une plus grande motivation des ressources humaines. Par ailleurs, selon d'autres sources, le ministère aurait reçu près de 1300 lettres de démission, dont des demandes collectives, au moment où le secteur connaît un énorme déficit en termes de cadres médicaux atteignant 7000 médecins. Ce manque s'explique par le nombre de lauréats des facultés de médecine qui préfèrent immigrer ou exercer dans des cliniques privées.

• Un Arrêté conjoint du ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau et du ministre de l’Intérieur relatif à la signalisation routière a été publié au Bulletin officiel n°6832 du 21 novembre 2019. Selon un communiqué du ministère de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l'Eau, cet arrêté n°3106-19 du 11 safar 1441 (10 octobre 2019), modifiant et complétant l’arrêté conjoint du ministre de l’Équipement, du transport et de la logistique et du ministre de l’Intérieur n° 2805-14 du 1er août 2014, "s’inscrit dans le cadre de l’amélioration et du renforcement du système juridique relatif à la signalisation routière au Maroc".

Al Ahdath Almaghribia :

• Les institutions gouvernementales marocaines ont adopté une série d’initiatives et d’actions, en partenariat avec des acteurs locaux, régionaux et internationaux, pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et assurer la transition énergétique avec des économies vertes respectueuses de l’environnement, souligne un rapport détaillé publié par le portail de l’Action climatique mondiale, relevant du Secrétariat exécutif de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC). Ce document, qui présente les pays, les organisations et les sociétés qui se mobilisent pour assurer une planète sûre et stable, fait observer que le Maroc est un acteur actif dans plusieurs projets environnementaux ambitieux, citant, à titre d’exemple, "2050 Pathways", une plateforme permettant de former une large coalition de villes, États et entreprises engagées dans la planification à long terme pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et mobilisées pour la transition vers un développement sobre en carbone.

• Le directeur général de la Direction générale de la Sûreté nationale, Abdellatif Hammouchi, a décidé d’accorder une prime exceptionnelle à l’ensemble du personnel de la DGSN. Selon une note de service, plus de 70.000 fonctionnaires, tous grades confondus, bénéficieront de cette prime en reconnaissance de leurs efforts dans la préservation de la sécurité des citoyens et la protection de leurs biens. Cette récompense intervient également dans le cadre du soutien apporté aux fonctionnaires de la DGSN, dans le but de les inciter à davantage de dévouement au service de l'intérêt général et des questions sécuritaires.
Rissalat Al Oumma :

• Le déploiement des éléments de gestion des identités est "nécessaire à la gouvernance des Etats modernes", a indiqué, mercredi le président de la Commission Nationale de Contrôle de Protection des Données à Caractère Personnel (CNDP), Omar Seghrouchni, à l'occasion de la réunion du groupe de travail sur les identités, relevant du Réseau africain des autorités de Protection des données personnelles (RAPDP). S'exprimant à l'ouverture de cette rencontre, Seghrouchni a souligné le besoin de "clarifier l'identité des citoyens" pour être en mesure "d'améliorer la modification des politiques publiques", mais aussi pour "adopter des démarches de ciblage par rapport à différents types de programmes" le tout, dans le respect des principes des droits humains, de la protection des données à caractère personnel et de la protection du citoyen au sein de l'écosystème numérique.

• Le premier président de la Cour de cassation, président délégué du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ), Mustapha Fares, a signé un memorandum d'entente portant sur la promotion de la coopération judiciaire avec le Président de la Cour Suprême d'Indonésie, Muhammad Hatta Ali. Le mémorandum d'entente, signé au siège de la Cour de cassation en présence de l'ambassadeur d'Indonésie au Maroc, vise à renforcer la coopération dans les domaines de la réforme judiciaire, la transparence judiciaire, la numérisation des tribunaux, l’administration judiciaire des tribunaux et la formation des juges, ainsi que de la recherche sur l’assistance judiciaire bilatérale. Dans une allocution à cette occasion, Fares a souligné que ce mémorandum d’entente est de nature à consolider le riche héritage érigé entre l’Indonésie et le Maroc au fil des ans, grâce aux nombreuses réunions, visites et accords dans divers domaines, et constituera une base solide pour un partenariat véritablement unique qui établira un avenir prospère fondé sur des valeurs partagées.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Les relations sino-marocaines ont été au centre d’une rencontre ayant réuni à Pékin, une délégation médiatique marocaine avec un haut responsable du ministère chinois des Affaires étrangères. Lors de cette entrevue, Mustapha El Khalfi, l’ancien ministre de la Communication, des Relations avec le Parlement et de la Société civile, qui conduit la délégation, a mis en avant le débat fructueux mené à cette occasion avec le directeur adjoint du département Asie Ouest, Afrique du Nord au ministère chinois des Affaires étrangères, Jiang Feng. A cet effet, les deux parties ont salué la visite de SM le Roi Mohammed VI en République populaire de Chine en 2016, qui a été couronnée par un partenariat stratégique sino-marocain fructueux dans divers domaines, économique, politique, social et culturel. A cette occasion, El Khalfi a fait savoir que la rencontre a constitué également une occasion pour renouveler les remerciements de Pékin quant à la suppression des visas pour les ressortissants chinois se rendant au Maroc, ce qui a été traduit par une progression du flux des touristes chinois au Maroc et des perspectives plus prometteuses de coopération dans le secteur touristique.

• Plus de 8.000 nouveau-nés meurent chaque année au Maroc, soit 13,56 décès pour 1.000 naissances vivantes, selon le ministère de la Santé. Un chiffre qui dénote de l’exacerbation de ce phénomène, due à certains déséquilibres sanitaires, dont le manque en matière de couveuses de 2ème et 3ème génération, la problématique de la réanimation, le manque de spécialistes, ainsi que la naissance dans des espaces insalubres. Dans ce sens, des observateurs font savoir que 30% des femmes rurales accouchent en dehors des établissements publics de santé.

Bayane Al Yaoum :

• L’Espagne a mis en exergue l’"excellente coopération" entre ses services de sécurités et leurs homologues marocains suite au démantèlement ce mercredi d’une cellule terroriste partisane de "Daech composée de quatre membres. "Cette opération conjointe met en évidence l’excellente coopération entre la Direction générale de l’information de la Police national, le Centre national d’intelligence (CNI) et la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) du Royaume du Maroc", souligne le ministère espagnol de l’Intérieur dans un communiqué publié après l’annonce de cette opération qui a permis d'arrêter 3 individus au Maroc et le chef de cette cellule dans la banlieue de Madrid. "Cette opération a permis la neutralisation d’une grave menace qui pesait sur les deux pays", a fait observer le ministère.

• Royal Air Maroc invite les clients dont les vols, de et vers les destinations françaises et européennes, sont programmés pendant la période du 05 au 08 décembre 2019, de se renseigner avant de se rendre à l'aéroport sur le programme de leurs vols, en raison du mouvement de grève annoncé par les syndicats dans l'Hexagone. En prévision des risques de perturbations du trafic aérien en France et en Europe, les clients dont les vols sont programmés pendant cette période, de et vers les destinations françaises et européennes (Suède, Danemark, Angleterre, Belgique et Pays-Bas) peuvent se renseigner auprès des services de la compagnie aux numéros suivants: Maroc (089000 0800), France (0820 821 821) et Numéro International (+212522489797), indique un communiqué de la compagnie nationale.

 

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required
Revue de presse
Partage RéSEAUX SOCIAUX