×

Inscrivez-vous à notre newsletter


JPMorgan Chase enregistre un bénéfice trimestriel record, reste confrontée à l'incertitude économique

Vendredi 15 Janvier 2021 - PAR

JPMorgan Chase, la plus grande banque des Etats-Unis, a enregistré son bénéfice trimestriel le plus élevé de son histoire après avoir débloqué des fonds qu’elle avait mis de côté pour couvrir les prêts irrécouvrables.



Pourtant, son PDG a estimé que la banque restait confrontée à une incertitude économique significative à court terme.

Selon le Wall Street Journal, JPMorgan Chase a enregistré au cours du quatrième trimestre de l'année écoulée un bénéfice record après avoir débloqué 2,9 milliards de dollars de fonds mis de côté pour couvrir les prêts irrécouvrables.

Les bénéfices de la banque ont bondi de 42% à 12,14 milliards de dollars, soit 3,79 dollars par action, bien au-delà des 2,62 dollars par action prévus par les analystes. Une année auparavant, JPMorgan avait annoncé un bénéfice trimestriel de 8,52 milliards de dollars, soit 2,57 dollars par action.

La plus grande banque du pays a ainsi annoncé des revenus de 29,22 milliards de dollars pour le trimestre, en hausse de 3% par rapport à l’année précédente et dépassant les attentes des analystes de 28,67 milliards de dollars.

Pour l'ensemble de l'année, grâce à une spirale économique et une reprise inégale, JPMorgan a enregistré un chiffre d'affaires record de 119,54 milliards de dollars, en hausse de 4% par rapport à 2019, selon la même source.

La croissance a été alimentée par les opérations boursières de la banque, qui a généré des actions et des obligations pour les clients désireux de lever des capitaux et négocier des titres dans une économie instable et des marchés record.

Toutefois, l'impact de la pandémie de coronavirus sur les entreprises et les consommateurs a contraint la banque à mettre de côté des milliards de dollars pour des pertes de prêts potentielles plus tôt dans l'année. Le bénéfice annuel a reculé de 20% à 29,13 milliards de dollars.

Au quatrième trimestre, la banque a été en mesure de supprimer certaines de ces précautions, retirant 2,9 milliards de dollars de ses réserves. L'économie a mieux résisté que ce que les dirigeants de la banque avaient craint tout au long du printemps et de l'été.

Dans un communiqué, le directeur général de JPMorgan, Jamie Dimon, a déclaré que le déblocage des réserves reflétait l'impact de la campagne de vaccination et des plans de relance budgétaire, mais que la banque reste confrontée à "une incertitude économique significative à court terme".

Les investisseurs se sont débarrassés des actions de JPMorgan et d'autres banques au début de la pandémie, craignant que les prêts ne se détériorent. L'action de JPMorgan a chuté de 9% en 2020 au moment où l’indice boursier S&P 500 a augmenté de 16%, soit la pire sous-performance pour JPMorgan en 30 ans.

Le début des vaccinations contre le coronavirus et l'optimisme selon lequel un Congrès dirigé par les démocrates adopterait plus de mesures de relance économique ont boosté les actions des banques jusqu'à présent en 2021, avec JPMorgan en hausse de 11%.


 

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required
Etats-Unis
Partage RéSEAUX SOCIAUX