Vendredi 05 Novembre 2021

Bourse de Casablanca: comment expliquer le retour en grâce des small caps

Bourse de Casablanca: comment expliquer le retour en grâce des small caps
  • Après plusieurs années de sous-performance, les plus petites capitalisations connaissent un succès boursier depuis le début d’année. 

 

  • Considérées par beaucoup comme spéculatives, elles parviennent à améliorer graduellement leurs fondamentaux. 

 

   En regardant de près le tableau des small caps à la Bourse de Casablanca, les performances de certaines valeurs (les microcapitalisations surtout) sautent aux yeux. Avec des capitalisations boursières réduites comprises entre 63 et 268 MDH, Fenie Brossette, Med Paper, Stroc Industrie, Stokvis, cartonnent en Bourse avec des progressions allant parfois jusqu’à…366% ! Les niveaux de valorisation atteint par les grandes capitalisations, le retour des investisseurs particuliers sur le marché boursier et le redressement des fondamentaux de certaines entreprises, sont autant d'éléments qui justifient ce retour en grâce des small caps. Ces entreprises, qui ont traversé de grosses tempêtes -accentuées par la crise sanitaire - sont revenues, pour certaines d'entre elles, vers des rivages plus ensoleillés au premier semestre. Leurs carnets de commandes se regarnissent et leurs perspectives bénéficiaires et d’investissement sont plus favorables. 

 

Les smalls caps les plus prisées au Maroc

 La petite taille de ces entreprises et leurs faible communication les fait passer sous les radars des OPCVM et des investisseurs qualifiés qui ne regardent dans les small caps que les dossiers les plus importants: Il s’agit de Salafin (+43,45% en 2021), Disway (+64,73%) et Auto Hall (+53,90%). Ces entreprises offrent des rendements très largement supérieurs aux moyennes du marché et répondent aux critères de selection des gérant, notamment en matière de transparence et de gouvernance. Un gérant nous explique que «les grandes capitalisations traitent à des niveaux de PE élevés alors que le PE des small caps de bonne qualité tourne autour de 14, voire moins. Ceci avec des perspectives prometteuses et un Yied supérieur à celui du marché». 

 

Des performances spectaculaires pour les autres small caps

En dehors de ces entreprises, difficile de trouver des professionnels investis sur d'autres entreprises de ce compartiment.  Pour ce trader, qui concède que «la hausse n’est pas forcément toujours spéculative»«le marché et les investisseurs ne s’y intéressent pas faute de liquidité, d’où leur forte volatilité».  Il explique que la hausse de ces valeurs est entretenue par des investisseurs particuliers à la recherche de volatilité. 

Ces titres sont souvent non efficients en raison d’une couverture moindre, voire inexistante de la part des analystes et d'un grand déficit de communication de la part de ses entreprises contrairement aux grosses valeurs bien suivies. 

Le contexte étant dressé, venons-en maintenant aux mouvements de nos actions vedettes. 

 

Fenie Brossette (+363,84% en 2021) : Retour de la rentabilité & perspectives prometteuses  

Fenie Brossette est le dossier le plus crédible de la sélection. Avec 364% de performances au compteur, Fenie Brossette occupe la première place du palmarès des smalls. Le retour d’intérêt pour ce dossier est expliqué, d’un côté, par les bonnes réalisations semestrielles, et de l’autre, par les perspectives de développement favorables. La société a dégagé au 1er semestre un chiffre d’affaires en hausse de 49% à 269 MDH tout en renouant avec la rentabilité avec un RNPG positif de 1,2 MDH (contre un déficit de 19 MDH en juin 2020). 

Les perspectives pour le second semestre sont prometteuses. Le management cite en particulier la poursuite du développement de la nouvelle activité Usine à béton avec la réalisation de nouveaux projets de presse à béton sur l’exercice 2021, les discussions avec Dar Al Moukawil pour la création d’un réseau de distribution (FSSET STORE) financé par ce dernier et axé sur les produits de Fenie Brossette ou encore la concrétisation de certains projets dans les nouveaux secteurs en s’appuyant sur le volume important des opportunités détectées et suivies. Notre second interlocuteur n'écarte pas la constitution graduelle de positions long terme sur le dossier par des investisseurs professionnels. 

   

Stroc Industrie (+257%) : L’industriel revient de loin  

Bien qu'en sauvegarde judiciaire, Stroc Industrie commence à redresser graduellement la barre. L'industriel a réalisé des revenus en hausse de 136% au 1er semestre 2021 et son résultat net passe dans le vert à 7,4 MDH contre un déficit de plus de 27 MDH au S1-2020.  

La société a également annoncé le démarrage d’un nouveau projet relatif à l’extension d’un dépôt pétrolier à Laâyoune et au dernier trimestre de cette année, les projets gelés en mars 2020 seront repris, promet-on.  

Son parcours boursier depuis le début d’année est reluisant avec une progression de 257%. Depuis 2020, elle avance, tenez-vous bien, de 536% bien que les volumes manquent souvent à l'appel. 

La société avait marqué les esprits dès son introduction en Bourse en 2011 avec une succession de réservations à la baisse durant la période de grâce. 2017 et 2018 ont été à nouveau caractérisées par une succession de mauvaises nouvelles. Difficile de faire pire désormais... 

  

Med Paper (+145,60%) : Toujours déficitaire  

Profitant de la reprise économique, la situation financière de Med Paper s’est nettement améliorée durant les six premiers mois de 2021. Son chiffre d’affaires s’est apprécié de 44% par rapport à la même période, passant de 23 à 33 MDH. Sa perte nette a considérablement baissé passant de –7,8 MDH en 2020 à -3,6 MDH en 2021.  

En termes de perspectives, Med Paper a entamé durant l'année 2020 un investissement, visant l'amélioration et la transformation de la machine à papier PM3. Grâce à cette transformation, ladite machine va produire du papier à base de fibres recyclées, et ce tout en optimisant la consommation d'énergie et en augmentant la productivité. Cet investissement est devenu opérationnel après sa mise en service en mars 2021. 

Elle a également entamé l'opération de restructuration de son capital social par augmentation de capital pour être conforme aux dispositions de la loi sur la SA en matière de continuité d'exploitation.  

Sur le marché, elle ressort du lot avec une performance annualisée de plus de 145% avec, en toile de fonds, une augmentation de capital par compensation de créances pour assainir le haut de bilan. 

  

Stokvis (+95,84%) : Une performance difficile à justifier 

Derrière ce trio de tête, Stokvis a presque doublé de valeur en Bourse depuis le début d’année. Le titre, rappelons-le, cotait sous les 10 DH en pleine pandémie.  

Parmi cette sélection de valeurs, Stokvis semble être celle qui dispose le moins d'arguments sur le plan fondamental. Certes Stokvis est parvenue à améliorer son CA de 76% à 188 MDH mais sa rentabilité ne suit pas avec une perte qui passe de -9,25 MDH en juin 2020 à -8,72 MDH en juin 2021.  Même en termes de perspectives, la société ne donne pas d'informations claires sur son activité : «Les perspectives positives relatives à la maîtrise de la pandémie grâce aux différents dispositifs déployés laissent le groupe confiant sur le développement de ses activités en 2021. Dans ce contexte, le Groupe Stokvis continue de consolider ses positions avec ses clients historiques, de développer ses activités au travers d’une démarche commerciale soutenue, de renforcer les partenariats étrangers et d’assoir ses positions grâce à une bonne qualité de service client permettant d’assurer progressivement une croissance rentable et durable», écrit le Groupe dans son rapport financier semestriel 2021. 


Youssef Seddik

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 02 Decembre 2021

Trimestriels des entreprises: AGR décrypte les principales tendances

Jeudi 02 Decembre 2021

Entreprises cotées: les grandes tendances du troisième trimestre 2021

Jeudi 02 Decembre 2021

Bourse de Casablanca: la reprise se confirme chez les sociétés cotées

Mercredi 01 Decembre 2021

Bourse de Casablanca: le MASI gagne 0,65% et termine au plus haut du jour

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required