Mardi 28 Decembre 2021

Bank Al-Maghrib réalise de nouveaux stress tests pour les banques marocaines

Bank Al-Maghrib réalise de nouveaux stress tests pour les banques marocaines

Les banques marocaines réussissent de nouveaux stress tests, explique le comité de coordination des risques systématiques qui regroupe la banque centrale, l'AMMC, l'ACAPS et le ministère de l'Économie et des Finances. 

 

L’exercice de macro stress test effectué par Bank Al-Maghrib sur la base des projections économiques de décembre 2021 "continue de faire ressortir à cette date la résilience des banques face aux scénarii de chocs simulant la dégradation des conditions sanitaires et économiques", informe le Comité.

Quant aux assurances, et malgré un contexte marqué par la situation sanitaire liée à la Covid-19, le secteur maintient sa solidité tout en retrouvant une bonne dynamique de croissance. Sur le plan technique, le chiffre d’affaires enregistre à fin octobre 2021 une augmentation de 9,3% par rapport à la même période un an auparavant. Cette progression profite aussi bien à la branche Vie (+13,5%) qu’à la branche Non-vie (+6,1%). Pour sa part, la sinistralité augmente pour se situer à son niveau d’avant-crise.

Sur le plan financier, les placements des entreprises d’assurances s’apprécient de 6% depuis le début de l’année, pour atteindre 206,9 milliards de dirhams à fin octobre. Les plus-values latentes quant à elles,s’améliorent et enregistrent une croissance de 45,6% pour s’établir à 36,9 milliards de dirhams à fin octobre, profitant de la bonne performance du marché boursier.


Concernant le secteur de la retraite, les principaux régimes connaissent une situation financière difficile marquée globalement par l’importance de leurs dettes implicites et par l’épuisement de leurs réserves à divers horizons. La réforme systémique de la retraite, dont la phase 2 de l’étude relative à la conception technique de scénarios dans le cadre d’un système à deux pôles (public et privé) est à un stade avancé, permettra d’instaurer une tarification équilibrée mais également de résorber, dans des proportions importantes, les engagements passés non couverts, et partant de rétablir les équilibres financiers dans le futur. 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 05 Aout 2022

Réglementation bancaire: BAM met le turbo en 2022

Vendredi 05 Aout 2022

Maroc: le Climat des affaires jugé "normal" par 58% des entreprises au 2e trimestre 2022

Mardi 02 Aout 2022

Crédits aux particuliers: analyse du profil des emprunteurs au Maroc

Lundi 01 Aout 2022

Financement de l'économie: stabilisation du rythme de croissance du crédit bancaire à fin juin 2022

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required