Samedi 26 Novembre 2022

Bourse de Casablanca : Le Masi hésite à aller plus haut

Bourse de Casablanca : Le Masi hésite à aller plus haut

Le rebond de plus de 4% de la semaine du 14 novembre ne s'est pas prolongé cette semaine avec un MASI qui a été incapable de se défaire des 10.900 points. Partie remise ?

Une introduction en Bourse, des augmentations de capital dans plusieurs secteurs, un profit warning jetant le froid sur tout un secteur et des trimestriels plus décevants que ceux de la semaine écoulée. Voici ce qui en substance a marqué cette semaine à la Bourse de Casablanca où les volumes sont restés bas et la volatilité très faible.

Moins de 15 points séparent le niveau d'ouverture du MASI lundi et sa clôture vendredi. Seule la séance de jeudi a connu un léger sursaut de volatilité après le test des 10.900 points en début de séance. Et pour cause, une coupe du monde qui, comme souvent, distrait les opérateurs. A ce propos, une étude réalisée durant la coupe du monde de Russie montre une baisse des volumes sur les Bourses en Europe, en Asie et en Amérique latine. On l'a d'ailleurs vu mardi durant le match du Maroc où seuls 10 MDH de transactions ont été enregistrés sur le marché central.

Sur le plan macro, on notera parmi les faits marquants une correction en cours actuellement du Dollar face aux autres devises, une inflation qui marque un léger recul tout en se maintenant au-dessus de 8%. Mais gardons en tête que c'est le premier recul depuis octobre 2021. 

Sur le marché obligataire, le Trésor a tenté une nouvelle formule à taux révisable pour séduire les investisseurs mardi. Il a ainsi pu lever 3,5 milliards sur 5 ans à un taux de 2,9% révisable (voir formule). Mais ce marché devrait rester tendu d'ici la fin de l'année en vue des besoins du Trésor. D'ailleurs, durant la même séance, il a levé 2,2 Mds de dirhams à 13 semaines à des taux en hausse comprise entre 15 et 25 points de base. 

Sur un plan plus micro, les publications des entreprises étaient plutôt mitigées, contrastant avec les résultats des banques publiés une semaine auparavant. Sans surprise, les minières Managem et SMI ont vu leur croissance ralentir du fait de la baisse des matières premières mais aussi à cause de soucis logistiques et de baisse de production au T3 alors que Wafa Assurance et la small cap Med Paper ont dévoilé de meilleures copies. Aradei Capital a révélé des résultats en hausse, sans surprise, et le management s'attend à une hausse des bénéfices et des dividendes en fin d'année du fait de la résilience de l'activité qui profite de la reprise des fréquentations. 

TGCC a annoncé deux nouvelles filiales à l'international. News qui a provoqué un léger sursaut du cours. Mais le principal événement de la semaine reste l'annonce de l'IPO Akdital. Et comme pour chaque introduction en Bourse, cela provoque de vives réactions sur les réseaux sociaux. Il serait intéressant de suivre les résultats de cette opération et le degré d'engouement qu'elle pourra générer dans le contexte actuel. 

D'un point de vue technique, nous maintenons la conclusion de la semaine dernière : «Sur graphique journalier l’on relève l’apparition d’une divergence haussière sur MACD susceptible d’indiquer un prolongement du rebond technique vers la zone des 10.900 points. Si ce niveau est atteint et dépassé, cela ouvrira la voie vers les 11.500 points sans remettre en cause la tendance baissière de moyen terme. L’hypothèse du rebond sera écartée par une clôture sous 10.350 points»

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 08 Fevrier 2023

Bourse de Casablanca : Le masi valide une figure chartiste haussière de court terme

Mercredi 08 Fevrier 2023

Bourse de Casablanca: Porté par les bancaires, le masi termine en nette hausse

Mardi 07 Fevrier 2023

Bourse de Casablanca : Attijariwafa bank fait sursauter le masi

Mardi 07 Fevrier 2023

Bourse : Les secteurs les plus sensibles à la hausse des taux

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required