Vendredi 27 Mars 2015

CFG Group : "Salafin reste notre valeur préférée dans le secteur"

CFG Group :  "Salafin reste notre valeur préférée dans le secteur"

 

"Des revenus en ligne avec nos prévisions, confirmant le rebond anticipé de la production de crédit, et la bonne tenue de l’activité « Fee Business ». Néanmoins, le Résultat Net ressort légèrement en dessous de nos prévisions suite à une hausse considérable du coût du risque",  explique la note de CFG Group qui vient de tomber à propos de Salafin.

 

Salafin a publié ses résultats annuels 2014, affichant une hausse de 1,6% de l’encours des crédits, tirée à la fois par l’encours des crédits personnels (+1,3% à 1,3 Mds de DH) et par l’encours des crédits LOA (+1,8% à 1,8 Mds de DH), en ligne avec l’évolution du marché de l’automobile en 2014 (+1,4% yoy).

"Au niveau opérationnel, les indicateurs ressortent généralement en ligne avec nos prévisions", expliquent les analystes de CFG. Les revenus globaux affichent une progression de 11,4% à 312MDH (contre CFG 2014e de +12,5% à 315MDH), drivée notamment par la forte hausse de l’activité « Fee Business » de 22,6%, et représentant 37% des revenus globaux. Le résultat brut d’exploitation ressort en hausse à 213MDH, soit une croissance de 13,1%, "parfaitement en ligne avec nos prévisions " estiment les analystes. Et d'ajouter que  "le RBE a notamment tiré profit d’une baisse du coefficient d’exploitation à 31,9%. Le coût du risque s’est établi à 46MDH, soit une hausse de 28,1% par rapport à 2013, un niveau supérieur à notre prévision annuelle 2014e de 38MDH" expliquent-ils.

Le résultat net s’est établi par conséquent à 106MDH, en progression de 11,2% contre CFG 2014e de 110MDH, permettant à Salafin d’améliorer son ROE à 17,6% contre 15,7% en 2013, et ce malgré un ratio de solvabilité de 21,2% (contre un minimum requis de 12,0%). Au final, notons que le résultat net a été positivement impacté par le changement de la méthode d’amortissement des immobilisations données en LOA courant 2014, un impact chiffré à 3,7MDH. En excluant cet impact, le résultat net aurait crû de 8,0%.

 En 2014, pour CFG Group, Salafin a surperformé le secteur du crédit à la consommation en termes d’encours de crédit (+1.6% contre -1.0%), confirmant le scénario d’une reprise des encours sur les prochaines années. Le courtier a comme objectif de cours la barre de 734 DH et d'ajouter que "Salafin reste notre valeur préférée dans le secteur des sociétés de crédit à la consommation".

 

Articles qui pourraient vous intéresser

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required