Jeudi 14 Juillet 2022

Maroc Telecom : Sogécapital Bourse abaisse son cours cible, reste à «Accumuler »

Maroc Telecom : Sogécapital Bourse abaisse son cours cible, reste à «Accumuler »

Pour Sogécapital Bourse, Maroc Telecom est une valeur de fonds de portefeuille à accumuler dans les portefeuilles. Les analystes du courtier revoient le cours cible sur la valeur de 164 DH précédemment à 138 DH maintenant. 

Dans une note diffusée mercredi, les analystes de Sogécapital Bourse annoncent une révision de leurs principales hypothèses de croissance des revenusde Maroc Telecom avec une dynamique qui s’appuie plus sur les actifs en Afrique subsaharienne. « Nous restons confiants quant au potentiel de croissance du groupe à moyen/long terme, en sa capacité de résilience en termes de parts de marché malgré l’intensité concurrentielle de son environnement, en particulier sur l’activité Mobile au Maroc ».

 

Sur les activités au Maroc, l’opérateur historique du Royaume a l’obligation, en effet, de justifier de ses tarifs au regard de ses coûts et de la possibilité effective pour les opérateurs tiers de répliquer ses offres. La marge minimum exigée de Maroc Telecom pour le test de réplicabilité est de 20 % pour la Voix Mobile et le Fixe et 60 % pour l’ADSL. Dans ce contexte réglementaire et concurrentiel difficile, impactant les revenus des activités Mobile au Maroc, le principal levier de croissance demeure la Data Fixe, toujours en croissance soutenue (+7,6% à fin décembre 2021 ; +8,3% à fin mars 2022) et, particulièrement l’essor du parc FTTH (+47% à fin décembre 2021) qui compense la baisse du parc ADSL.

 

Sur l’international, la position concurrentielle du groupe sur ces différents marchés de présence diffère d’un pays à l’autre. « Nous pensons, entre autres, aux filiales en Mauritanie, au Gabon et au Tchad, où le groupe jouit d’une position de leader. Nous notons également l’important potentiel de croissance des revenus au Tchad, en lien avec la faible pénétration Mobile à date. Il est à noter qu’il s’agit de la dernière acquisition du groupe. En revanche, le groupe connaît dans d’autres pays d’Afrique une position concurrentielle qui demeure limitée. Nous citons, entre autres, la RCA et le Niger où la croissance des revenus du groupe est freinée par un risque pays élevé ».

 

« Ainsi, et eu égard au contexte concurrentiel et réglementaire difficile, tant au niveau national qu’au niveau international, nous prévoyons une baisse des agrégats financiers du groupe sur l’exercice 2022 (CA en baisse de 5,0% ; EBITDA en baisse de 1,0%).

Néanmoins, nous demeurons confiants quant au potentiel de croissance du titre sur le moyen/long terme, sur fond de poursuite du déploiement de la Data Fixe (FTTH), principal levier de croissance des activités au Maroc et, du maintien de l’activité sur l’international avec des gains en termes de parts de marché et de marges, porté notamment par l’essor des usages Data et Mobile Money et la baisse des tarifs d terminaisons d’appel national avec un impact positif sur les marges. La marge d’EBITDA moyenne sur l’horizon prévisionnel 2022e ».

 

 

Révision à la baisse du cours cible

 

Les analystes revoient à la baisse le cours cible à 138 DH contre 164 DH précédemment.

Le potentiel reste toutefois très attractif (+13,7%), de l’avis du courtier qui recommande ainsi d’accumuler le titre dans les portefeuilles.

 

 

IAM

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 10 Novembre 2022

Bourse : L’action Maroc Telecom passe en séance sous le seuil symbolique de 100 DH

Vendredi 28 Octobre 2022

Maroc Telecom: D'importantes transactions sur le marché de blocs

Mercredi 26 Octobre 2022

Maroc Telecom: Après la chute, le titre retrouve des niveaux attractifs

Mardi 25 Octobre 2022

Maroc Telecom ouvre le bal des trimestriels

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required