Mercredi 16 Novembre 2022

Reporting ESG : Après les émetteurs, l’AMMC souhaite l’étendre aux gestionnaires de portefeuille

Reporting ESG : Après les émetteurs, l’AMMC souhaite l’étendre aux gestionnaires de portefeuille

La présidente de l’AMMC, Nezha Hayat, a fait le point ce 16 novembre sur les chantiers réglementaires en cours en lien avec le reporting ESG.

La présidente de l’AMMC, Nezha Hayat, intervenait ce matin à Casablanca à l’occasion d’une rencontre organisée par le Club des Femmes Administrateurs (CFA) lors d’une conférence sur les engagements ESG des entreprises.  

 

Nezha Hayat, également membre fondatrice de CFA dont elle a assuré la toute première présidence, a rappelé les avancées notables réalisées sur le plan de la régulation pour promouvoir la bonne gouvernance et le renforcement de la participation des femmes dans les organes de gouvernance des entreprises. «Les considérations ESG sont des sources de risque que les entreprises se doivent de gérer correctement sous peine d’impacts négatifs sur la performance financière et la pérennité » a-t-elle souligné.

 

« Partant de ce constat, l’AMMC a développé une série d’initiatives pour installer la culture du développement durable au sein du marché des capitaux. Nous avons publié en 2017 un guide sur le reporting ESG, et ce dans l’objectif de sensibiliser les entreprises qui font appel public à l’épargne sur l’importance d’une démarche RSE solide et cohérente…».  

 

L’AMMC a profité de ce guide pour communiquer sur les orientations futures de l’Autorité en matière de communication extra-financière afin de préparer les émetteurs sur le marché des capitaux aux obligations de reporting ESG introduites deux ans plus tard en 2019. Et pour la présidente de l’Autorité, malgré les coûts liés à cette nouvelle obligation, les émetteurs s’y sont conformés car ils l’ont vue comme une opportunité de donner une image plus complète de la performance de leur entreprise, ce qui a été particulièrement utile en période de crise sanitaire. 

 

Les développements à venir

 

«Actuellement, nous travaillons sur un outil et une méthodologie d’évaluation systématique et harmonisée des pratiques de reporting ESG des émetteurs en vue de décider des actions de régulation adaptées pour améliorer la qualité, la pertinence et la comparabilité des données ESG», a poursuivi la présidente de l’Autorité. 

 

Nezha Hayat a également indiqué que la prochaine étape pour l’Autorité marocaine du marché des capitaux, et tel que prévu dans le plan stratégique du régulateur 2021-2023, est d’étendre le reporting ESG aux investisseurs professionnels et aux gestionnaires de portefeuille. 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 07 Fevrier 2023

L'AMMC dévoile ses priorités pour 2023

Mardi 07 Fevrier 2023

Le site web de l'ASFIM fait peau neuve

Jeudi 12 Janvier 2023

OPCVM: 2022 est une année à oublier pour la gestion d’actifs

Lundi 09 Janvier 2023

OPCVM : Les fonds qui surperforment leurs benchmarks malgré la succession de crises

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required