Vendredi 13 Mai 2022

Sociétés cotées: les prévisions de BKGR pour 2022 et 2023

Sociétés cotées: les prévisions de BKGR pour 2022 et 2023

Le bureau de recherche BMCE Capital Global Research (BKGR) a publié un document d’analyse «Forecast 2022-2023» regroupant les prévisions commerciales, financières et boursières des entreprises cotées pour les années 2022 et 2023. Voici ce qu'il faut retenir.

 

En termes de réalisations commerciales, BKGR anticipe une progression des revenus de son Scope 40 de +6,7% à 240,8 Mds de DH par rapport à 2021 (+11,3% comparativement à 2019), intégrant notamment une amélioration de +4,1% à 55,8 Mds de DH du PNB des financières et une hausse de +7,9% à 165,8 Mds de DH du CA des industries.

En 2023e , le CA du Scope 40 devrait s’apprécier de +3,3% à 248,8 M Mds de DH d en raison d’un ralentissement du rythme de croissance des réalisations commerciales des industries (+2,6%).

Le résultat d’exploitation de son Scope de valeurs couvertes afficherait en 2022e une amélioration de +4,2% à 60,9 Mds de DH par rapport à 2021 (+18,3% comparativement à 2019) suite principalement à l’amélioration de l’activité commerciale couvrant l’alourdissement des charges dans un contexte inflationniste.

En 2022, la marge opérationnelle globale des valeurs industrielles du Scope 40 affiche un repli limité de -0,8 pt à 18,6% essentiellement sous l’effet de la hausse des coûts des intrants (-1,8 pts) toutefois atténué par la bonne maîtrise opérationnelle de certaines valeurs industrielles (+0,6 pt) combiné à un mix produit favorable (+0,3 pt).

Dans ces conditions, les hypothèses de croissance de la capacité bénéficiaire anticipent une amélioration de +8,6% à 28,9 Mds de DH en 2022e (contre des prévisions initiales de +8,3% en octobre) avant de se renforcer de +9% à 31,5 Mds de DH en 2023e .

Par ailleurs, l’analyse du breakdown de l’évolution de la capacité bénéficiaire en 2022e fait ressortir une contribution positive attendue provenant à hauteur de :

- 47% des Banques suite notamment à la poursuite de la baisse du coût du risque ;

- 16% des opérateurs gaziers en raison d’un renforcement de ses marges dans un contexte de flambée des cours de pétrole à l’international ;

- Et, de 6% de TAQA MOROCCO, dans le sillage de l’amélioration anticipée de ses taux d’utilisation.

En 2022e et sous l’hypothèse de la croissance projetée de la capacité bénéficiaire, la masse des dividendes devrait s’accroître de +2,5% à 19,7 Mds de DH tirée par la hausse de distribution attendue de TOTALENERGIES MARKETING MAROC accompagnant l’évolution de son RNPG et  BMCI qui devrait retrouver un niveau de dividende et de payout quasi-normatif, suite à une chute du DPA en 2021 (10 DH contre 43 DH en 2020).

En 2023e, ils tablent sur une légère hausse de l’enveloppe globale de dividendes de +1,7% à 20 Mds de DH, établissant le D/Y du marché à un niveau quasi-stable de 3,3%.

Enfin, compte tenu de l’évolution de la capacité bénéficiaire ainsi que celle des cours boursiers, le Scope de BKGR traite à des niveaux de valorisation qui s’améliorent, s’établissant à 21,1x en 2022E avant de baisser à 19,4x en 2023E , soit un niveau proche de 2018.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 27 Mai 2022

Bourse de Casablanca : Quatrième semaine de baisse d’affilée et nouveau plus bas annuel

Vendredi 27 Mai 2022

CIH Bank: le PNB consolidé progresse de 13,8% au premier trimestre 2022

Vendredi 27 Mai 2022

Ciments du Maroc: chiffre d’affaires en hausse de 11% au premier trimestre 2022

Vendredi 27 Mai 2022

Fenie Brossette: chiffre d'affaire en hausse de 14% au premier trimestre 2022

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required