×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Bourse: les flux baissiers resteront dominants à court terme

Jeudi 11 Fevrier 2021 - PAR bourse news

     La Bourse de Casablanca vient de clôturer une cinquième séance consécutive de baisse, enfonçant au passage un niveau chartiste intermédiaire. Une correction technique qui s'explique par quelques prises de bénéfices des investisseurs les plus actifs. 
 

Le marché actions a perdu 2% pendant les cinq dernières séances, rendant une partie des gains réalisés en janvier. La baisse est limitée, mais devrait encore se poursuivre quelques séances à en croire les traders de différents brokers consultés qui confirment des pressions à la baisse de la part des investisseurs actifs, en l'absence d'un événement précis qui justifierait un renversement de la tendance haussière établie depuis l'été dernier.  

Ces investisseurs actifs, se sont des OPCVM et des étrangers qui ont démarré la vente lundi et qui sont accompagnés depuis ce mercredi par les personnes physiques jusque là cramponnées  à leurs positions. 

Désormais, il faudra observer si ces personnes physiques pourraient être tentées de continuer à sécuriser leurs gains les séances à venir en attendant le comportement des OPCVM à valeurs liquidatives hebdomadaires, vendredi, susceptibles d'accélérer la baisse où au contraire, en fonction des flux, limiter la correction. 

Les volumes sont faibles. Un phénomène typique des corrections passagères avec des acheteurs potentiels en retrait qui guettent un bas de marché. 

Les institutionnels sont pour leur part passifs, considérant cette correction comme simple bruit de marché à court terme, à en croire des brokers. 

Les fondamentaux sont les mêmes 

Le marché actions est depuis quelques mois inscrit dans une tendance haussière marquée, stimulée par une campagne agricole meilleure que prévue et une tendance baissière des taux et le démarrage effectif de la vaccination. Le phénomène taux produit d'ailleurs un effet  "Tina" (There Is No Alternative) chez les investisseurs institutionnels qui sont obligés d'orienter une plus grande partie de leurs liquidités vers le marché actions pour compenser la baisse des rendements obligataires. Un phénomène encore actif et qui sera difficilement remis en cause tant que le budget 2021 s'exécute comme prévu. Les opérateurs estiment que si tensions il y a sur les taux, ce ne sera que vers la deuxième moitié de l'année. Cette semaine encore, le 5 ans et le 15 ans ont baissé respectivement de 3,1 points de base (pbs) et 4,4 pbs, consolidant la baisse constatée sur toutes les maturités de la courbe des taux depuis le début de l'année. 


Tant qu'une nouvelle donnée majeure sur le  volet sanitaire ou une déstabilisation du cadre macroéconomique cité plus haut ne sont pas observés, il sera difficile en effet de remettre en cause la dynamique haussière moyen terme sur les actions. 

En revanche, le risque baissier est réel à court terme et le marché pourrait chercher un niveau de soutien autour de 11.350/11.400 points. On en parle ici. 

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required
Analyse technique Masi Bourse de Casablanca
Partage RéSEAUX SOCIAUX