×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Bourse : Les positions des étrangers portées par des effets prix en 2019

Jeudi 09 Juillet 2020 - PAR

 

A fin 2019, le montant global de l’investissement étranger en actions cotées s’est élevé à 200 milliards de dirhams, en progression de 5,6 % par rapport au niveau observé en 2018. La part de la capitalisation détenue par des investisseurs étrangers est, quant à elle, demeurée quasiment stable comparativement à l’année précédente (32 %), indique l’AMMC dans un rapport sur l’investissement des étrangers en 2019.

La hausse de l’investissement étranger en montants investis est principalement liée à l’appréciation des prix des actions cotées composant les portefeuilles des investisseurs étrangers, l’indice MASI ayant progressé de 7,11 % en 2019.

L’investissement étranger en actions cotées est essentiellement constitué de participations stratégiques qui ont représenté 91,5 % du montant global en 2019. Par ailleurs, la part flottante des capitaux étrangers investis à la bourse de Casablanca s’est établie à 2,7 % de la capitalisation boursière totale et à 11,3 % de la capitalisation flottante.

Pour sa part, l’encours de titres de créance détenu par les étrangers s’est élevé à près de 2,42 milliards de dirhams, dont 84 % revenant aux personnes morales étrangères non résidentes. Par ailleurs, et bien que restant à des niveaux relativement bas, l’investissement étranger en titres d’OPCVM s’est inscrit en hausse, avec 2,9 milliards de dirhams à fin 2019 contre 1,8 milliard un an auparavant.

Enfin, s’agissant de la contribution des investisseurs étrangers au volume transactionnel, celle-ci a crû, puisque les étrangers ont été, en 2019, à l’origine de 19% du volume transactionnel global (marché central et marché de blocs), contre 9,12% en 2018. 77% des transactions ont été opérées sur le marché central. Les personnes morales demeurent prépondérantes, puisqu’elles ont réalisé 96% du volume global. En termes d’origine géographique, les investisseurs européens sont les plus actifs, avec 69% du volume réalisé par les investisseurs étrangers, suivis des investisseurs nord-américains à hauteur de 12%.

 

Prépondérance des participations stratégiques

Par convention, une participation qui représente plus de 4 % du capital d’une société cotée est qualifiée de stratégique. Les participations stratégiques dominent l’investissement étranger en titres cotés, puisqu’elles représentent plus de 91 % du total des montants investis, en quasi-stagnation par rapport au niveau enregistré en 2018. En pourcentage de la capitalisation boursière, le poids des participations stratégiques représente 29,24%.

 

Quasi-stagnation de la part flottante des capitaux étrangers en actions cotées

De manière générale, la part flottante (participations inférieures à 4% du capital) de l’investissement étranger à la Bourse de Casablanca reste marginale dans la mesure où elle ne représente que 2,71 % de la capitalisation boursière à fin 2019. A l’échelle de la capitalisation boursière flottante, la part flottante de l’investissement étranger représente 11,33 %

 

Prédominance des investisseurs d’Europe et du Moyen Orient

Par origine d’investisseurs, ceux d’Europe et du Moyen-Orient représentent à eux seuls 95% de l’investissent global des étrangers et plus que 30% de la capitalisation boursière. En valeur, ils ont atteint 190 milliards de dirhams en 2019 en hausse de 4,39% par rapport à 2018 (182 milliards de dirhams).

La part des investissements du Moyen Orient dans la capitalisation boursière est restée au même niveau que l’année 2018 avec 16,64% en 2019, contre un léger recul pour la part des investissements de l’Europe qui est passée de 14,63% à 13,71 %. Cependant, la part dans l’investissement étranger global a connu une légère hausse pour le Moyen Orient passant de 51,05% en 2018 à 52,08% en 2019, contre une légère baisse pour les investisseurs européens passant de 44,94% en 2018 à 42,93% en 2019.

 

Répartition de la détention par secteur d’activité

En termes de participations stratégiques, les deux secteurs « Électricité » et « Équipements électroniques et électriques », représentés respectivement par les sociétés TAQA MOROCCO et NEXANS MAROC, affichent un taux de détention respectifs de 86% et 84%. Ces secteurs sont suivis par les secteurs « Boissons », « Télécommunications », « Ingénieries et biens d’équipement industriels » et « Services aux collectivités » qui sont détenus à plus de 50% par les étrangers. S’agissant d’investissements minoritaires (participations non stratégiques), le secteur « Matériels, Logiciels et Services informatiques » enregistre le taux de détention par les étrangers le plus élevé, soit 11,7%, suivi par les secteurs « Distributeurs », « Boissons » et « Équipement Électronique et Électriques » avec des taux de détention respectifs de 10,8%, 6,3% et 5,1%.

 

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required
AMMC Bourse de Casablanca
Partage RéSEAUX SOCIAUX