Vendredi 24 Septembre 2021

HPS: bénéfices en retrait au premier semestre 2021

HPS: bénéfices en retrait au premier semestre 2021

Durant ce semestre, HPS a maintenu son rythme de croissance et de développement, enregistrant des revenus de 392,4 MDH, en hausse de 8,5% par rapport au premier semestre 2020.

Cette croissance est due principalement aux éléments suivants :

- Croissance organique à taux de change constant de 6,1%

- Croissance externe générée par les acquisitions de 7,4%

- Impact de la baisse du Dollar US impactant les revenus à la baisse de 5,5%

Sur le plan analytique, la croissance du Groupe se présente comme suit :

- Une très forte croissance de l'activité Processing de +140%

- Un léger repli de l'activité Solutions de 4,4%

- Un repli de l'activité Services de 7,7%

 

L'EBITDA a progressé de 6,3% pour s'établir à 82,6 MDH à fin juin 2021. La marge d'EBITDA s'établit à 21,1% au 1 er semestre 2021 contre 21,5% au 1e semestre 2020.

Cette évolution est due principalement à

- L'augmentation de la sous-traitance pour faire face à la diminution des recrutements pendant la phase de confinement et de télétravail,

- L'augmentation des efforts de R&D qui s'établissent à 14,6% des revenus consolidés contre 13,4% au 10 semestre 2020,

- L'évolution défavorable des taux de change qui impacte les revenus de 20 MDH pour un gain de 2 MDH sur les charges d'exploitation essentiellement en devise.

Ainsi, à taux de change constant, l'EBITDA se serait établi à 101 MDH pour une marge d'EBITDA de 24,4%. Le résultat d'exploitation s'est établi à 58,8 MDH, soit un repli de 4,5%, générant une marge d'exploitation de 15,0%.

Cette évolution est due essentiellement à l'augmentation des dotations aux amortissements due au changement du périmètre de consolidation (ICPS et IPRC).

Ainsi, à taux de change constant, le Résultat d'Exploitation s'établit à 77 MDH (soit une progression de +25%) pour une marge d'exploitation de 78,6%.

 

Résultats en baisse

Le résultat net s'est établi à 36,8 MDH, soit un repli de 25,5% comparativement au ter semestre 2020. En parallèle aux éléments impactant les indicateurs opérationnels (résultat d'exploitation et EBITDA), la baisse du résultat net s'explique par :

- L'augmentation des charges financières due à la hausse des emprunts bancaires destinés au financement partiel des opérations de croissance externe.

- La diminution de la quote-part dans les résultats des entreprises mises en équivalence en raison de la suppression de ICPS (consolidée en intégration globale)

- L'augmentation des dotations aux amortissements des écarts d'acquisition en raison de l'amortissement du Goodwill de ICPS et de IPRC.

Le RNPG ressort à 36,8 MDH en baisse de 31% par rapport au premier semestre 2020.

 

Maintien du backlog à un niveau stable

A fin juin 2021, le backlog progresse légèrement (+1%) et s'établit à 578,1 MDH, contre 572,8 MDH à fin 2020. Cette évolution est due à :

 - La baisse du backlog sur les Projets PowerCARD en raison du déploiement des projets existants combiné avec le retard dans la finalisation de nouveaux contrats majeurs au Zef semestre,

- La croissance du backlog sur les revenus Processing en raison de l'intégration des activités récurrentes de ICPS et IPRS.

 

Renforcement de la solidité financière

Les efforts d'optimisation du BFR et la maîtrise continue des cycles d'implémentation des projets se sont poursuivis durant ce semestre. Les opérations ont ainsi généré un flux positif de trésorerie de 90,6 MDH, contribuant ainsi à une position de trésorerie de 276,6 MDH contre 223,5 MDH à fin 2020, soit une évolution de 23,8%.

 

Perspectives

L'accélération des transformations de l'industrie du paiement, le renforcement de notre Pipeline commercial et l'élargissement de nos alliances avec des acteurs majeurs nous permettent d'être confiants quant à la capacité du Groupe HPS à continuer de générer de la croissance organique sur l'ensemble des activités.

Par ailleurs, HPS continuera à étudier de manière active toute opportunité de croissance extrême pour accélérer sa croissance à moyen et long terme.

Par ailleurs, la persistance des restrictions à l'échelle mondiale liées à la situation sanitaire, ainsi que le renforcement à moyen terme du Dirham marocain face au Dollar américain, nous poussent à demeurer prudents et leurs impacts sur la rentabilité globale du Groupe devraient durer jusqu'à fin 2021.

Dans ce contexte, le Groupe HPS continuera à renforcer ses investissements dans l'innovation et la Recherche & Développement, afin de consolider la position de sa plateforme PowerCARD à l'échelle mondiale et de démarrer la commercialisation de la V4 de PowereARD courant 2022.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 02 Decembre 2021

Trimestriels des entreprises: AGR décrypte les principales tendances

Jeudi 02 Decembre 2021

Entreprises cotées: les grandes tendances du troisième trimestre 2021

Jeudi 02 Decembre 2021

Bourse de Casablanca: la reprise se confirme chez les sociétés cotées

Mardi 30 Novembre 2021

Fenie Brossette: chiffre d'affaire en hausse de 2% au 3e trimestre 2021

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required