×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Marché des capitaux en 2021: les convictions de CFG Bank

Mercredi 07 Avril 2021 - PAR bourse news

       Le département Recherche de CFG Bank vient de dévoiler sa note annuelle sur les Perspectives Macro et Marché pour l’année 2021. Les analystes y évoquent un rebond économique tributaire de l’évolution de la situation sanitaire alors que sur le plan boursier, 2021 serait une année de transition avec une reprise plus marquée. 

 

L’année 2021 devrait profiter d’un rebond mécanique de la croissance économique au Maroc, en lien avec la non récurrence du confinement, la reprise progressive de la demande extérieure adressée au Maroc, le rebond mécanique de la consommation interne,  l’amélioration de la campagne agricole nationale, le déploiement accéléré et massif de la campagne de vaccination nationale gratuite contre le COVID-19 et le plan de relance économique visant un redémarrage progressif de l’activité des différents secteurs économiques et une relance vigoureuse à la sortie de la crise, résument les analystes dans cette note, tout en rappelant que depuis 2013, l’orientation de la politique budgétaire nationale est indéniablement axée sur la restauration de la soutenabilité de nos finances publiques. 

Cet élan réformateur qui a permis de réduire de façon significative le déficit budgétaire entre 2012 et 2019 (de -6,8% du PIB à-3,6% en 2019) a été perturbé par l’avènement de la pandémie qui a provoqué une détérioration du déficit budgétaire.   A partir de 2021, et sous réserve d’une reprise progressive de l’activité économique en lien avec les différentes mesures mises en place par les pouvoirs publics pour soutenir et relancer l’activité des différents secteurs clés de l’économie nationale, "nous devrions assister à une amélioration tendancielle du solde budgétaire sur les années à venir". Les analystes notent également qu'en En 2020, et malgré le ralentissement de l’activité économique sous l’effet de la crise sanitaire, le déficit de la balance des biens et services s’est allégé. Cette amélioration a été induite par un allégement du déficit commercial dans le sillage d’une baisse beaucoup plus importante des importations par rapport aux exportations.

 

Aussi, le niveau des réserves de changes s’est nettement amélioré en 2020 sous l’effet d’un allégement du déficit de la balance des biens et services et grâce aux multiples efforts déployés par les pouvoirs publics et la Banque Centrale pour préserver la valeur du Dirham. Actuellement, les réserves de changes représentent 7 mois et 26 jours d’importations contre 7 mois à fin 2019. Compte tenu du niveau confortable des réserves de changes actuellement, la valeur du Dirham devrait rester stable à court terme.

 

Marché boursier: une année de transition 
Pour les stratégistes de la banque d'affaires, l’année 2021 devrait être une année de consolidation pour le marché actions: "Nous pensons que les niveaux de valorisations actuels du marché intègrent d’ores et déjà les perspectives de redressement et de croissance de la masse bénéficiaire en 2021", résument-ils. 

Ce scénario central d’une stabilisation des niveaux de valorisations en 2021 intègre les hypothèses suivantes :

o   Le maintien des taux à des plus bas niveaux historiques ;

o   La stabilisation du taux directeur à 1,50% ;

o   Le maintien des réserves de changes à des niveaux confortables ;

o   Aucun nouveau confinement général ;

o   Un redressement de la masse bénéficiaire en ligne avec les attentes du marché (prévisions CFG Bank de la croissance de la masse bénéficiaire ajustée en 2021: +16,5%).

 

 Dans cette configuration marquée par un potentiel d’appréciation limité des cours boursiers en 2021, CFG préconise de favoriser les actions offrant un rendement durablement supérieur à la moyenne du marché et supérieur au taux sans risque (BDT 10 ans : 2,35%). "En premier lieu nous recommandons les foncières distribuant un rendement relativement sécurisé et récurrent comme cela est le cas avec Immorente. En deuxième position nous conseillons des valeurs relativement défensives à haut rendement".

Au-delà du marché action, il est recommandé en troisième position de considérer le marché obligataire (rendement attendu en 2021 : 2,3%) et en quatrième et dernière position le marché monétaire (rendement attendu en 2021 : 1,75%). Notons que la baisse de la masse bénéficiaire en 2020 a eu pour conséquence la hausse des multiples de valorisation du marché. Retraité des éléments à caractère exceptionnel, le PER du marché se situerait actuellement autour de 24,3x les résultats 2020. Sur la base des prévisions des analystes de la banque, le marché traite à un PER 2021 de 21,4x.

 

Enfin, CFG Bank se félicite du fait que 2020 aura été une bonne année pour ses top picks de l’année dernière. En effet, entre mars 2020 et fin mars 2021, le portefeuille de top picks a enregistré un Total Shareholder Return de +0,8%, contre un Total Shareholder Return de -2,6% pour le marché. "Nous abordons l’année 2021 avec une liste toujours aussi restreinte de top picks, composée de 3 valeurs : "LabelVie Groupe, Mutandis et Maroc Telecom".

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required
Bourse de Casablanca
Partage RéSEAUX SOCIAUX